Christophe Ginisty

Pourquoi le mouvement des "Pigeon" a-t-il si bien fonctionné ?


Rédigé le Dimanche 7 Octobre 2012



Pourquoi le mouvement des "Pigeon" a-t-il si bien fonctionné ?
Tout d'abord, je tiens à préciser que cette note n'est absolument pas politique et qu'elle ne s'intéresse pas au fond des revendications des uns ou des autres.

Mon propos se concentre uniquement sur le fait de revenir sur la fronde des "Pigeon" menée par certains entrepreneurs contre l'annonce d'une augmentation considérable de la fiscalité du capital en cas de cession d'entreprise.

C'est un exemple de campagne réussie en termes de communication et il me semble intéressant de revenir quelques instants sur les raisons de son succès. La mécanique qui a fonctionné parfaitement pourrait ainsi être inspirante pour toutes celles et tous ceux qui s'intéressent à la mise en place de campagnes d'ampleur sur mes médias sociaux.

Pour moi, les raisons de son succès tiennent à quatre facteurs.

Le champ libre laissé par le gouvernement
Les marchés sont des conversations, on le sait depuis des années. Et l'information y est une denrée éminemment concurrentielle. Alors que la présidence sarkoziste était marquée par des annonces nombreuses et déclamées de manière autoritaire et volontariste, le gouvernement actuel a laissé les observateurs commenter cette mesure sans en annoncer les ressorts.

D'une certaine manière, cette hausse de la fiscalité a été constatée par les principaux intéressés sans avoir été expliquée avec toute la pédagogie qu'elle aurait nécessité.

Les principaux intéressés pouvaient ainsi s'en saisir et instruire le procès en hérésie en toute tranquillité.
 
Il ne faut jamais oublier que la nature a horreur du vide. Ce que vous n’expliquez pas sera commenté par vos adversaires et vos opposants. C’est comme une partie de tennis, celui qui est au service a l’avantage car il met son adversaire en difficulté dans sa tentative de retourner comme il le peut.
 
Dans le cas de cette mesure fiscale, ce sont les gens qui ont tiré le premier et qui avaient l’avantage du service. C’est une leçon permanente dans la communication : il faut maîtriser l’agenda et, en l’espèce, ce sont les internautes qui étaient à la commande.
 
La puissance de l’imaginaire
L’idée géniale des instigateurs de cette campagne est de l’avoir figurée par un « pigeon », symbole facile et populaire de celui qui se fait avoir dans le langage courant.
 
Ils auraient lancé une campagne avec un nom du style « manifeste pour la promotion de l’entreprenariat » (ou autre), ils n’auraient pas connu le même succès.
 
En misant à fond sur l’image du pigeon, en le déclinant par un dessin/logo très bien réalisé, en lui attribuant un hashtag puissant et facilement mémorisable, #geonpi, les auteurs du mouvement ont fait un acte que beaucoup de communicants devraient méditer : simplifier à l’extrême le message en le renvoyant à un imaginaire puissant et populaire.
 
Une revendication qui renvoie au rêve des entrepreneurs
Pour l’avoir été pendant plus de 20 ans dans ma vie, je sais à quel point la cession à terme de l’entreprise que l’on a créé est le rêve de la plupart des entrepreneurs.

Et je ne parle pas des jeunes start’upers qui ont parfois à cœur de « faire la culbute » dans les 5 premières années de leur aventure mais des entrepreneurs qui sont des bâtisseurs authentiques et qui, à quelques années de leur retraite, se posent la question de transmettre l’entreprise qu’ils ont mis des années à faire prospérer.
 
Quand j’étais à la tête de ma propre organisation, j’avais aussi ce projet en tête et j’en ai d’ailleurs parlé dans la récente rédaction de ma « saga de l’été  » :
 
« Au tout début de l’année 2000, je fus approché pour la première fois par deux dirigeants de grosses agences internationales. Ils avaient entendu parler de nous et nous proposèrent de nous racheter. Notre réputation avait franchi les frontières, nous étions désormais visibles et attractifs sur un plan beaucoup plus global.

Je refusai les deux propositions qui portaient pourtant sur des sommes d’argent conséquentes et je continuai mon chemin à la poursuite de nouveaux défis internationaux. »

 
C’est un rêve et il n’y a rien de plus fédérateur que de se battre pour ses rêves.
 
Les « pigeon » furent les maîtres des réseaux sociaux
Là encore, il y a beaucoup à méditer sur le plan de la communication. Les instigateurs des « Pigeon » ont fait preuve d’une très grande maîtrise des réseaux sociaux, là où les gouvernants y sont singulièrement absents.
 
Les entrepreneurs qui ont lancé cette fronde étaient sur leur territoire et ils en possédaient les codes et le rythme, essentiel en matière de propagation de messages. 
 
Ils ont ainsi réussi à « créer le buzz » car ils ont occupé tout l’espace disponible.
 
D’une certaine manière, cette campagne « bottom up » (du bas vers le haut) est un cas d’école qui mérite toute l’attention de nos gouvernants et des organisations communicantes.
 
On ne peut pas délaisser les réseaux sociaux, que ce soit par mépris ou par ignorance. Pour reprendre une analogie militaire, ils sont un théâtre d’opération potentiel sur lequel il faut être attentif, modeste mais actif.
 
Encore une fois, je ne veux pas commenter le fond du dossier car ce n’est plus le propos de mon blog. Ce que je souhaitais mettre en valeur est le constat évident que cette campagne improvisée d’entrepreneurs émus par ces nouvelles dispositions fiscales fut d’une remarquable efficacité.
 
Et il me semble intéressant d'en comprendre toute la mécanique.

               Partager Partager
Notez


Lu 1432 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Boulot | Web 2.0 | Analyse | Coups de com | Nouveautés | Chiffres clés | Communication de crise



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Intéressant et bien tourné. Portrait à lire : https://t.co/WVDA73ovZk
Lundi 27 Février - 07:53
RT @JurisSleiers: "The battlefield [for presidency] today has shifted online." Le Pen’s online army leads fight for French presidency: http…
Dimanche 26 Février - 12:05
Flight attendants from #AirFrance welcome passengers with masks in Rio to celebrate #Carnaval https://t.co/Pvgxx6wGuh
Dimanche 26 Février - 09:42
Et ainsi la dictature de met-elle doucement en place... https://t.co/N8YU27KOxi
Samedi 25 Février - 13:29
@CChaffanjon et Bayrou, ne l'oublions pas
Vendredi 24 Février - 12:44
Alliance Macron Bayrou : le bricolage improbable dont les élécteurs ne veulent plus:... https://t.co/Omku8mI39M https://t.co/2j9yfr4lOa
Vendredi 24 Février - 11:49

Recherche