Christophe Ginisty

OPAs en série sur l'espace que le MoDem n'a pas réussi à occuper


Rédigé le Jeudi 25 Mars 2010



OPAs en série sur l'espace que le MoDem n'a pas réussi à occuper
En observant ce qui se passe en politique française depuis le début de la semaine, on a vraiment le sentiment que le MoDem est totalement passé à côté de son sujet et qu'il en paye aujourd'hui les frais.

Ce matin, le Nouveau Centre, l'Alliance Centriste se réunissent et lancent un appel à rassembler tous les centristes. Un peu plus tard, Dominique de Villepin va annoncer la création de sa formation politique et vous verrez que son projet va ressembler comme deux gouttes d'eau (du moins dans les mots) au projet de Bayrou en 2007.

A gauche, c'est le pôle écolo-démocrate qui est en train de se constituer autour d'Europe Écologie.

Je ne suis pas du tout certain que ces initiatives réussiront mais par contre je suis sûr d'une chose : si elles peuvent se mettre en place aussi facilement, c'est que le parti de François Bayrou aura démontré son incapacité à le faire.

Si le boulot avait été fait correctement, il n'y aurait pas d'espace libre pour s'installer au centre de l'échiquier politique et l'on assisterait plutôt à une vague de ralliements en faveur du MoDem. C'est l'inverse qui se produit aujourd'hui.

Animés par la conviction que le MoDem est mort politiquement, certains se comportent en prédateurs opportunistes et vont tenter de faire ce que la formation de François Bayrou n'a pas réussi à faire.

Car même et surtout en politique, la nature a horreur du vide.

               Partager Partager
Notez


Lu 2683 fois

Commentaires articles

1.Posté par Dominique le 25/03/2010 10:10
C'est bien dit ! Rien à ajouter !

2.Posté par Claudio Pirrone le 25/03/2010 10:54
La bonne question à se poser est : est que ces initiatives répondent à la demande de politique à laquelle, à ton avis, le modem n'a pas su répondre ?

A mon très modeste avis, non.

Je suis certain que nombre de gens bien vont se faire piéger. Il faudra être là quand elles seront déçues, encore et encore. Et il faut être là maintenant, pour les prévenir.

C'est plus que partisan. C'est politique.

3.Posté par Eric le 25/03/2010 12:29
Entièrement d'accord avec C. Ginisty.

Il reste 2 ans avant la présidentielle et un boulevard reste ouvert entre l'UMP et le PS.
Ce laps de temps sera-t-il suffisant pour une grande recomposition du Centre?
Car il le faudrait bien....: le MoDem,dans sa version actuelle,semble en coma dépassé et donc dans l'incapacité de construire seul autour de lui ce 3ème pôle politique.

Une solution : cette alliance
Une partie d'Europe Ecologie(sans les verts trop à gauche) + MoDem +Corinne Lepage(et Cap21...qui fait toujours partie du MoDem) + le parti d'Arthuis + éventuellement le mouvement de Villepin(s'il n'est pas trop à droite).On peut exclure le Nouveau Centre,définitivement vassal de l'UMP.

Pas évident à l'heure actuelle,c'est clair !!
Bien sûr,les différents dirigeants de ces partis devraient au préalable s'asseoir autour d'une table et discuter,et ce ne seraient pas facile de mettre les rancoeurs et les égos de côté.Mais le jeu n'en vaut-il pas la chandelle ,devant l'enjeu et l'intérêt général?

Il faudrait comme un congrès d'Epinay du Centre...,non pas pour ressusciter en quelque sorte l'UDF,mais pour construire un vrai pôle autonome central,écolo-démocrate.Et qui ne vénèrerait plus Bayrou...Et ce pôle ne serait pas constitué d'un seul parti,mais de cette alliance.

Tout ceci,je sais,n'est qu'un rêve...pour le moment.

4.Posté par Eric le 25/03/2010 12:42
Et comme illustration de ce que je viens de dire,voilà ce qu'écrit Le Monde,et auquel j'adhère complètement:

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/03/25/le-centre-est-a-ressusciter-par-philippe-garabiol_1324154_3232.html

5.Posté par ArnaudH le 25/03/2010 12:47
@ Claudio: suis pas si sur. Cela correspond à une clarification de l'électorat fluctuant des modérés (et OP de reprise plutôt que d'achat) suite à la prise en compte de l'impasse politique dans laquelle se trouvent les partis émergents qui n'arrivent pas à se structurer pendant les élections intermédiaires (cf. http://www.jerome-charre.eu/le-centre-introuvable/ ). Est-ce là la principale erreur stratégique de FB ?

Bref il restera toujours un noyau se refusant d'adhérer au système bipolaire (qui n'est donc pas tenté par ces initiatives, que représente-t-il réellement ? 5% ?) , mais il y aura aussi de nombreux modérés qui iront dans les partis gravitant plus au centre au sein de chaque ensemble bipolaire, cherchant à le modifier de l'intérieur (à ce titre, l'expérience EE s'annonce intéressante, même si semée d'embûches et d’historiques de partis groupusculaires qui n'auront pas réussi, cf. Verts, PRG, MDC; de même que l'expérience Alliance Centriste, qui n'a que peu de chances, amha, mais tente l'expérience par rapport à un NC - de moins en moins? - inféodé). Je classe l’initiative Villepin dans une autre catégorie, celle qui cherche à faire une ‘OPR’ directement sur l’UMP, tout en profitant du climat d’incertitude au centre.

Un paradoxe historique de ces groupes politiques représentant des électorats modérés est leur incapacité à se structurer de façon pérenne, ou alors au prix d’une inféodation totale vis-à-vis du bipartisme. La question que je me pose maintenant est justement sur la capacité d’échapper au bipartisme tout en acceptant le bipolarisme évolutif. Quel impact peuvent avoir ces formations modérées par rapport au bipartisme sachant pertinemment que les partis plus proches des extrêmes des deux bords peuvent annuler toute initiative modérée et obliger un retour au statu quo. La meilleure stratégie n’est-elle pas de se concentrer sur quelques thèmes phares, notamment en période de crises successives, pour exister et tenir politiquement face aux multiples pressions ?

6.Posté par Voltaire le 25/03/2010 13:10
Voui voui voui, c'est pas faux, comme dirait Perceval...
Mais on rigole quand même bien en ce moment:

Hier soir (Le Figaro): MP Daubresse: "Le centre doit être à l'intérieur de l'UMP"
Là, je ne sais pas trop quoi ajouter...

Ce matin, H Morin:
Q Le Monde: "Mais, depuis deux ans, si vous avez reconstruit un réseau d'élus, vous n'avez pas réussi à faire entendre véritablement les valeurs du centre... "
Réponse "J'ai mon calendrier et je le tiens."
C'était donc ça ! Depuis deux ans il cherche la saint Morin pour critiquer une mesure de l'UMP sans la trouver (pourtant, la saint Morin, tout le monde le sait, c'est à la saint glinglin...).

Ce matin, de Villepin:
"La politique du nabot n'est jamais, en ce qui concerne l'Etat, une bonne politique" , ah non, il voulait dire "rabot"... oups
Un mouvement politique "libre, indépendant, ouvert à tous, au-dessus des clivages partisans" (euh, cela ne vous rappelle pas quelque chose ? et les copyrights ?)
Et la meilleure: Interrogé sur une éventuelle candidature à l'élection présidentielle de 2012, Dominique de Villepin a simplement répondu qu'"à chaque jour suffit sa peine" (m'enfin, je pensais qu'on devait dire "pas qu'en me rasant").

Bon, c'est vrai qu'à côté de cela, JF Vigier (Maire MoDem de Bures sur Yvette) et P Garabiol (IEP) ont dit des choses intéressantes dans leurs articles d'opinion publiés dans le Monde aujourd'hui, mais ils ne sont pas chefs, donc cela ne compte pas.

C'est quand même sympa d'alimenter ainsi nos journaux et émissions satyriques, par ces temps de crises, il y en a qui ne seront pas au chômage !

7.Posté par CedricA le 25/03/2010 13:31
On peut aussi dire que Bayrou était visionnaire mais que son projet est arrivé trop tôt. Ce n'est qu'une question de perspective...

8.Posté par KaG le 25/03/2010 14:19
Bien que sur que ça va marcher. Pas en terme d'offre politique nouvelle mais en terme de stratégie pour 2012.
Ca n'occupera pas la place qu'on voulait pour le Modem, mais ca fera une belle monture.

9.Posté par Nicolas Mauduit le 25/03/2010 18:24
La question subsidiaire reste de savoir qui parmi tous ceux là (sans parler des autres) sera le plus à même de convaincre qu'il saura créer les conditions de mise en oeuvre de son programme... car les idées n'appartiennent à personne, et les programmes sont de moins en moins distinctifs (cf. la récupération du thème de la dette ou de l'écologie label Hulot par l'ump en 2007). Même le "volontarisme" forcené du Président actuel a clairement démontré ses limites sur ce plan, et il n'est pas besoin d'être devin pour anticiper un bilan qui a jusqu'ici toutes les caractéristiques du mouvement brownien.

Les français plongés dans les crises se verront-ils seulement proposer une option crédible pour sortir de l'immobilisme en 2012?

10.Posté par FrédéricLN le 26/03/2010 06:09
D'accord avec l'article ... et les commentaires. Il y a certainement un espace virtuel qui correspond vaguement à ce que certains appellent "le centre droit". C'est un espace peinard, on peut y raconter ce qu'on veut. Mais dans cet espace, il n'y a ni beaucoup de pouvoir, ni beaucoup d'électeurs. Ceux qui s'y essayent doivent rapidement choisir entre s'affilier au pouvoir (étrangement, c'est le choix qu'ils font presque tous) ou prendre leur retraite et écrire des livres (François Léotard...).

Si on donne raison aux argumentaires catégoriques qui foisonnent pour expliquer que le pari du centre, fait par François Bayrou, est intenable, parce que le centre n'existe pas, par quel miracle le centre droit existerait-il ?...

ESpérons le miracle : si un parti de centre droit réussit un jour à s'implanter en France, je m'en réjouirai en espérant qu'il contribue à une coalition du centre tout court, plutôt qu'à soutenir la droite actuellement au pouvoir. Mais je n'en vois aucun signal, quelques effets de manche post-électoraux ne font pas un mouvement social.

11.Posté par Danièle Douet le 26/03/2010 15:53
Tout à fait d'accord avec FrédéricLN sur ce sujet.

La raison ?

La constitution de la Vème République.
Elle donne à la France une structure quasi-monarchique.

Alors que toutes les démocraties évoluées qui nous entourent en Europe permettent l'expression de tous les courants de pensée dans un pays.

Mais en France, ce n'est pas possible. On fait et défait les lois électorales en fonction des deux partis au pouvoir, l'un détenant le national, l'autre le local...

Avec cette constitution, rien à espérer en France.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche