Christophe Ginisty

Pourquoi j'ai démissionné d'Internet sans Frontières


Rédigé le Mardi 18 Octobre 2011



Pourquoi j'ai démissionné d'Internet sans Frontières
Plus de trois ans après l'avoir imaginée et fondée, j'ai pris la décision personnelle de démissionner de la présidence de l'association Internet sans Frontières et de la quitter définitivement. J'ai remis ma démission aux membres du bureau lors d'une assemblée générale ordinaire qui s'est tenue hier soir à Paris.

Plusieurs raisons ont motivé ma décision mais je ne m'attarderai que sur la principale.

J'ai une profonde divergence de vue sur l'objet de l'association avec d'autres membres du bureau. J'ai toujours voulu que nous soyons concentrés sur du positif et du constructif, que nous nous focalisions en priorité sur des programmes d'éducation, de formation et de sensibilisation de l'opinion publique, plutôt que sur de l'activisme protestataire et politique qui, selon moi, n'apporte que peu d'expertise au débat et que d'autres organisations telles que Reporters sans Frontières ou encore la Quadrature du Net font beaucoup mieux que nous.

Il s'agit là d'une discussion autour d'un axe éminemment stratégique - donc fondamental - et j'ai préféré quitter l'association plutôt que de faire partie d'une organisation qui va, selon moi, dans la mauvaise direction.

Pour autant, le combat que je mène depuis des années maintenant pour la liberté d'expression, pour les libertés numériques, pour la régénération de la démocratie favorisée par le développement du web social, pour la promotion des initiatives visant à briser la fracture numérique, en France comme dans d'autres pays francophones, pour la vitalité de la presse en ligne,... ne s'arrête pas avec ce départ de l'association.

Je communiquerai dans les prochains jours la suite que je donnerai à cet engagement. 

D'ici là, je veux remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont accompagné Internet sans Frontières depuis 3 ans, l'ensemble des membres et des bénévoles qui ont fait un travail effectif. Je tiens à remercier également nos partenaires sans lesquels rien n'aurait été possible et qui nous ont permis, grâce à leur confiance, de construire pas après pas. Sans oublier toutes celles et tous ceux qui nous ont observés sur la toile, relayant nos messages et nos prises de parole et faisant vivre cette cause essentielle de la nécessité de préserver nos libertés fondamentales sur Internet.

               Partager Partager
Notez


Lu 2981 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche