Christophe Ginisty

Militants, circulez, y'a rien à voir ?


Rédigé le Jeudi 17 Septembre 2009



Militants, circulez, y'a rien à voir ?
On me reproche parfois d'écrire des notes sur des propos spéculatifs non avérés, j'ai décidé ce matin d'écrire sur des faits et de faire une revue factuelle des décisions prises par le MoDem depuis sa déroute aux dernières européennes. Et croyez-moi, le tableau n'est vraiment pas positif.

Un mois après les résultats de l'élection européenne, le Conseil National du Mouvement Démocrate s'est réuni le 4 juillet et a pris 9 décisions.

1) Élargissement du Bureau Exécutif avec des responsables de terrain élus et non élus, qui sera effectué dans la semaine du 11 juillet ;
Cela n'a pas été fait dans la semaine du 11 juillet mais dans le 29 juillet en réponse à une pression médiatique qui commençait à monter. 10 nouveaux membres ont été nommés et leur entrée au BurEx a été validée par le Conseil National du 6 septembre.

2). Création d’une équipe de porte-parole nationaux thématiques, chacun ayant la responsabilité d’une commission nationale ;
Cela n'a pas été fait et ce ne sera pas fait si l'on en croit François Bayrou lui-même qui a dit que ceci était "accessoire".

3). Création d’un groupe d’adhérents auprès du Bureau Exécutif pour contribuer au règlement des questions d’organisation interne ;
Cela n'a pas été fait et aucune information ne permet de croire que c'est en cours.

4). Renforcement du « droit à la médiation » défini au sein des statuts du Mouvement Démocrate par la création d’un groupe de médiateurs nationaux à disposition des 95 mouvements départementaux démocrates ;
Cela n'a pas été fait et aucune information ne permet de croire que c'est en cours.

5). Tenue d’un Congrès programmatique à l’automne ;
C'est effectivement prévu pour le 4 décembre à Arras. Les modalités de participation ont été débattus lors du dernier Conseil National ainsi que les modes de travail pour soumettre des motions.

6). Mise en place d’un groupe de travail permanent sur la stratégie et la communication ;
Cela n'a pas été fait et aucune information ne permet de croire que c'est en cours.

7). Mise en place d’un groupe de coordination des stratégies numériques ;
Cela a été fait la semaine précédant l'université de rentrée. 7 membres ont été nommés, chargés à leur tour d'auditionner tous ceux qui avaient fait acte de candidature. On attend avec impatience le résultat de leurs travaux.

8). Publication de l’ordre du jour du Bureau Exécutif hebdomadaire et du relevé de décisions afférent ;
Cela a été fait une fois, histoire de donner le change. Depuis, plus rien.

9). Ouverture de la réflexion sur les modalités d’implication des adhérents au Mouvement Démocrate à la désignation des candidats aux élections régionales, et sur les modalités d’association de la société civile.
Cette dernière décision relève de la farce. François Bayrou s'était dit favorable au primaires pour désigner les chefs de file des prochaines élections mais il est revenu en arrière lors du dernier conseil national, prétextant qu'il avait reçu des dizaines de messages de militants le priant de renoncer à ce projet. Je ne sais pas comment des militants peuvent prier qu'on les prive de leur droit de vote mais bon, s'il le dit...

Toujours est-il que les grandes manoeuvres ont commencé et que les listes sont déjà presque constituées. Quand je parle des listes, je parle évidemment de l'organisation des premières places, celles potentiellement éligibles, les autres places, celles réservées à la chair à canon n'ayant aucun caractère d'urgence.

Je suis pour ma part favorable à l'organisation de primaires pour désigner les chefs de file dans chaque région française. On ne peut pas et on ne doit pas priver les militants du Mouvement Démocrate de cette faculté de décider qui peut le mieux porter les valeurs de leur famille politique. Comment pourrions-nous nous proclamer "démocrates" sans faire preuve d'une exemplarité démocratique en interne.

La défaillance démocratique est le problème du MoDem. Et le relevé de décision est d'ailleurs éloquent. 9 décisions prises il y a deux mois, 3 seulement sont appliquées et les autres sont enterrées. On a beau jeu du fustiger les dérives du pouvoir sarkoziste quand notre exécutif (au MoDem) n'applique même pas les décisions de son propre parlement.

Les militants doivent se montrer exigeants et doivent faire entendre leur voix à la veille des investitures aux élections régionales. Il en va tout simplement de la viabilité du projet démocrate.

               Partager Partager
Notez


Lu 3850 fois

Commentaires articles

1.Posté par Daniel Testard le 17/09/2009 10:55
@ Christophe

Sur la "mauvaise volonté" à appliquer les décisions du CN du 6.07.09, je ne puis que vous rejoindre globalement, bien que je considère qu'une bonne part de ces décisions a été improvisée, et que d'autres décisions plus essentielles auraient dû être prises.

Je vous précise cependant que votre analyse détaillée est entachée de quelques erreurs :
- (3) (4) : un appel à candidature a bien été lancé (sans "communication excessive"!) auprès des adhérents, afin de contribuer à l'amélioration de l'organisation internet et au renforcement de la médiation, et je m'y suis porté candidat. Sur l'aspect "médiation", Gilles Artigues a accusé réception de ma candidature. Je ne dispose cependant d'aucune visibilité quant à l'échéance à laquelle cela aboutira, et je suis circonspect.
- (8) : un ordre du jour et un relevé de décisions des réunions du BurEx ont été publiés à deux reprises (et non une), mais le contenu m'apparaît particulièrement insipide!

Cela étant, nombre de constats que vous faites avec raison aujourd'hui pouvaient déjà être faits il y a plus d'une année, époque à laquelle il aurait été plus aisé d'y remédier (le "mal" étant alors moins profond), dès lors qu'une part importante d'adhérents, moteurs (ou "automoteurs", pour reprendre une expression alors chère à F. Bayrou), aurait décidé de coopérer et contribuer ainsi à la poursuite de la construction de notre Mouvement.
C'était, me semble-t-il, le but avoué (je sais, d'aucuns diront qu'il y avait d'autres finalités inavouables!) de l'initiative de l'époque "construire en mouvement"..... Dommage!!!

2.Posté par Daniel Testard le 17/09/2009 10:58
Correctif : "lire organisation interne" et non "organisation internet".
Avec mes excuses

3.Posté par David78 le 17/09/2009 11:01
Christophe je ne sais pas jusqu'à quand tu continueras à observer la capacité du Modem à prolonger ses paroles par des actes, avant de conclure.

4.Posté par Hubert le 17/09/2009 11:17
qt[7). Mise en place d’un groupe de coordination des stratégies numériques ;
Cela a été fait la semaine précédant l'université de rentrée. 7 membres ont été nommés, chargés à leur tour d'auditionner tous ceux qui avaient fait acte de candidature. On attend avec impatience le résultat de leurs travaux.

Bonjour Christophe, bonjour à tous,

Nous avons demain notre première réunion du groupe, à part un bref contact aux UE, et ce point est à l'ordre du jour.
Je le précise tout de suite afin que quand nous communiquerons là-dessus, on ne lise pas ici ou là que nous avons avancé sous la pression ;-)
Nous avons également à l'ordre du jour le mise en place de notre dispositif de communication avec les adhérents c'est pourquoi, je n'en dis pas plus.

Amitiés

5.Posté par Christophe Ginisty le 17/09/2009 12:20
Daniel -> Merci pour ces précisions. J'ai effectivement su qu'il y avait eu des appels à candidatures mais comme tu le sais, aucune information ne circule nul part pour mettre à jour le processus de constitution de ces groupes de travail. Et tu avoueras avec moi que 3 mois pour mettre en place cela, c'est l'éternité. Il y a des moments où les dirigeants de notre mouvement en appellent à notre indulgence en disant que le MoDem est une PME. Ils ne devraient pas oublier non plus qu'une PME a une capacité d'action beaucoup plus rapide qu'un grand groupe.

David78 -> Je n'ai pas compris.

Hubert -> Très bonne nouvelle ! Hâtez vous et communiquez rapidement.

6.Posté par Dom le 17/09/2009 12:40
@ David78

La capacité, ou plutôt l'incapacité du Modem à prolonger ses paroles par des actes...

Il est vrai que ces constats renouvelés et argumentés d'un déni de démocratie appellent une conclusion, voire un passage à l'acte .

7.Posté par Dominique GAUTHIER le 17/09/2009 13:12
Tout d'abord, un grand merci à toi Christophe pour ton exigence à l'égard de notre mouvement.

Je fais parti effectivement des militants qui ne souhaitent des primaires pour rien au monde ! En effet, après une longue réflexion et l’observation d’autres partis politiques, je me suis fait mon point de vue sur les primaires : elles sont délétères.

Il n’y a qu’à voir les quelques exemples récents :
le parti socialiste en 2007 : elles ont consommé et accentué la division
le parti démocrate américain : elles l’ont déchiré pendant de longs mois, donné du grain à moudre aux adversaires, rendu suspect la collaboration Obama-Clinton à leur décours et à mon avis affaibli le vote pour Obama (s'il avait perdu on aurait certainement tiré la conclusion que les primaires ont été néfastes !)
l’UMP en Ile-de-France : mêmes divisions et suspicions
Si elles peuvent être compréhensibles à l’intérieur d’un parti, elles choquent les observateurs et décridibilisent le parti en question.

Je me prononce donc contre les primaires pour les régionales et encore plus pour les présidentielles. Elles seraient contre productives pour porter nos idées car il s’agit d’idées et non pas de personnes.

De même, je me moque de qui sera notre candidat aux présidentielles pourvu qu’il porte nos idées.


De plus, pour moi c'est une erreur majeure de vouloir appliquer à un parti la démocratie que nous souhaiterions voir appliquée à un pays.

Ce serait comme vouloir appliquer à l'armée d'un pays les mêmes principes électifs. Une armée est nécessaire pour défendre une démocratie, mais elle ne doit pas fonctionner avec un principe de démocratie interne !

La démocratie est un idéal à l'échelle d'un pays car la gageure dans un pays est de faire vivre ensemble des personnes dont les idées sont diamétralement opposées. Le seul moyen alors de trouver des règles communes justes est que chacun ait un pouvoir de décision égal.

Au sein d'un parti, pour moi, le principe est tout autre. Nous nous y retrouvons avec une même sensibilité, une base d'idées communes. Nous y sommes car nous voulons porter ces idées au niveau national.

Si notre énergie est avant tout dépensée dans l'organisation interne, nous ne serons jamais en mesure de porter nos idées au niveau national.

Pour moi, comme une organisation militaire, soit nous adhérons aux décisions de la direction et nous jouons notre rôle, soit, rien ne nous empêche de démissionner...

Ceci étant, il n'est pas interdit de s'exprimer sur les améliorations que nous souhaiterions pour la stratégie du mouvement. Du moment que ceci ne nous détourne pas de l'objectif !


Voici donc un avis certainement discordant avec beaucoup, mais qui ne doit pas être tabou dans le débat !


Amitiés démocratiques

Dominique

8.Posté par CedricA le 17/09/2009 13:19
Est-ce que je peux dire que je m'en fout sans me faire agresser ? Est-ce que je peux dire que ces attentes sont sans intérêt en regard de ce qu'il y a devant nous ?

Pourrait-on envisager de fonctionner en réseau et non dans un système pyramidale que toutes ces attentes semblent sous entendre ? Ne faut-il pas travailler au niveau de nos exécutifs départementaux voir régionaux pour établir le dialogue avec les cadres locaux. Bâtir, agir, élire ou faire élire des gens qui portent nos idéaux. Si on pense réseau/local, le siège n'est plus qu'une focale idéologique, un levier médiatique. La construction en réseau autorise l'autonomie, l'innovation.

Les appareils des partis sont obsolètes, il faut arrêter de vouloir en bâtir à tout pris un au MoDem. Christophe tu te dis "2.0" pour le web alors propose autre chose, agit autrement que tous les militants de tous les partis.

9.Posté par Dom le 17/09/2009 13:31
@ Dominique Gauthier

Aucun sujet n'est tabou. Les primaires de 2007 n'ont pas provoqué les divsions au sein du PS, elles les ont révélées au grand jour, et c'était tout à fait instructif. Les primaires démocrates aux Etats-Unis n'ont causé aucun dommage irréparable, elles ont fait émérger un homme neuf qui a remporté l'élection présidentielle. Qui dit mieux ? Refuser le débat public revient à valider un fonctionnement autocratique. Le résultat, on le connait : la grosse gifle du Modem aux européennes, un parti aujourd'hui rejeté par l'immense majorité de ses militants et sympathisants.

10.Posté par Voltaire le 17/09/2009 13:42
Il est légitime qu'un adhérent d'un parti politique s'impatiente lorsque des décisions internes ne sont pas mises en place. Mais avec un peu de recul, il faut sans doute établir un ordre de priorité dans celles-ci:

Grossièrement, les "décisions" décrites se divisent en deux catégories: la vie du mouvement démocrate en interne, et son organisation pour faire face aux enjeux politiques.

La première catégorie est celle, au MoDem, qui suscite le plus de commentaires, passion, invectives, déceptions... Cela est souvent dû à un sentiment de manque de reconnaissance de la part de personnes qui considèrent que leur investissement politique doit être reconnu, d'une façon ou d'une autre. Individuellement, ces personnes ont sans doute raison.

L'autre catégorie est souvent moins commentée. Pourtant, de son succès dépend le succès d'un parti politique. Le professionalisme qu'a apporté Nicolas Sarkozy à l'UMP lorsqu'il est arrivé à la tête de ce parti est remarquable: maitrise totale de la communication (interne et externe), développement de réseaux dans toutes les catégories influentes de la société, neutralisation des ennemis grace à une collecte d'information personnelles très avancée, ciblage du programme etc. Ceci a été réalisé notamment par la professionnalisation de son staff, et le court-circuitage absolu de la plupart des élus et militants. Imagine t-on un seul instant la vidéo réalisée par ce pauvre militant UMP pour dédouaner son ministre de l'intérieur après son impair dans un autre parti politique ?

La difficulté du MoDem tient en partie en la contradiction intrinsèque qui existe entre fonctionnement démocratique interne et efficacité. L'UMP a sacrifié le premier au profit du second, avec l'accord de ses militants (comme toujours au PC). Cela n'est pas le cas au MoDem. Cela est en train d'être le cas chez les Verts, après des années d'inefficacité. Quant au PS, on a toujours hésité, d'où ses courants.

Pour en revenir aux neuf décisions citées, 4 concernent l'efficacité. Seules deux (sur les stratégies numériques et le congrès programatique) ont été suivies d'effet. Si les militants du MoDem mettaient d'abord le succès de leurs idées avant leur succès personnel, ils devraient d'abord pousser à ce que les deux autres (porte-paroles thématiques et stratégie/communication) soient mises en place. Gageons que ce ne sera pas le cas.

L'erreur de François Bayrou a été de suggérer qu'un parti politique pouvait fonctionner de façon "démocratique". Or un parti politique est d'abord un rassemblement d'égo, même si la sensibilité "démocrate" des adhérents du MoDem permettaient d'aller plus loin dans cette exigeance. Mais en politique, l'efficacité prime toujours. Ayant voulu, sous la pression de ses militants, d'abord instaurer un fonctionnement "démocratique" où tous les ego pouvaient réclamer leur partie du pouvoir, avant d'avoir organisé la partie fonctionnelle de son mouvement, François Bayrou se retrouve avec une machine de guerre électorale singulièrement inefficace, malgré la quantité de talents et compétences qu'elle contient (le MoDem est certainement l'un des partis ayant le plus de militants à fort potentiel).
Si l'on ajoute à cette inefficacité structurelle les querelles internes, une victoire de François Bayrou en 2012 (et de l'opposition) risque de tenir au miracle.


11.Posté par Fotini le 17/09/2009 13:46
@Dominique

Ce serait comme vouloir appliquer à l'armée d'un pays les mêmes principes électifs. Une armée est nécessaire pour défendre une démocratie, mais elle ne doit pas fonctionner avec un principe de démocratie interne !

Pour moi, comme une organisation militaire, soit nous adhérons aux décisions de la direction et nous jouons notre rôle, soit, rien ne nous empêche de démissionner...

Vos propos sont choquants car vous comparez un parti à une armée.
Or, vous partez du principe qu'il suffit de partager la même vision, les mêmes idées pour éviter le débat interne, comme s'il se limitait à des choix de personnes.
Or ce projet commun ne se fait pas ex nihilo ! Il provient d'un débat d'idées, de processus efficaces qui permettent de faire émerger ces idées et de les formaliser dans un discours et un programme cohérent.
De plus, vous partez du principe que n'importe qui peut porter nos idées à l'extérieur, or se pose nécessairement la question de notre représentation en termes de profil et de qualités (fond et forme), surtout dans une société où la communication a un rôle malheureusement prééminent.

On ne demande pas à un général d'être charismatique (bien que cela soit un plus avec les troupes), on lui demande avant tout d'être un bon stratège ou tacticien.
Un homme politique peut se reposer sur de bons stratèges, par contre il faut qu'il plaise à la population pour se faire élire. Donc se pose la question de la représentativité.

De plus, selon votre schéma, tout devient immuable.
On hérite d'un état de fait, d'un parti existant avec des cadres, et on ne doit jamais remettre en question la compétence ni la bonne représentativité de ces cadres, puisqu'on part du principe qu'il est légitime qu'ils soient mis en avant, souvent par le fait du prince.

12.Posté par Christophe Ginisty le 17/09/2009 14:01
Dominique -> Aucun commentaire ou propos n'est tabou ici. La liberté d'expression y règne et votre approche est tout à fait respectable.

Je ne suis pas d'accord sur votre vision des choses et notamment sur les exemples que vous prenez. Pour le PS, le problème ne fut pas tant la démocratie interne qu'une crise existentielle provoquée par le fait que les nouveaux militants, des gens qui venaient d'adhérer au parti sous l'impulsion de la campagne des adhésions à 20€, n'avaient rien de socialistes au sens idéologique du terme, ayant pour la plupart adhéré pour soutenir Ségolène Royal.

Pour la primaire démocrate aux Etats-Unis, là encore, les oppositions ont permis aux électeurs de voir émerger un candidat qui n'aurait jamais eu l'investiture sans les primaires. Et les Etats-Unis seraient dirigés aujourd'hui par un tout autre personnage.

Enfin je voudrais aussi vous dire que l'interne est le garant de notre capacité à toucher les populations externes. C'est une règle de marketing simple. Il faut passer du temps à s'organiser et à travailler ses relais pour avoir une chance d'aller séduire le consommateur final. Tenter de l'atteindre sans organisation, management, communication est une chimère.

Voltaire -> Tout simplement Bravo ! Je partage totalement ton propos.

Un cadre très haut placé du MoDem et très proche de François Bayrou m'avait dit lors du conseil national du 4 juillet : "Bayrou est en train de se faire bouffer par sa créature".

C'est pour tenter d'éviter cela que je suis entré dans l'activisme interne. Pour tenter de faire bouger les choses de l'intérieur, afin que nous gardions des chances de gagner lors des prochaines élections. Dommage que cette démarche n'ait été perçue comme une démarche hostile. Elle ne l'est pas et elle ne l'a jamais été.

13.Posté par Dom le 17/09/2009 15:01
@ Voltaire

Tout à fait d'accord, sauf que vous oubliez un point essentiel : la mécanique bien huilée de l'UMP a conduit à la victoire car elle était au service d'un homme de droite, porteur d'un projet de droite : c'était clair, net, et précis. Le PS n'a pas de leader et pas de programme. Le Modem a un leader déconsidéré en interne, un positionnement pour le moins abstrait à l'externe, et pas le moindre projet, sinon de conclure une alliance de deuxième tour avec le PS. Il a donc un problème à la fois interne et externe, de forme et de fond. J'en arrive à la même conclusion que vous : une victoire en 2012 serait miraculeuse. J'ajoute qu'elle serait imméritée.

14.Posté par Voltaire le 17/09/2009 15:38
@Dom

"la mécanique bien huilée de l'UMP a conduit à la victoire car elle était au service d'un homme de droite, porteur d'un projet de droite : c'était clair, net, et précis."

D'accord, sauf que je crois que le projet proposé était juste celui qui était le plus agréables à entendre, avec aussi bien des références à Jaurès qu'aux valeurs de droite.

"Le PS n'a pas de leader et pas de programme"

Non, le PS a 15 leaders et 30 programmes

"Le Modem a un leader déconsidéré en interne, un positionnement pour le moins abstrait à l'externe, et pas le moindre projet, sinon de conclure une alliance de deuxième tour avec le PS"

Je serai beaucoup plus modéré: le MoDem a un leader indiscutable mais écorné, un positionnement cohérent mais médiatiquement discuté, et un projet de société attirant mais qui manque de fond. Le problème des alliances est secondaire et procède de la logique électorale (on ne peut pas avoir d"élus dans des scrutins à deux tours sans alliés, et sans élus un mouvement politique n'est rien).

"une victoire en 2012 serait miraculeuse. J'ajoute qu'elle serait imméritée"

Mais néanmoins nécessaire ? ou souhaitable ? en matière d'élection, la morale compte peu. A la fin, qui souhaitez-vous voir au pouvoir ? quelel société souhaitez-vous être défendue par le pouvoir ? la personnalité du leader est immaterielle, aucun haut responsable politique n'est "humain" car le combat politique est déshumanisant. En politique comme dans l'art, ce qui compte, c'est ce qui est effectivement réalisé.

15.Posté par Dom le 17/09/2009 15:56
@ Voltaire

Sur l'UMP et le PS, je vois que vous m'approuvez...

Sur le Modem, vous êtes plus modéré : je m'en doutais.

La victoire en 2012 est-elle souhaitable bien qu'imméritée ? En l'état actuel des choses, je réponds non. Je n'ai pas de profil type du dirigeant idéal, et je ne lui demande certainement pas d'être "humain" (je ne suis pas une grande affective). J'attends un minimum de charpente au programme, et un minimum de colonne vertébrale à la personnalité. Aujourd'hui, je ne vois que faiblesse et médiocrité, au Modem et au PS. L'UMP n'est pas ma tasse de thé. Les extrêmes non plus. 2012 est loin, il va se passer plein de choses : wait and see...


16.Posté par CK le 17/09/2009 16:01
@Hubert,
Bonne nouvelle, bon courage !!

Je suis contre les Primaires, La non détermination d'un cadre politique assez précisé ayant été
jusqu'ici une calamité pour le Modem.

Je suis contre s'inspirer de l'UMP pour l'organisation, nous nous voulons différents pour
nos valeurs, nous ne pouvons avoir la même "manière".

Je suis pour la démocratie (directe) pour certaine chose et pas pour d'autres.

Je suis pour la démocratie (directe) pour que l'avis des sympathisants soit connu pour tout de la direction.(hormis peut-être les questions de personne) et que les décisions en haut lieu soient prises en tenant largement compte de cet avis.

En effet je suis sûr que si les décisions sont prises ainsi et en tenant beaucoup moins compte
et même pas du tout des "arrangements" particuliers pour conserver tel ou tel élu, et moins compte des prévisions et calculs d'"experts" tout le monde à moyen terme s'en portera mieux.

(Moi aussi je me fous de qui sera Président de la République, du moment que le Modem et F. Bayrou et les autres leaders Modem jouent un bon rôle dans une bonne alternance).

Je suis aussi pour plus de démocratie directe pour que les leaders viennent simplement dialoguer sur un blog,






17.Posté par buildfreedom le 17/09/2009 18:24
En application des décisions prises par le Conseil national du 4 juillet dernier, le Bureau exécutif, réuni mercredi 16 septembre, a décidé, sur proposition de François Bayrou :

- de nommer membres du groupe d’adhérents auprès du Bureau exécutif pour contribuer au règlement des questions d’organisation Christine ESPERT, Bruno VOYER, Marie-José VOTIER, François-Régis BABINET et Marie-Agnès ESPA ; Leur première mission consiste à procéder à l’audition des adhérents qui ont fait acte de candidature à ce groupe de travail ;

- de procéder à un appel à candidatures pour participer au groupe de travail relatif à la stratégie et à la communication. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 septembre 2009. Si cette mission vous intéresse, vous pouvez faire acte de candidature à l’adresse suivante : organisation@lesdemocrates.fr

- Dans le cadre de la préparation des élections régionales, un Conseil national est convoqué le samedi 24 octobre à 9h30 au siège du Mouvement Démocrate.

18.Posté par Dominique GAUTHIER le 17/09/2009 19:02
Je savais que mes propos choqueraient mais peu importe.

François Bayrou (homme politique pour lequel je n'ai aucune estime particulière sauf qu'un jour j'ai reconnu dans ce qu'il disait ce à quoi j'ai toujours cru) parle de "commando" au sujet d'un parti politique, j'adhère à cette vision car comme l'entend "Voltaire", elle me semble être la seule vision efficace.

@Christophe Ginisty :
J'ai du mal à comprendre comment tu peux être en désaccord avec moi et parfaitement d'accord avec "Voltaire". En lisant son commentaire, j'ai simplement reconnu mon analyse exprimée plus finement !
La difficulté du MoDem tient en partie en la contradiction intrinsèque qui existe entre fonctionnement démocratique interne et efficacité. L'UMP a sacrifié le premier au profit du second, avec l'accord de ses militants (comme toujours au PC). Cela n'est pas le cas au MoDem. Cela est en train d'être le cas chez les Verts, après des années d'inefficacité. Quant au PS, on a toujours hésité, d'où ses courants.

Si les militants du MoDem mettaient d'abord le succès de leurs idées avant leur succès personnel, ils devraient d'abord pousser à ce que les deux autres (porte-paroles thématiques et stratégie/communication) soient mises en place. Gageons que ce ne sera pas le cas.

L'erreur de François Bayrou a été de suggérer qu'un parti politique pouvait fonctionner de façon "démocratique".


J'adhère à cette vision des choses

19.Posté par David78 le 17/09/2009 19:11
@Dominique GAUTHIER
Je comprends tout à fait vos propos:
De plus, pour moi c'est une erreur majeure de vouloir appliquer à un parti la démocratie que nous souhaiterions voir appliquée à un pays.

Ce serait comme vouloir appliquer à l'armée d'un pays les mêmes principes électifs. Une armée est nécessaire pour défendre une démocratie, mais elle ne doit pas fonctionner avec un principe de démocratie interne !

En effet, il est défendable de souhaiter que le parti se comporte avec une efficacité militaire: discipline, rapidité de mise en oeuvre sont des avantages indéniables.
Le hic c'est que les soldats savent à quoi s'en tenir quand ils s'"engagent" dans l'armée, et que les règles auxquelles ils sont soumis ne font pas de doute, alors qu'au Modem ce qu'on dit aux adhérents, et qu'ils ont approuvé à 99,99% à Villepinte dans la charte éthique c'est que:
qt[II- Le Mouvement démocrate respecte en son sein les principes démocratiques qu’il promeut à
l’extérieur, notamment information, participation, liberté du débat, transparence des décisions.]
qt
Donc Dominique GAUTHIER, croyez vous vraiment qu'il est raisonnable de penser que le Modem peut fonctionner comme une armée sans avoir auparavant modifié la charte éthique?

20.Posté par Dominique GAUTHIER le 17/09/2009 19:27
Effectivement, là est "l'erreur majeure".

Ceci étant, l'ambiguité de ce qui est sous-entendu par le terme "démocratie" peut plaider pour le maintien de cette charte à condition de clarifier.

"La démocratie est ce qui porte au plus la conscience et la responsabilité du citoyen". Ce n'est pas la nécessité que toute décision soit prise par vote...

"Information, participation, liberté du débat, transparence des décisions" ne me semblent pas incompatible avec efficacité voire au contraire ! Cela me semble d'excellents principes.

Ce qui me semble incompatible avec l'efficacité, c'est que nous militants nous voulions que chaque décision prise soit issue de notre consultation. C'est ingérable.

Par ailleurs, contrairement à certains, je ne crois pas que les candidats de NOTRE parti soient là pour NOUS représenter. Ils doivent être en mesure de représenter les français...

Par contre, nous, militants nous arrêterions de les soutenir évidemment s'ils cessent de porter NOS idées.

21.Posté par jh44 le 17/09/2009 19:44
Bonjour,

si vous consultez le site officiel à la rubrique vie du mouvement vous constaterez qu'il semble bien que désormais la démocratie interne est en marche, M Ginisty, vous y avez certainement contribué.

22.Posté par arnaud le 17/09/2009 21:50
Pour info: les décisions du Burex du 16 septembre.
http://www.mouvementdemocrate.fr/vie-du-modem/etat-avancement-neuf-decisions-conseil-national-170909.html

23.Posté par Ghislain le 18/09/2009 00:44
Le parti met enfin en place ce dont il était désormais tout à fait souhaitable, le respect des 8 engagements pris sur 9 devant les militants. Mais cet ensemble de décisions n'est qu'un pré requis au bon déroulement et au succès du travail à accomplir.

Il ne faudrait pas en rester simplement à ces décisions, il doit aussi se tisser un lien de confiance en accordant la liberté et les moyens nécessaires dont les groupes auront besoin dans leurs missions.



24.Posté par Kalifa le 18/09/2009 01:05
Et puis comment le Modem peut-il prétendre continuer à exister alors que Christophe Ginisty n'a pas encore été désigné tête de liste en Ile de France ?

25.Posté par Ugly Ducky le 18/09/2009 08:37
Bonjour,
bizarre, hier matin, cet article est publié. Le soir, à 20h50, je reçois ce mail: i[Vie du MoDem : la rénovation est en marche !



]iChers amis,

La rénovation de notre parti est en marche. A la demande de François Bayrou, qui a fait de cette rénovation une priorité de la rentrée, j'ai présenté hier à notre Bureau exécutif national un état d'avancement des décisions prises par le Conseil national du Mouvement Démocrate le 4 juillet dernier. A sa demande, je vous transmets cette communication.

1). Élargissement du Bureau exécutif

10 nouveaux membres ont été nommés au Bureau exécutif le 29 juillet dernier. (cliquez ici)

--------------

2). Création d'un groupe d'adhérents auprès du Bureau pour contribuer au règlement des questions d'organisation

Les 5 membres du groupe de travail ont été nommés, sur proposition de François Bayrou, par le Bureau exécutif réuni le 16 septembre 2009. (cliquez ici)

--------------

3). Renforcement du droit à la médiation par la création d'un groupe de médiateurs nationaux

Le groupe des médiateurs nationaux sera nommé lors de la réunion du Bureau exécutif du 22 septembre.

--------------

4). Tenue d'un Congrès programmatique

Le Congrès aura lieu à Arras (Pas-de-Calais), les 4, 5 et 6 décembre 2009. Vous recevrez bientôt toutes les informations et les modalités d'inscription à cet évènement très important pour notre famille politique.

--------------

5). Mise en place d'un groupe de travail permanent sur la stratégie et la communication

Le Bureau exécutif réuni le 16 septembre 2009 a procédé à l'appel à candidatures. (cliquez ici)

--------------

6). Mise en place d'un groupe de coordination des stratégies numériques

Les 7 membres du groupe de travail ont été nommés, sur proposition de François Bayrou, le 28 août dernier. (cliquez ici)

--------------

7). Publication de l'ordre du jour et du relevé de décisions du Bureau exécutif

Cette publication est consultable sur le site Internet du Mouvement Démocrate. (cliquez ici)

--------------

8). Calendrier des élections régionales

Conformément aux statuts :

-Création des Unions régionales ;

-Mise en place par les unions régionales d'un groupe de travail.

La composition de ces groupes de travail doit être agrée par le Bureau exécutif national avant la fin septembre.

-Appel à candidatures. Un appel à candidatures sera lancé dans la semaine du 21 septembre ;

-Un conseil national sera convoqué le samedi 24 octobre à 09h30 ; il sera chargé d'examiner et de voter un rapport stratégique.



Bien cordialement à vous,
b[
Jean-Marie Vanlerenberghe, vice-président chargé de l'organisation.]b

Je crois que ce blog a de plus en plus d'adeptes (le mot est peut-être mal choisi) au sein du mouvement démocrate.


26.Posté par Dom le 18/09/2009 09:09
Les décisions, c'est comme les lois : il y a le temps du vote, et celui de l'application. Voyons donc la suite...

27.Posté par Danièle Douet le 18/09/2009 09:44
Tiens, moi je n'ai pas reçu de mail de JMV...

Qui en ont été les bienheureux bénéficiaires ?

28.Posté par centriste en vadrouille le 18/09/2009 09:59
Je n'aime pas tellement le ton ni les pratiques de ce blog depuis quelques semaines, mais force de constater, en toute sincérité, que ses articles sont efficaces !
Pour le coup, bien joué Christophe!

29.Posté par buildfreedom le 18/09/2009 14:53
@Dominique GAUTHIER et Voltaire

Je partage à 100% vos points de vue et analyses.
Je vous invite à un petit retour en arrière sur quelques articles de mon blog que je publiais il y a bientôt 2 ans, concernant ce qu'il conviendrait d'appeler encore aujourd'hui : le malentendu démocrate.

Pour la route...
Fausse symétrie
Scrutins
Peut-on faire un parallèle entre la Révolution française et la création du Mouvement Démocrate ?

Ou même sur l'ancien blog de notre hôte en commentaire de cette note :
Les confusions démocratiques

Le "malentendu démocrate" perdure donc... et Christophe y perd son latin !

@Christophe

Il y a tout de même une petite contradiction entre ton accord affirmé avec Voltaire et le contenu de ta note par exemple lorsqu'il dit :

Ayant voulu, sous la pression de ses militants, d'abord instaurer un fonctionnement "démocratique" où tous les ego pouvaient réclamer leur partie du pouvoir, avant d'avoir organisé la partie fonctionnelle de son mouvement, François Bayrou se retrouve avec une machine de guerre électorale singulièrement inefficace, malgré la quantité de talents et compétences qu'elle contient...


et que tu titres : "Militants, circulez, y a rien à voir ?" et développes plus loin : "Comment pourrions-nous nous proclamer "démocrates" sans faire preuve d'une exemplarité démocratique en interne.[...] La défaillance démocratique est le problème du MoDem. [...] Les militants doivent se montrer exigeants et doivent faire entendre leur voix à la veille des investitures aux élections régionales. Il en va tout simplement de la viabilité du projet démocrate."

Comment pourrions-nous nous proclamer "démocrates" sans faire preuve d'une exemplarité démocratique en interne ? C'est simple : en ne confondant pas l'objectif avec les moyens. La démocratie interne des partis politiques, c'est, à juste titre, le dernier des soucis des français et même le dernier des critères de leurs choix électoraux. Je te défie de trouver un seul électeur qui aurait choisi de voter "pour le parti le plus démocratique en interne" à quelque élection que ce soit. C'est absurde.

La défaillance démocratique est le problème du MoDem ? Pourtant, il n'en était pas question dans la lettre des Promoteurs que tu as initiée. Au contraire, et c'est pour cela que je l'ai signée au départ, les problèmes clairement identifiés et les solutions proposées nous faisaient grâce de l'éternelle tarte à la crème du manque de démocratie interne. Il s'agissait bien d'outils de réflexion et de communication destinés à notre "état major" qui ne remettaient pas en cause la structure décisionnelle concentrique statutaire indispensable.

Je suis contre les primaires et mon droit de véto me suffit. Tu dis : "les Etats-Unis seraient dirigés aujourd'hui par un tout autre personnage." Rien n'indique que McCain aurait battu Hillary Clinton.

@jh44, Ugly Ducky, centriste en vadrouille

Suggérer que l'article de Christophe publié le 17/09 ait pu avoir une influence sur les décisions du Bureau exécutif du 16/09 me parait un peu présomptueux...

Amicalement.

30.Posté par Dom le 18/09/2009 15:02
Si le Modem bat un record, c'est celui de l'hétérogénéité de ses militants. Pas étonnant qu'aucune ligne politique ne se dessine, tant les convictions semblent varier au gré du vent...

31.Posté par Ugly Ducky le 18/09/2009 17:19
He non, je n'ai pas dit ou insinuer ce genre de choses.
Je note juste la proximité des évènements.

Je m'interroge même sur l'origine de l'article de Christophe. Est-ce que la rédaction de cet article a été influencée par un tiers ou de sources non fiables ? Un tiers jouant un double jeu ? Ou sa rédaction est simplement spontanée et tout cela est une coïncidence ?

Car, après l'épisode 'MdS et les régionales en Île-de-France', on peut avoir des interrogations et se demander si certains ne jouent pas double-jeu pour déstabiliser les promoteurs, décridibiliser Christophe Ginisty ou préparer une stratégie à plus long terme.

Mes propos peuvent paraître paranoïaques, mais j'ai participé aux élections internes de 2008 et constaté les mauvais coups et autres stratégies que certaines équipes sortantes peuvent faire preuve pour dégommer un adversaire. Tout un abécédaire. Une stratégie des plus usitées: pousser à la faute.

32.Posté par Sylvie Tiger le 18/09/2009 21:12
@ Danièle

Rassure-toi, moi non plus, je n'ai rien reçu (et j'ai bien vérifié) et pourtant je suis "Conseillère Nationale", et, animatrice de la commission sport ...
Je suis à jour de ma cotisation depuis plusieurs mois, j'ai pas mal travaillé depuis plus d'un an pour cette commission et je me suis déplacée sur Paris environ une fois par mois pour le MoDem sans que mes frais (je parle simplement du transport) ne soient remboursés. Ce qui représente de ma province, 1700km aller-retour...)
Mon adresse mail s'est peut-être perdue dans les transports, qui sait? :-))))
Ou alors autre hypothèse, nos adresses ont viré au noir! ;-)

Sylvie, une promotrice, parmi d'autres...



33.Posté par Danièle Douet le 18/09/2009 21:24
@ Sylvie:
Preuve de la "bonne" gestion des adresses.

Car dans une entreprise normalement gérée, un seul clic suffit pour envoyer un mail à des centaines ou milliers de personnes...

Mais il y a eu pire. Lors des élections internes de l'année dernière, j'ai été informée que je ne figurai pas sur la liste des adhérents, et ce depuis 2007, alors que j'avais payé la cotisation UDF le 11 janvier 2007, puis la cotisation MoDem et un don en mai 2007, puis de même en 2008...

Ce fut un incroyable échange avec la personne "nommée" par la "responsable" pour l'organisation de ces élections. Je lui ai donc envoyé tous les mails de confirmation, elle m'a envoyé l'extrait excel où je figurais comme n'ayant pas payé mes cotisations.

Par contre, des personnes dont je n'avais jamais entendu parler dans ma circonscription y figuraient, certaines que j'avais eues au téléphone pour vérifier la liste de ma circonscription qui m'avaient affirmé n'être plus membre, ou être au Nouveau Centre ou à l'UMP...

Certains avaient reçu deux ou trois cartes de membre, l'un des membres du bureau départemental en avait même reçu sept (!)

Si j'ai demandé à plusieurs reprises une ORGANISATION efficace, et que je n'ai rien dit sur tout cela jusqu'à présent, c'est que j'en avais tellement honte, moi qui vis depuis des années dans un pays où l'organisation est la moindre des conditions pour une bonne gestion d'une association ou d'une entreprise.

Tout le reste est déperdition d'énergie et de ressources, épuisement de l'ensemle des bénévoles...

Mais je vois que je n'ai pas été la seule à "bénéficier" de cette magnifique "organisation".

Il était pourtant tabou d'en parler et on remercier les "gentils organisateurs" lors des différentes opérations...

La situation ne peut que s'améliorer...

34.Posté par Danièle Douet le 18/09/2009 21:24
@ Sylvie:
Preuve de la "bonne" gestion des adresses.

Car dans une entreprise normalement gérée, un seul clic suffit pour envoyer un mail à des centaines ou milliers de personnes...

Mais il y a eu pire. Lors des élections internes de l'année dernière, j'ai été informée que je ne figurai pas sur la liste des adhérents, et ce depuis 2007, alors que j'avais payé la cotisation UDF le 11 janvier 2007, puis la cotisation MoDem et un don en mai 2007, puis de même en 2008...

Ce fut un incroyable échange avec la personne "nommée" par la "responsable" pour l'organisation de ces élections. Je lui ai donc envoyé tous les mails de confirmation, elle m'a envoyé l'extrait excel où je figurais comme n'ayant pas payé mes cotisations.

Par contre, des personnes dont je n'avais jamais entendu parler dans ma circonscription y figuraient, certaines que j'avais eues au téléphone pour vérifier la liste de ma circonscription qui m'avaient affirmé n'être plus membre, ou être au Nouveau Centre ou à l'UMP...

Certains avaient reçu deux ou trois cartes de membre, l'un des membres du bureau départemental en avait même reçu sept (!)

Si j'ai demandé à plusieurs reprises une ORGANISATION efficace, et que je n'ai rien dit sur tout cela jusqu'à présent, c'est que j'en avais tellement honte, moi qui vis depuis des années dans un pays où l'organisation est la moindre des conditions pour une bonne gestion d'une association ou d'une entreprise.

Tout le reste est déperdition d'énergie et de ressources, épuisement de l'ensemble des bénévoles...

Mais je vois que je n'ai pas été la seule à "bénéficier" de cette magnifique "organisation".

Il était pourtant tabou d'en parler et on remercier les "gentils organisateurs" lors des différentes opérations...

La situation ne peut que s'améliorer...

35.Posté par Dominique GAUTHIER le 18/09/2009 21:56
i le Modem bat un record, c'est celui de l'hétérogénéité de ses militants. Pas étonnant qu'aucune ligne politique ne se dessine, tant les convictions semblent varier au gré du vent...


Je ne pense pas que nos idées pour la société française, voire le monde soient si hétérogènes.

Ce qui nous divise ici est une question interne au parti qui devrait passer loin derrière notre volonté de changer la société !

Croyez-vous vraiment qu'il est utile de dépenser tant d'énergie pour changer le MoDem ? Pensez-vous que ça fera aura le moindre impact sur l'avènement de la nouvelle société que nous souhaitons tous ?

36.Posté par lcdm le 19/09/2009 00:37
Je suis bien d'accord avec toi Christophe, mais tu émerges maintenant. Tout le monde pointe depuis lgtps les pb que tu pointes et avant tu ne disais rien, tu étais un courtisan. N'es-tu pas passé d'un excès à l'autre ?
Cdt

37.Posté par Danièle Douet le 19/09/2009 08:58
@ Dominique Gauthier:

Comment des gens qui ne peuvent même pas gérer correctement les données de leurs propres adhérents pourront un jour diriger un pays ?

C'est LÀ une question essentielle...

Car la médiocrité de certaines lois - on en a vu un exemple parfait avec celle sur les tests ADN mais il y en a des centaines - provient de gens médiocres qui justement parlent comme vous, et ne voient pas la nécessité d'une gestion correcte ... qui commence par la gestion correcte de quelques dizaines de milliers d'adhérents.

Après, on pourra penser à "gérer" les affaires de plus de 60 millions de citoyens.

38.Posté par Dominique GAUTHIER le 19/09/2009 10:51
Comment des gens qui ne peuvent même pas gérer correctement les données de leurs propres adhérents pourront un jour diriger un pays ?

Parce que les moyens ne sont pas les mêmes et l'enjeu n'est pas le même non plus !

Ce genre de problème se retrouve dans toutes les organisations fonctionnant avec une part de bénévolat.

L'enjeu de taille qui consiste à ce que notre processus démocratique national aboutisse à une bonne gestion de la société est autrement plus important. Nous ferions mieux de réfléchir à ce qui dysfonctionne à ce niveau plutôt qu'à nous inquiéter pour notre parti !

Quant au qualificatif de médiocre, votre jugement pourrait me blesser si je ne trouvais pas absurde de tirer une telle conclusion sans me connaitre.

Je ne me serais jamais permis de vous insulter, Mme Douet.

Cela me semble une très mauvaise base pour améliorer le parti et sa gestion.

39.Posté par buildfreedom le 19/09/2009 11:16
@Danièle

Cet argument est un raccourci aussi fallacieux que le fumeux "comment pourrions-nous nous proclamer "démocrates" sans faire preuve d'une exemplarité démocratique en interne" et ceci pour deux raisons :

Si François Bayrou accède aux plus hautes fonctions, les maigres équipes du siège ne vont pas se substituer à la très énarchique et pléthorique administration française. Soyez assurée que, quels que soient les gouvernements, les fichiers du fisc, de l'urssaf, d'edvige et j'en passe sont amoureusement entretenus et que nos affaires y sont éminemment mieux "gérées" que par nous-même. C'est mon deuxième point :
C'est le coté libéral de Bayrou. S'il est élu, ce n'est pas pour que l'Etat continue à "gérer" les affaires de plus de 60 millions de citoyens mais pour leur donner ou leur rendre les moyens de se gérer eux-mêmes (voir Abus de pouvoir chap.8 ou [Discours de Villepinte]url:http://liberauxdumodem.hautetfort.com/archive/2007/12/04/le-mouvement-democrate-propose-une-vision-liberale-du-role-d.html)

Maintenant, sur le fond, personne ne conteste que l'organisation du MoDem puisse être améliorée, pas même Dominique ni moi. Mais c'est pour notre propre efficacité, rien de plus (et rien de moins ;-)).

Amicalement.

40.Posté par Danièle Douet le 19/09/2009 21:27
@ Dominique:

Ce genre de problème se retrouve dans toutes les organisations fonctionnant avec une part de bénévolat.

Sauf que la gestion des adhérents est effectuée au siège par des personnes salariées.

Je comprends que vous veuillez tout excuser et vous contenter de la médiocrité, mais lorsqu'on veut gouverner un pays, il faut y mettre beaucoup de soin pour être crédible.

Je suis d'accord avec vous que la tâche est immense, c'est la raison pour laquelle, il faudrait commencer à travailler correctement au moins au sein de l'entité qui veut donner à la France un gouvernement performant et non se contenter de gérer le "mammouth" en place.

@ buildefreedom:

Vous vous trompez lourdement lorsque vous écrivez:
Soyez assurée que, quels que soient les gouvernements, les fichiers du fisc, de l'urssaf, d'edvige et j'en passe sont amoureusement entretenus et que nos affaires y sont éminemment mieux "gérées" que par nous-même.


Je pourrais vous donner trois cas, rien que dans mon entourage, de personnes ayant plusieurs fois déménagé entre la métropole et les DOM, tout à fait officiellement puisqu'elles étaient fonctionnaires et qui ont chaque fois été "oubliées" par le fisc.

Elles n'ont donc jamais payé d'impôt pendant des années, sans que cette si "éminente" administration française ne l'ait jamais constaté.

Si vous multipliez ces trois citoyens par le nombre total de Français, vous pouvez vous imaginer de l'état de la chose, la gestion "éminente" des finances publiques...

Sans parler de la gestion des retraites, de la sécurité sociale, etc. etc... ce que j'ai pu constater sur place, je pourrais vous en écrire des livres entiers.

Les deux ans passés à Paris m'ont montré l'étendue des dégâts... Si c'est ce que vous appelez "éminent", libre à vous... J'ai une autre perception et expérience de "l'éminence" ou tout simplement d'entités qui fonctionnent correctement.

Par contre, je pense que nous sommes d'accord lorsque vous écrivez:

personne ne conteste que l'organisation du MoDem puisse être améliorée, pas même Dominique ni moi. Mais c'est pour notre propre efficacité, rien de plus (et rien de moins ;-)).


... pour notre propre efficacité.

C'est tout simple.

41.Posté par Christophe Rabiet le 20/09/2009 02:03
Je partage de nombreuses choses avec l'auteur de ce blog : un prénom, le jour d'anniversaire (avec qq années de plus), une vision du modem, une profession (celle de consultant),...

C'est avec le "regard extérieur du consultant" que je vois aujourd'hui le modem, puisque je n'en suis plus, bien qu'ayant été de ceux qui y ont le plus cru et qui l'on le plus défendu, en dépit d'un lourd (et long) passé d'UDF "canal historique".

1er constat /question : comment peut-on gérer un pays si l'on n'est pas capable de gérer un parti ?

2ème constat /question : comment peut-on encore croire à l'hypothèse "modem" quand tout a été fait depuis 2 ans, par ceux qui le dirigent, pour détruire ce parti ?
(résultat des cantonales partielles à Nice la semaine dernière : modem = 2.92% vs bayrou 2007 = 16% !)

Aucune concrétisation des promesses de 2007 : Marc Sangnier aux orties ! Aucun projet construit; aucune organisation mise en place; des petits autocrates locaux qui piétinent, sans aucun contrôle du siège, les règlements intérieurs et méprisent les militants (en Ille-et-Vilaine, mon département et ailleurs), les régionales qui seront un pathétique remake des européennes, ...

Est-ce bien raisonnable de continuer à soutenir ce qui pendant 2 ans a fait la preuve de son incapacité à réussir quoi que ce soit ?

Ne devrions-nous pas plutôt nous poser la question de savoir qui, dans ce pays, a sérieusement une posture "présidentiable" (en dehors de Sarkozy) et peut défendre une E. U. fédérale, une économie sociale de marché et la stabilité économique et financière aux quelles nous aspirons ?

Qui peut encore croire que Bayrou peut être celui-là et que le Modem peut-être la solution ?

C.R.
(publié par erreur sur un autre article

42.Posté par Christophe (93) le 21/09/2009 08:29
Si j'ai été dans les premiers à signer la lettre ouverte des Promoteurs à F.B. j'avoue qu'au début je me suis longtemps demandé si c'était vraiment correct ou éthique d'avoir rendu publique toute cette affaire (en particulier avec l'argument, que l'on a entendu souvent, qu'étaler sur la place publique le mécontentement des adhérents au sujet des dysfonctionnements internes ou des choix du président était donner du grain à moudre aux autres partis politiques, et c'était inciter à la division interne...)

Est-ce qu'un parti doit fonctionner de façon parfaitement démocratique (en particulier devrait-il y avoir des primaires avant chaque élection... pour des élections locales, je pense qu'un minimum de consultation des adhérents serait effectivement important, pour des présidentielles je l'ignore...) je n'en suis pas convaincu, néanmoins il est certain que les adhérents devraient être au moins consultés avant des décisions importantes (choix stratégiques - comme s'allier avec la gauche aux élections), et qu'ils ne sont pas justes bons à aller tracter, coller des affiches, battre le pavé des marchés, servir de petites mains aux candidats et élus.
Néanmoins, quand un parti se dote d'une charte éthique, d'un règlement intérieur, la moindre des choses est que les dirigeants les respectent. Si un président de parti ne respecte pas ses engagements et ses promesses envers ses adhérents, ça n'est pas un très bon gage envers les futurs électeurs.
Car de toutes façons, tout finit toujours pas se savoir ! (ne serait-ce que par des militants déçus qui partent...). Alors oui la transparence est effectivement importante. Quand on a rien à se reprocher on a rien à cacher.
Et maintenant je suis convaincu, Christophe, que si tu n'avais pas fait tout ce tapage avec les Promoteurs (dont je suis et je reste), rien n'aurait bougé ! (et j'aurais déjà rendu ma carte...)

Merci à toi Christophe pour ce que tu as fait, et ce que tu continues à faire.

43.Posté par Dominique GAUTHIER le 21/09/2009 09:38
Si un président de parti ne respecte pas ses engagements et ses promesses envers ses adhérents, ça n'est pas un très bon gage envers les futurs électeurs.

Ca c'est évidemment vrai...

@ Mme Danièle Douée
Je ne veux pas tout excuser. Je suis surpris qu'un esprit comme le votre ait besoin d'utiliser une telle simplification rhétorique, ou pire comprenne si mal la nuance.

Je vous le dirai donc de façon claire : vous avez raison. Il est important d'améliorer la gestion du MoDem (comme il est important que je range mieux mon bureau).

Mais le point que vous soulevez sur la mauvaise gestion nationale est majeur ! Une si catastrophique organisation doit nous scandaliser.

Nous devrions, nous militants et cadre du MoDem, travailler sur ce point. Comment ?

Cela peut-être fait au sein des commissions démocrates, ici :
http://forum.commissions-democrates.net

Vous, Mme Douée, pourriez détailler votre témoignage et demander aux autres militants connaissant le sujet et prêt à travailler de faire part de leur expérience, voire si certains travaillent dans ces administrations d'évoquer ce qui dysfonctionne.

Cela demanderait un travail de fond afin d'établir un diagnostic et de proposer des solutions. Ainsi, arrivant au pouvoir, les élus MoDem auraient de quoi avancer plus rapidement sur ces questions !


Nous pourrons passer notre temps à conspuer la mauvaise gestion de notre parti, nous pourrions même résoudre totalement ses problèmes d'organisation, que nous ne serons pas plus avancer pour réformer notre administration nationale !

Si nous attendons d'avoir un parti parfait pour nous mettre au travail pour la France, celle-ci continuera de s'enfoncer.


Ne pas confondre le moyen et le but.

C'est tout simple.

44.Posté par buildfreedom le 22/09/2009 11:24
@ Danièle

Si c'est ce que vous appelez "éminent", libre à vous...


Vous noterez, Danièle, que je n'ai effectivement pas mis de guillemets à "éminemment", mais à "gérées". Je ne crois pas que cela fasse une grosse différence au niveau du sens...

45.Posté par Dominique GAUTHIER le 22/09/2009 21:53
@Voltaire

Me permettriez-vous de reproduire votre commentaire initial dans mon blog à l'adresse suivante :

46.Posté par Danièle Douet le 22/09/2009 23:17
Cher Dominique Gauthier,
Nous devrions, nous militants et cadre du MoDem, travailler sur ce point. Comment ?

Cela peut-être fait au sein des commissions démocrates, ici :
http://forum.commissions-democrates.net


Je vous renvoie au commentaire n. 3 sur ce fil:
http://www.ginisty.com/Mais-que-sont-devenus-les-secretaires-nationaux_a238.html


et vous informe que je suis l'adhérente non administrateur ou modérateur qui y a le plus participé, avec à ce jour 832 contributions, dont 185 dans le domaine de l'Education.

Je vous renvoie également au wiki où vous trouverez un résumé de toutes les contributions sur le sujet de l'Education, par exemple.

Sur de nombreux sujets, j'ai fait des propositions CONCRETES, mais ai constaté le poids du conservatisme qui ne veut RIEN changer, aussi au MoDem. Dès qu'apparaît une proposition qui ne fait pas partie du périmètre connu, elle est immédiatement rejetée par les personnes du système. Au lieu qu'elle soit examinée pour ce qu'elle est, sans a priori.

En ce qui concerne l'Education, le responsable Sylvain Canet a fait un excellent travail de synthèse avec son équipe et a retenu les différentes propositions sans a priori pour un débat ultérieur.

Cela demanderait un travail de fond afin d'établir un diagnostic et de proposer des solutions.


Ce que vous proposez, de changer les services administratifs ou autres, se heurte à un conservatisme maladif, ou toute proposition est vue comme une agression contre les gens qui y travaillent et ceux-ci défendent même l'indéfendable. C'est assez ahurissant et épuisant.

On ne peut réformer un pays contre sa volonté. C'est ma conclusion après deux ans d'investissement à fond...

Selon moi, la plus grande réforme nécessaire, serait tout d'abord de mettre un terme à l'élection du président de la République au suffrage universel. C'est la dérive bonapartiste ou monarchiste de la France qui paralyse tout. Toute la vie du pays tourne autour de cet évènement et toutes les courtisaneries en résultent qui paralysent le pays.

Mais ce sujet si important est totalement tabou dans une France quasi-monarchique...

Alors, je ne suis pas loin d'abandonner car le pays ne souhaite pas autre chose... Il vaut mieux aller cueillir les pâquerettes ou visiter le monde... ou s'occuper des vrais gens dans son entourage.

47.Posté par Dominique GAUTHIER le 23/09/2009 07:51
Effectivement, il sera difficile de supprimer le suffrage universel pour l'élection présidentielle tant ce principe est ancré.

L'analyse me semble intéressante ! Ce serait dommage qu'elle reste tabou !

48.Posté par Pierre Barret le 23/09/2009 09:14
Chère danièle,
Je suis bien d'accord avec vous : l'élection au suffrage universel du Pdt de la république pollue toute notre démocratie, ainsi que sa dérive "hyperprésidentielle ".
Et pollue aussi la vie des partis politiques, même les plus naturellement réticents à la personnalisation du pouvoir; je veux parler des centristes.
Historiquement, les mouvements centristes ne sont pas dans cette démarche et privilégient les débats d'idées; cette présidentialisation ne permet pas ces débats et facilite les comportements d'"adoration du chef "; le déjà ancien militant centriste que je suis vous dit de revenir à une conception plus démocratique.

Si revenir sur l'élection du Pdt est objectivement difficile, au moins conviendra-t-il de modifier profondément la constitution dans un sens
-beaucoup plus équilibré exécutif/législatif
-avec un législatif plus représentatif (part de proportionnelle)
-avec des contre pouvoirs réels, organisés (d'où changement de composition du conseil constitutionnel, du CSA etc), une loi anticoncentration des médias etc..

En complément, il conviendra de "parlementariser "davantage les institutions locales, pour là aussi faire perdre cette notion monarchique de pouvoir d'un seul....

la France a évacué les inconvénients de la 4ème république, il lui reste à se séparer de ceux de la 5ème !!

49.Posté par Moncomble Marie-Colette le 24/09/2009 01:16
Bonsoir à tous,

Je viens de lire sur le site national ( rubrique de la vie interne ) le compte-rendu du bureau exécutif du 16 septembre et je regrette de ne pas l'avoir lu avant car à notre conseil départemental on n'en a pas parlé .
Qui peut m'expliquer qui doit lancer " l'appel à candidatures pour les groupes de travail la semaine du 21 septembre"?
Comment mieux faire circuler l'information?
D'autre part y a-t-il parmi tous les participants à ce forum , qui sont pour beaucoup d'entre eux des anciens d'e-soutiens ,des personnes qui ont fait candidature pour participer au groupe de travail destiné à l'amélioration de l'organisation , ce que nous réclamons depuis le début du modem?
merci
Macolette

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche