Christophe Ginisty

Petite chronique sur le pessimisme des français


Rédigé le Lundi 26 Décembre 2011



Petite chronique sur le pessimisme des français
La semaine dernière, une étude a été publiée révélant que les français étaient les plus pessimistes du monde.

J'ai trouvé cette information assez triste à plus d'un titre et pas uniquement parce qu'il m'a rappelé le supplice de mon bac philo dont le sujet était : "Peut-on être optimiste quand on est réaliste ?" (il y a des choses comme ça dont on se souvient toute la vie). A l'époque, je n'avais pas été très brillant, récoltant d'un minable 7/20 à l'épreuve.

Je ne vais donc pas vous faire une dissertation sur le sujet.

Je suis tout le contraire du pessimiste, à tel point que je me demande parfois comment on peut l'être.

Mais quand j'écoute aujourd'hui la publication des chiffres du chômage qui sont une nouvelle fois catastrophiques, je trouve qu'ils portent effectivement en eux tous les stigmates du pessimisme.

Ce vieux pays n'a pas confiance en l'avenir et ça se répercute dans les chiffres qui viennent d'être rendus publics. Que peut-on trouver de plus révélateur en effet qu'un pays qui ne sait pas offrir du travail à ses jeunes et qui n'a pas non plus confiance dans ses aînés pour continuer à produire de la valeur ?

Le "Président du plein emploi" tel qu'il s'imaginait en 2007 a beau promettre des annonces fracassantes dans les prochains jours, la France est en récession morale et c'est une situation qui m'attriste.

Le mal est profond. Il trouve ses origines dans une classe politique et une administration qui sclérosent le pays et le conduisent à la dépression. Dans son système éducatif également, inadapté au monde du travail et qui cultive l'art absurde du classement et de la sanction.

Je suis heureux d'avoir misé une partie de mes efforts sur l'éventualité d'une carrière internationale dans un environnement innovant (les nouvelles technologies) entièrement tourné vers l'avenir et donc optimiste par nature.

En tant que père, j'essaye depuis toujours de transmettre cette ouverture à mes enfants et le fait que l'aînée étudie dans une grande école canadienne me réjouit. Je ressens déjà chez elle cette forme d'optimisme qui est nourrie par la conscience d'avoir des professeurs qui misent sur son potentiel et la certitude que le terrain de jeu est mondial.

Finalement, la solution anti-pessimiste réside peut-etre dans la capacité des uns et des autres à élargir son horizon et à cesser de croire que la France est le centre du monde.

               Partager Partager
Notez


Lu 1765 fois

Commentaires articles

1.Posté par greg boyington le 26/12/2011 21:27
Etudier dans une grande école canadienne...élargir son horizon...J'aime bien ça ...surtout quand papa a un peu d'argent...sinon ...pour les autres...C'est Sain-Maur, Châteauroux Palace, plus de ciel.
M'énerve ça aussi.

2.Posté par Christophe Ginisty le 26/12/2011 22:11
Alors mon cher Greg, vous vous plantez mon vieux !

Saviez-vous que le Canada (et notamment le Québec) a une politique d'accueil des étudiants français qui consiste à leur proposer des frais d'inscription qui représentent à peu près 10% de ce que les autres étudiants doivent payer.

Les frais de scolarité de ma fille aînée sont à peu près cinq fois inférieurs à ce que je payerais dans n'importe quelle grande école française.

Il faut se renseigner un peu avant de lancer ce type de supposition.

3.Posté par Denis le 27/12/2011 09:34
En gros, si j'ai bien compris ton raisonnement, pour rester optimiste, tu proposes de tourner le dos à la France...

4.Posté par bmalaguti le 27/12/2011 10:45
Déjà en 1977, Alain Peyefitte dans "Le Mal Français" parlait d'une maladie chronique dont sont atteints nos compatriotes, la sinistrose.
Ce n'est après tout que l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. Dire que tout va bien serait faire preuve d'aveuglement et le quinquennat qui s'achève dans quelques mois sera la pire période que notre pays a connu depuis l'évènement majeur qu'a constitué la chute du mur de Berlin. Quand tous les indicateurs sont au rouge, on a du mal à rester optimiste surtout quand on sait qu'aucun de ceux qui prétendent gouverner demain n'a la solution.

Cette solution existe, le peuple doit redevenir souverain et prendre son destin en main. C'est ce qu'ont fait les Tunisiens, pays où je réside actuellement, et ils le disent eux-mêmes lorsqu'on parle des dangers qui pourraient naître de la puissance du parti sorti vainqueur des urnes: " on a chassé un dictateur, s'il le faut on en chassera un autre". Malgré la modestie de leur niveau de vie, on est frappé tous les jours par l'immense espoir qu'ils mettent dans l'avenir. Le Canada est loin, la Tunisie est proche et à la portée de nombreux Français qui, au lieu de se lamenter, devraient venir voir un pays qui avance et croit en lui.


5.Posté par Christophe Ginisty le 27/12/2011 17:37
Denis -> Non, pas tourner le dos mais élargir son horizon et voir au-delà.

Bernard -> C'est peut-être précisément parce que le niveau de vie est modeste que ces gens n'ont rien à perdre et se jettent dans le combat.

6.Posté par Jérôme le 27/12/2011 21:25
Il y'a un grand changement entre le système d'éducation entre le canadas est la france, personnellement je prefère le système d'éducation du canadas ou les enseignants sont beaucoup plus ouverts.

7.Posté par Meudonnais le 28/12/2011 22:38
Mouais... 5 fois moins cher qu'une grande école de commerce alors. Les grandes écoles d'ingénieurs sont elles beaucoup moins chères en France !

Par ailleurs, je n'ai rien contre le Canada (vice le Québec libre !) mais force est de reconnaître que ta fille est favorisée. Ce n'est pas un gros mot. Tant mieux pour elle et bravo à toi pour lui transmettre de l'éducation plutôt que de l'argent mais il ne nuit jamais de le garder à l'esprit.

Pour le reste, c'est indéniable : les nord-américains sont impressionnants d'optimisme. C'est même leur ressource la plus précieuse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Privé | Politique | Destinations | Inclassable | Livre | Pensées | Mon blog | Mémoires | IPRA | Conférences



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche