Christophe Ginisty

Neuf ans déjà que l'on se parle ici bas


Rédigé le Samedi 16 Novembre 2013



Je sais, vous allez dire que je vous le ressors tous les ans mais, en même temps, c'est un peu le principe des anniversaires, non ? 

Eh oui, parce que aujourd'hui 16 novembre 2013, cela fait très précisément 9 ans que j'ai ouvert mon blog et que j'ai commencé cette conversation régulière avec vous sans jamais l'interrompre.

Enfin vous, je n'en sais rien. Je doute que vous me suiviez depuis toutes ces années. 

Ce qui est amusant lorsque je regarde en arrière, c'est d'imaginer le nombre de notes que j'ai pu commettre. Mon blog, c'est devenu une excroissance assez naturelle de mon désir secret d'expression. Ne me demandez pas de vous décrire ma charte éditoriale, je n'en ai pas. Je n'en ai jamais eue, même si les époques ont été très inégales. 

Au début, c'était un vrai journal de bord, un carnet d'humeurs.

Je ne savais pas quoi écrire mais j'avais du plaisir à le dire tous les jours. Un peu comme un ancien sportif qui retrouve le chemin de la salle de gym et qui va rechercher des sensations. 

Puis il y a eu la période politique, la période noire quand je regarde en arrière, même si elle fut orange à bien des égards. De 2007 à 2010, je me suis perdu dans un engagement politique assez déterminé et tranché qui a fait chier mes proches (pardonnez l'expression) et qui me fait chier rétrospectivement (re-désolé pour la grossièreté) quand je relis certaines notes de cette période. 

Je ne regrette rien mais je préfère aller de l'avant et ne plus y penser. Cette période fut réellement toxique au sens premier du terme et addictive. Je suis heureux d'avoir tourné la page. 

L'engagement politique en France n'est pas une partie de plaisir. Il m'a fallu un peu de temps pour me débrancher de cette haine partisane qui vous consume de l'intérieur de manière aussi insidieuse que certaine. Depuis peu, je suis finalement revenu à mes premières amours qui m'amènent à parler un peu de mon boulot puis à chroniquer l'actualité sous l'angle singulier de ma vision des choses et de la vie. 

Lorsque j'ai commencé, nous étions une petite poignée de blogueurs qui se connaissaient tous et se voyaient régulièrement et avec bonheur dans les soirées parisiennes. Nous ne sommes plus qu'un paquet d'influenceurs dispersés et inégalement sollicités par les marques qui ont fini par admettre que nous avions un certain impact sur un lectorat captif et fidélisé. 

Les "Paris-Blogue-t-il" de ces années web ne sont plus qu'un lointain souvenir et si je continue toujours à pister attentivement chaque membre de cette communauté du début, je n'y suis plus rattaché même si j'y suis attaché. 

C'est une belle aventure que de tenir un blog depuis aussi longtemps. 

Ça aussi je le dis tous les ans mais je le pense : je ne me suis jamais réellement habitué à votre fidélité et votre nombre. Vous êtes des centaines, voire des milliers à me lire tous les jours et au diable les fausses pudeurs, autant confesser que je regarde toujours mes stats avec une authentique fébrilité. Quand je vois combien vous êtes, je suis sincèrement très touché. 

Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire cette année le couplet de tout ce que ce blog m'a apporté. C'est devenu tellement spectaculaire que cela ne se raconte plus. 

L'année prochaine, cet exercice rédactionnel sur la toile fêtera ses 10 ans. Je ne sais pas où nous en serons vous et moi à ce moment là mais je vous promets une fête dont vous vous souviendrez longtemps. J'ai un an pour l'organiser et vous avez un an pour marquer la date dans votre agenda. Je ne déconne pas. 

Enfin, et parce que cette date est également celle d'un autre anniversaire, j'envoie des pensées chaleureuses et affectueuses à mon père qui prend une année supplémentaire aujourd'hui et que j'embrasse bien fort. 

Voilà une nouvelle bougie de soufflée. Et comme il est de tradition depuis quelques mois, je terminerai simplement par cette formule qui nous invite à la revoyure... 

A suivre ! 


               Partager Partager
Notez


Lu 1909 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Privé | Politique | Destinations | Inclassable | Livre | Pensées | Mon blog | Mémoires | IPRA | Conférences



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche