Christophe Ginisty

Pas la peine de vous indigner, vous pouvez vous rendormir !


Rédigé le Dimanche 19 Février 2012



Il y a deux ans, j'ai été très impressionné par l'engoument qui entourait la sortie du livre de Stéphane Hessel, Indigiez-vous ! Je me suis dit que c'était un signal positif dans la société française, que mes compatriotes étaient [enfin] sur le point de ne plus accepter les aberrations de cette société et qu'ils avaient pris le chemin de la révolte citoyenne.

Mais rien ne s'est passé. Ils ont certes lu en masse le petit livre de Hessel mais rien de plus.

Depuis cette semaine, l'annonce de candidature de Nicolas Sarkozy nous met brusquement face à l'éventualité d'en reprendre pour cinq ans, ce qui n'est pas franchement fait pour me réjouir.

Alors j'ai voulu apporter ma petite pierre au débat en écrivant un essai au second degré tout à la gloire de Nicolas Sarkozy, histoire de faire comprendre à tous pourquoi les gens ne s'indignaient finalement pas en France.

Je viens de le mettre en ligne sur une plateforme d'auto-publication (lulu.com) et vous pouvez vous le procurer si le sujet vous intéresse (et merci à Coco pour le dessin de la couverture).

Et voici un extrait de l'introduction... Bonne lecture.
Pas la peine de vous indigner, vous pouvez vous rendormir !

Rendormez-vous ! (extrait)

La France s’est peut-être indignée le temps d’un hiver mais elle ne l’a fait qu’en pensées et en silence pendant qu’elle préparait les coquillettes, entre la Roue de la fortune et la messe quotidienne de Sœur Laurence Ferrari.

L’indignation des français fut finalement l’expression timide d’un semblant de colère sourde avant de se taire définitivement devant les Experts à Miami ou à Maubeuge, parce que faut pas déconner, si tu loupes les premières minutes avant le générique, tu piges rien !

Oh, il y a bien eu quelques intellos en chemise blanche, moquette apparente, pour nous dire chez Ruquier à quel point le bouquin était lumineux mais ça n’est jamais allé beaucoup plus loin.

Hessel, quant à lui, s’est fait une énième jeunesse en parcourant les plateaux de télévision qui n’avaient pas mis les ancêtres à ce point à la fête depuis la disparition des émissions de Pascal Sevran.

Il y a bien eu ce groupe d’anars sympatoches qui ont repris l’idée des « indignés » en tentant de poser leurs Queshua place de la bourse ou dans le quartier de la Défense tout près de Paris (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est tout droit, au feu après Neuilly-sur-Seine, la ville de notre bon président).

Mais les godelureaux ont rarement pu se compter autrement qu’en dizaines et, dans un pays aux 400 variétés de fromage et aux 20.000 supporters du PSG, c’est pas loin du grand moment de solitude !
 
Alors, il faut se rendre à l’évidence. Malgré la pertinence des écrits inspirants de l’ancêtre, personne ne s’est indigné en France !

Evidemment, je ne tiens pas compte de l’indignation ordinaire du Café du Commerce où, le cinquième pastis et les cacahuètes aidant, certains se mettent brusquement à éructer contre tous ces pourris qui nous gouvernent et que-si-ça-continue-bordel-de-merde-je-vais-finir-par-voter-Le-Pen-moi-Môôôssieur !

Non, je parle d’une indignation bien burnée, un truc à vous repeupler d’un seul coup d’un seul le quartier VIP de la prison de la Santé.
 
Ne voyant toujours rien venir – et n’ayant au demeurant pas de sœur qui s’appelle Anne –  mais aussi parce que j’aime bien comprendre ce qui se passe autour de moi, le pourquoi du comment comme disait ma très appétissante prof de physique-chimie au lycée dont j’ai totalement oublié le nom et dont l’évocation n’apporte d’ailleurs absolument rien au présent récit, j’ai voulu identifier ce qui avait pu empêcher mes concitoyens, vous notamment, (oui, oui, vous, c’est pas la peine de fermer le bouquin quand je m’adresse à vous) de descendre dans la rue, de la République à la Batille, pour dire stop et tenter de foutre des bourre-pifs à tout ce qui porte un casque de CRS.  

Eh bien, figurez-vous que j’ai trouvé !

Oui, j’ai trouvé pourquoi les gens ne s’indignaient pas pour de vrai et je vais vous en révéler les raisons.

Oui, Madame !!! (ou Monsieur, après tout, je n’en sais rien et cela n’a pas grande importance).
Les français ne s’indignent pas parce que tout va très bien !
 
Le vieux Hessel s’est mis le doigt dans sa T’chin_T’chin en décrivant une société qui serait de nature à nous foutre les boules.

Tout va très bien et nous le devons à un homme providentiel, celui que les français ont eu le bon goût d’élire à la présidence de la République en 2007, l’unique, l’incomparable, le déjà légendaire Nicolas Sarkozy, celui dont Hollywood dépeindra un jour le superbe destin avec le lyrisme qu’on lui connait comme elle le fit jadis pour Ben Hur ou Lawrence d’Arabie, celui auquel les historiens et votre serviteur rendront tôt ou tard justice en l’élevant au Panthéon des demi-dieux politiques, reléguant ainsi Napoléon et De Gaulle au rang de vulgaires aides de camp.

Pas la peine de vous indigner.

Tant qu’il est là, vous pouvez vous rendormir.

               Partager Partager
Notez


Lu 1533 fois

Commentaires articles
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Privé | Politique | Destinations | Inclassable | Livre | Pensées | Mon blog | Mémoires | IPRA | Conférences



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49
Allez, je parie sur Najat Vallaud Belkacem pour remplacer @manuelvalls à Matignon @najatvb
Lundi 5 Décembre - 12:39
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47

Recherche