Christophe Ginisty

Pour lutter contre tous les "Georges Frêche", réformons notre démocratie


Rédigé le Mardi 9 Février 2010



Pour lutter contre tous les "Georges Frêche", réformons notre démocratie
Oui, il est populiste, oui, ses propos sont outranciers, oui, il aurait dû être exclu du PS depuis bien longtemps, et oui, la rue de Solférino aurait dû sortir de l'ornière de complaisance dans laquelle elle s'est réfugiée pendant toutes ces années, mais n'occultons pas non plus le fait que Georges Frêche (et il n'est pas le seul dans ce cas), est le triste produit d'un système politique à la française qui répugne toujours à traiter deux questions de fond : le non cumul des mandats et la limitation du nombre de mandats exécutifs dans le temps.

Ne soyons pas naïfs. Si un personnage comme celui-ci a réussi devenir une sorte de chef de clan dans toute sa région, c'est que les institutions lui ont permis de le devenir.

Elu député pour la première fois en 1973, maire de Montpellier pendant 27 ans, de 1977 à 2004, Président du Conseil Régional en 2004, il doit démissionner de son mandat de Maire. Qu'à cela ne tienne, il sera président de la communauté d'agglomération. Sa carrière politique est un symbole de ce que tous les démocrates attachés à l'efficacité de la vie politique devraient aujourd'hui combattre car il laisse s'intaller de véritables potentats un peu partout en France.

Ne jouons pas les vierges effarouchées, des Georges Frêche, il y en a plein en France. J'en ai moi-même combattu un lorsque je me suis présenté aux législatives contre André Santini.

On ne les fera pas disparaître en s'indignant de leur propos. Et tous les membres de la classe politique qui montent actuellement au créneau font preuve d'une surprenante hypocrisie. On les combattra qu'en réformant fondamentalement notre démocratie française.

               Partager Partager
Notez


Lu 2777 fois

Commentaires articles

1.Posté par Dominique le 10/02/2010 10:19
Entièrement d'accord avec toi Christophe :-) la piste et la réflexion sont à exploiter !

Ceci dit, même le non-cumul ou une limitation de la durée des mandats ne pourront éviter des dérapages, des populistes, et des racistes !

Mais nous devons tout faire pour les combattre !

2.Posté par Phil le 10/02/2010 10:26
Pas faux

3.Posté par Pierre Guillery le 10/02/2010 11:56
Facebook
Bien vu Christophe. Très juste : Freche comme Santini, l'illustration de la structrure clano-machiste de la politique française construite sur le cumul des mandats.

4.Posté par Danièle Douet le 10/02/2010 11:58
Ce n'est pas la "démocratie" mais l'EDUCATION qu'il est urgent de réformer.

Les enfants en bas-âge ne sont pas du tout éduqué à la RESPONSABILISATION mais au "respect de l'autorité".

Il faudrait aller voir ailleurs comment cela se passe...

5.Posté par Julien le 10/02/2010 17:08
Oui, parlons de tout ces "députés-maires", "sénateurs-maires" , je crois que le plus gros cumul de mandat revient à François Holland (marie, député, président conseil général ...)
Mais je pensais que tu aurais pu te pencher un peu plus sur les MINISTRES , casi un sur deux, qui sont en campagne électorale pour les Régionales en ce moment. Parceque en attendant, tout les dossiers prioritaires pour la France, pour s'occuper du pays, que deviennent t-il ?! Combien de projet de loi repoussée pour "après les élections", comme à chaque fois, ce sont eux les premiers à faire pire qu'un simple George Frêche; ou un Gaudin à Marseille, ou un Vauzel en PACA. On ne peut pas dire que ça bosse un ministre en ce moment !

6.Posté par Fabio Lauresti le 10/02/2010 18:28
Vous êtes cité sur le blog des Chroniques Vénitiennes

http://wp.me/pm4DE-r0


7.Posté par Jarodd le 10/02/2010 20:33
Vous confondez comme tous les medias le fond et la forme... Je suis natif et ai vécu 22 ans dans le Languedoc Roussillon ainsi qu' à Montpellier, et Frèche a fait du bon boulot. J'ai voté pour lui en 2004, et si j'y étais encore aujourd'hui, je le referai. Tout comme je considère que Santini fait aussi du bon boulot (même si je ne partage pas son bord politique).

Peu importe ce qu'a fait (ou pas) le PS il y a plusieurs semaines, aujourd'hui les élections sont là, et à force de parler des mots, on oublie le reste. Samedi dernier sur Canal +, Cécile Duflot a montré qu'elle et son parti se laissaient porter par le vent pour affirmer leurs idées : elle a affirmé que Frèche a été "un meilleur maire de Montpellier qu'un président de région". Aurait-elle pensé et dit cela si Frèche n'avait pas fait ses scandales ? Bien sûr que non, ils auraient tous vanté sa bonne gestion depuis des années, voire fait le déplacement pour apparaître à côté de "celui qui gagne et surtout qui dure" (ça devient rare au PS).

Plutôt que des brebis qui n'ont aucun sens moral et jugent une personne sur un dérapage plutôt que sur ses actes d'élu, je préfère soutenir une personne qui assume ses actes et ses paroles, et a oeuvré dans le bon sens pendant toute sa carrière, et ce malgré ses écarts de langage (dont les échos et réactions sont à mon avis vraiment disproportionnés).

Quant à la limite des mandats, j'ai du mal à voir l'intérêt de la mesure. Dans ce cas précis, il a l'air plus en mauvais état physique que moral, et même sur une chaise roulante il pourrait avoir les facultés de remplir ses fonctions. Dans ce cas, pourquoi le virer ? Mitterrand en avait pour "2 ou 3 ans maximum" d'après les médecins après son élection de 81... Se priver d'un talent parce qu'il a atteint une date de péremption (fixée par d'autres... souvent ceux qui veulent la place !), pour mettre un "0 mandat" à sa place, sans regarder autre chose que ce seul critère, c'est complètement stupide. Je ne porte pas Devedjian dans mon coeur, mais il s'est fait virer pour qu'on ait Jean Sarkozy à la place, et franchement il n'y a pas photo entre les deux ! On sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on gagne...

8.Posté par l'hérétique le 11/02/2010 09:31
Il n'y a pas qu'une histoire de cumul des mandats : quand je vois les baronnies et les féodalités qui jalonnent le territoire français, la multiplication des coûts dès qu'on l'on transfère une mission à une collectivité, je me dis que notre décentralisation, tant voulue par la gauche, est un échec.
J'ai mon idée sur la cause de cet échec, mais ce serait un peu long à développer.

9.Posté par Fotini le 11/02/2010 10:37
D'accord sur le coté potentat et trouble du personnage et sur la question cruciale pour la démocratie du non-cumul des mandats, mais d'après ce que j'ai pu lire sur ses "saillies" (pardon pour le terme), elles ont pour certaines été sorties du contexte et déformées, au moins celle sur les harkis (apparemment il s'est adressé à deux harkis membres du PS passés à l'UMP qui ont perturbé une réunion) et celle sur l'équipe de France de foot (il aurait surtout souligné la nullité des joueurs blancs).

Il est clair que le type joue sur l'intimidation verbale et manie volontiers le registre du soit-disant franc-parler populaire, mais ça n'en fait pas un Le Pen.

Par contre sa remarque sur Fabius était volontairement à connotation antisémite, quoi qu'il en dise, même s'il n'est clairement pas antisémite. Même si j'ai ri de ce jeu de mots, j'avoue que le problème est que ce genre de propos risque d'encourager la banalisation de certains propos à connotation raciste ou antisémite. Donc il est du devoir d'un responsable politique de ne pas les proférer en public.
Maintenant, où mettre la frontière pour ne pas sombrer non plus dans le politiquement correct hypocrite ?

Les medias n'ont pas fait un boulot critique et se sont contentés de participer à la montée en épingle d'une anecdote qui méritait une meilleure analyse.

10.Posté par Lucn le 11/02/2010 16:08
Pour moi aucun doute, Martine Aubry et le PS Officiel ont monté sciemment en épingle,
hors du contexte, une phrase certes de "trop grande gueule" mais pas du tout antisémite,
Il ont porté exprès le débat sur un terrain malsain auquel personne n'avait pensé.
(Tout ceux qui connaissent un peu G.Frêche savent que l'accuser d'antisémitisme n'a aucun sens). Je pense qu'il est encore plus urgent de lutter pour la démocratie afin que de telles manoeuvres ne se renouvellent pas.

Je donne des opinions sur G. Frêche relevé le 06 Dec. 2009 (ds l'express et autres journaux)..

de Vincent Peillon : "Je l'ai toujours soutenu c'est un ami personnel".

De F. Bayrou : "C'est une grande gueule mais je l'aime bien. Je n'ai pas sur lui le regard
méprisant que prêtent les états majors parisiens. Ce qu'il fait à Montpellier ce n'est pas rien".


11.Posté par Jourdan le 11/02/2010 20:47
C'est juste; Frèche est l'illustration d'une baronnie et d'une féodalité qui renvoie la démocratie française trente années en arrière; quant à la règle du non cumul des mandats, je n 'y suis pas personnellement défavorable, mais comment faire passer le message et surtout, transformer l'essai ? C'est ce qu'en rhétorique on appelle une question ouverte.

12.Posté par Danièle Douet le 14/02/2010 21:03
@ Jourdan:

Voici les réalités au niveau européen

Tant que les Français - soumis et gobant ce que leurs "élus" leur vendent - ne réagiront pas contre cette monarchie républicaine, RIEN ne changera. La France est une anomalie en Europe démocratique, il ne faut pas se voiler la face.

Des repris de justice sont élus et réélus, le président de la République pratique la corruption au plus haut niveau de l'Etat en acceptant le cadeau d'un voyage sur le yacht d'un industriel faisant affaires en Afrique grâce à ses relations avec le pouvoir, etc....

Dans les démocraties "normales" où la presse joue son rôle d'investigation, de tels agissement entraîne la démission immédiate...

En France, non...

13.Posté par Martine le 14/02/2010 22:12
@Danièle,
Vous etes bien mignonne :o)))) Mais il conviendrait de comparer ce qui est comparable, sans sauter du "coq à l'ane"...



14.Posté par lingerie sexy le 25/02/2010 23:56
Les Allers/Retours du Parti Socialiste en Languedoc Roussilon ne sont pas terminés. Nous verrons au 2 ème tour des Régionales les vrais socialiqtes rejoindre l' ami Frêche. Est-ce à dire que les responsables de Solférino sont à côté de la plaque ? Oui, je le crois. A voir de l'antisémitisme partout, on finit par devenir fou. Les plaisanteries de Frêche font rire et c'est cela l'essentiel. Les gens intelligents comprennent, les élus de Gauche sont bloqués sur le rire sincère et populaire à la fois des simples gens dont nous sommes. La baffe sera rude pour le PS qui ne sait évoluer et qui reviendra encore une fois sur sa décision entre les 2 tours. Après tout, on est habitué avec eux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche