Christophe Ginisty

Percée du FN pour les européennes : une médiatisation en trompe l’œil


Rédigé le Jeudi 22 Mai 2014



Depuis quelques semaines, on nous bassine à longueur de journée que les européennes n’intéressent personne, que nous devons nous préparer à une abstention record et sans doute à une poussée du Front National qui pourrait bien arriver en tête. Si un tel scénario se confirme, je vais avoir franchement honte d’être français en ayant le plus grand mal à expliquer à mes interlocuteurs au cours de mes voyages, que la France, ce beau pays des Droits de l’Homme, cette patrie des lumières, vote désormais majoritairement pour des fachos et pour le cortège d’obscurantisme qui les suit comme son ombre.

Mais à qui devrons-nous nous y prendre lundi matin ? Aux français qui votent mal ? À cette France des désabusés qui remplit les urnes de son mécontentement par dépit et désespérance ? Non ! Les citoyens ne sont pas responsables de cette situation, même si ce sont eux qui vont voter. Les citoyens sont les vraies victimes — nous sommes tous les victimes — d’une gouvernance médiocre et corrompue dans son ensemble qui précipite chaque jour un peu plus la France vers un abîme de pauvreté idéologique.

Nous avons l’une des classes politiques les plus nulles du monde (et je pèse mes mots), des apprentis sorciers qui n’ont cessé de jouer outrageusement avec leurs privilèges et leurs prérogatives de puissance publique, qui ont mis en place les garde-fous pour conserver durablement leur pouvoir à tout prix et le confisquer aux citoyens engagés qui désiraient pourtant se rendre utiles à leur communauté. Des hommes et des femmes qui ont commis des exactions coupables et qui n’ont même pas la décence de se retirer, à l’image des Balkany condamnés au pénal pour des faits commis dans l’exercice de leur mandat républicain.

Et c’est pareil pour Copé qui demande une semaine de délai avant de s’expliquer en toute transparence sur la gestion du parti qu’il préside depuis des années et les soupçons de sur-facturation qui atteignent plusieurs millions d’euros au profit d’un agence dirigée par des copains dont l’un d’eux se trouve être le trésorier de l’association de financement de son micro-parti. Le même Copé qui est allé puiser sans vergogne dans la poche des français pour rembourser la campagne électorale d’un Sarkozy qui n’avait même pas été capable de respecter les règles élémentaires du financement de la vie politique.

Mais, me direz-vous, pourquoi les français continuent-ils à voter pour eux et les élire alors même qu’ils savent à qui ils ont affaire ?

C’est une question de communication bien connue des professionnels de l’opinion : il arrive un certain moment où ce que l’on sait être une constante ne nous surprend plus et donc cesse d’être source d’indignation. La nature humaine dispose d’une capacité phénoménale à s’habituer à tout, y compris aux pires conditions de vie et à la plus détestable des médiocrités. Les français savent à quoi s’en tenir sur leur classe politique, alors le fait qu’il y en ait un de plus qui ait puisé dans la caisse n’est presque plus une info de nature à les bouleverser et les mobiliser. Et n’attendez pas des ténors du journalisme politique qu’ils soient agents de changement : les Jean-Pierre Elkabbach et Jean-Michel Aphatie ne vont tout de même pas dézinguer ceux qui les font vivre depuis des dizaines d’années.

Ce n’est pas du fatalisme, c’est le jeu pervers de l’exceptionnel qui devient la norme et qui teinte désormais le paysage de sa couleur dominante. Le sujet auquel les hommes et les femmes politiques de ce pays devraient réfléchir est que la conséquence de leur absence de sens civique est de favoriser mécaniquement les partis populistes et singulièrement le plus organisé d’entre eux. Quand on ne croit plus les partis de gouvernement capables de gouverner, on se rabat soit sur une abstention chronique, soit sur une protestation qui prend la forme d’un vote extrême. Aller mettre un bulletin de Front National dans l’urne pour les élections européennes, c’est aussi absurde que d’aller demander à une dinde de voter pour Thanks Giving. C’est envoyer des gens à Strasbourg qui récusent et réfutent ne serait-ce que le bienfondé de l’assemblée dans laquelle ils seront sensés siéger, c’est leur filer près de 7.000€ par mois pendant 5 ans à ne rien faire si ce n’est tenter de déconstruire et mépriser ce que des démocrates on eu tant de mal à réaliser.

Marine Le Pen n’est pas exceptionnelle et sa médiatisation est un gigantesque trompe-l’œil, un piège pour nous faire oublier que ce n’est pas elle qui est bonne mais les autres qui sont mauvais. Son idéologie est confuse et néfaste, sa famille politique est dangereuse pour notre idéal républicain, mais c’est la créature de cette démocratie française qui s’est délitée au fil des années. Elle est la fille de notre laisser faire, de notre absence de résistance, de notre incapacité à nous indigner violemment, de nos tabous politiques et de notre impuissance à virer celles et ceux qui ont corrompu le mandat que nous leur avions donné en le mettant comme ils l’ont fait au seul service minable de leur intérêt personnel et immédiat.

Dimanche soir, 12 ans après l’arrivée de son père en deuxième position du premier tour de l’élection présidentielle, la France pourrait bien donner à Marine Le Pen l’insigne honneur d’être en tête des suffrages exprimés par les électeurs français. Si un tel cataclysme devait arriver, ce serait là l’œuvre ultime de ces dirigeants qui ont confisqué sans partage le pouvoir depuis des décennies et dont l’indigence nous conduit aujourd’hui aux portes du néant. Ce serait une date historique dans l’histoire de France. Peut-être l’opportunité de nous réveiller de la torpeur hypnotique dans laquelle la classe politique française a mis tant d’ardeur à nous plonger.

A suivre…

PS : Cette note aurait dû être illustrée par une photo évoquant le FN mais c'est plus fort que moi, je n'ai pas pu héberger une telle image sur mon blog. 

               Partager Partager
Notez


Lu 2276 fois

Commentaires articles

1.Posté par Jean-Pascal le 23/05/2014 14:24
Mon cher Christophe,
Je ne vais pas revenir sur ton analyse à laquelle on ne peut qu'adhérer
Je m'étais persuadé depuis longtemps d'aller voter blanc aux prochaines échéances électorales nationales. Et puis comme j'ai un peu de temps j'utilise beaucoup internet pour m'informer, et trouver des conférences sur nombres sujets.
Il y a trois mois par hasard je suis tombé sur une conférence sur l'origine de la construction européenne abordé selon un angle dont je n'avais jamais entendu parlé. Cette conférence était pédagogiquement excellente, assise sur des informations sourcées, donné par quelqu'un qui semble maitriser son sujet d'une part en raison de son parcours professionnel, de sa connaissance dans le détail de tous les traités, et par également son érudition en particulier en matière d'histoire.
Cette conférence était donné par le président d'un parti politique que je ne connaissais pas malgré ses 7 ans d'existence. J'en ai ensuite visionné d'autres dont certaines très longues sur le site de ce parti que j'ai toutes trouvé excellentes pour les mêmes raisons.
Pourtant moi qui ai été biberonné au vertus de la construction européenne, à son adhésion inconditionnelle sous peine de passer pour un fou un ringard voire un dangereux personnage immoral, l'objectif principal de ce parti est sortir de l'Europe.
Mais les raison invoqués sont clairement exprimées et aux antipodes de celles des principaux partis extrémistes soit ridicules par leur caractère populiste au minimum quand elles ne sont pas moins avouables
N'étant pas un béni oui oui j'ai tenté de trouver une conférence de même tenue de la part d'un part qui me permettrai de comprendre de la même façon pourquoi il est important de continuer la construction européenne sur un mode fédéraliste ou non.
Rien rien et trois fois rien en particulier de la part de partis politiques dits classiques
Je ne sais pas pourquoi ce parti qui revendique plus de 5000 adhérents et la 2eme place des sites de partis politique les plus visités en France n'a pas accès aux media nationaux!!?
Deux choses
1- si tous les partis présentaient avec la même qualité et précision leurs programmes ou points de vue au lieu de nous balancer des anathèmes, ou des généralités peu engageantes la Politique ne manquerait pas d'y redorer son blason, sans parler de ses représentants. Je suis un grand naif idéaliste sans doute.
2- cela me semble une option pour ceux qui veulent opter pour un vote sanction sans se fourvoyer avec des partis aux ADN insupportables ou complètement tordus
Je ne suis pas adhérent de ce parti je ne sait même pas encore ce que je vais voter dimanche mais si tu veux te faire une idée www.upr.fr ,
D'autre part je suis preneur de contenus de la même qualité prônant des idées contraires

2.Posté par Lionel le 25/05/2014 22:05 (depuis mobile)
Le résultat de cette élection est une HONTE.

Une honte pour tous ces politicards minables de tous bords qui, depuis des années, n'ont pour seule préoccupation que leur réélection et leur enrichissement personnel.
Ils sont infoutus de se remettre en

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @jjdeleeuw: Des Experts très animés demain à 12h30 mvanhees @doulkeridis @cginisty @JulieTestAchats @Karimfadoul @chauchau60 https://t…
Vendredi 9 Décembre - 18:39
Ne manquez pas demain Les Experts sur @BX1Officiel autour de @jjdeleeuw @JulieTestAchats @Karimfadoul @Marco_VanHees @doulkeridis et moi
Vendredi 9 Décembre - 17:58
Très bonne tribune de @FaljaouiAmid dans @redacTendances de cette semaine "Comment les réseaux sociaux nous ramènent à la préhistoire"
Vendredi 9 Décembre - 13:55
#FFback and a great week-end to you too @berteloot @Orange_conseil @ACF_France
Vendredi 9 Décembre - 11:59
E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ? https://t.co/FE48EdlskW
Vendredi 9 Décembre - 10:25
"E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?" https://t.co/gQSIrx3J3D Décryptage perso de quelques événements clés via @Emarketing_fr
Vendredi 9 Décembre - 10:20

Recherche