Christophe Ginisty

Pourquoi un débat entre les candidats à la primaire PS est contre productif


Rédigé le Jeudi 21 Juillet 2011



Pourquoi un débat entre les candidats à la primaire PS est contre productif
C'est pratiquement officiel, il y aura des débats publics télévisés en préparation de la primaire socialiste. C'est Ségolène Royal qui y tenait le plus alors que Martine Aubry tentait de s'y opposer.

Pourquoi l'organisation de tels débats est-elle une mauvaise idée pour le Parti Socialiste en général ?

Tout simplement car lorsque vous débattez, vous êtes contraints d'afficher vos différences qui peuvent apparaître comme des divergences de taille. Vous me direz que le débat se nourrit de la diversité des points de vue et vous aurez raison. Mais ceux contre qui il faut débattre, ils sont actuellement au pouvoir et ils se pourlèchent les babines à la simple évocation de la division du PS en place publique.

Il ne faut pas croire que le grand public soit en mesure de comprendre que l'on soit dans la même barque (le PS) et en même temps venir exhiber ses points de désaccord sur un plateau de télévision. Toutes les études le prouvent, les téléspectateurs en ressortent avec un goût amer, la certitude de la division et l'expérience a démontré que les vaincus ne sont pas prêts de pardonner ce qui n'est pas loin de s'apparenter à une humiliation publique.

En 2006, après la primaire socialiste remportée par Ségolène Royal, les plaies ne sont jamais totalement refermées entre les principaux postulants à l'investiture et au final, la gagnante n'a jamais vraiment pu compter sur le soutien actif des deux autres pendant sa campagne. On connait la suite.

Le problème en terme de communication est un problème d'audience. En débattant à la télévision, les candidats socialistes débattent devant l'ensemble des français et pas uniquement devant les français de gauche. Ils s'adressent donc en partie à des gens qui ne sont pas concernés par ces primaires mais qui en garderont un souvenir durable et peu propice à l'adhésion.

Un débat public serait une excellente idée si seuls les votants inscrits pour la primaire avaient la possibilité de le regarder. Ce n'est évidemment pas le cas.

Enfin, n'oublions pas qu'une primaire est un combat et que, comme tout combat, s'il permet de consacrer un vainqueur, il intronise aussi des perdants. Et ce n'est jamais bon d'avoir plein de perdants dans son camp.

Mais alors, quel est l'intérêt de Ségolène Royal dans sa demande de débat ?

Il est tout simple : étant à la traine dans les sondages et étant minoritaire au sein du PS, elle compte sur le coup de pouce de l'opinion publique comme marche-pied. Elle sait qu'elle ne peut espérer gagner cette primaire qu'en allant draguer au-delà du PS et de la gauche et en incitant des gens qui se sentent proches de son capital médiatique à participer au vote.

C'est une sorte de pari de la dernière chance pour la candidate malheureuse de 2007. Mais cela pourrait être aussi une incroyable machine à perdre pour l'ensemble de la gauche.

               Partager Partager
Notez


Lu 2937 fois

Commentaires articles

1.Posté par Claire Houbert le 21/07/2011 16:13
Je suis d'accord avec votre analyse. C'est un peu tout le problème de la primaire (socialiste ou non) il faudrait que tout ne se joue que devant les sympathisants du camp en question et laisse les autres français en dehors du film, ce qui est impossible. moi je crois que l'ensemble du concept "primaire" pose un problème démocratique, paradoxalement.

2.Posté par Christophe (du 9/3) le 26/07/2011 12:03
Entièrement d'accord avec vous ! Les socialistes se fourvoient encore, et confondent démagogie et démocratie, et en ayant peur de se mettre à dos certains de leurs pontes vont donner une piètre image d'eux-même... Pitié, messieurs-dames du P.S., épargnez-nous un second mandat de Sarko !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @EmmanuelMacron: Dans quelques instants, retrouvez mon entretien avec Laurent Delahousse sur France 2. #JT20h https://t.co/VB0naAhWKF
Dimanche 30 Avril - 20:26
Comme quoi, on peut être insoumis et avoir le sens des responsabilités, n'est-ce pas @JLMelenchon ? https://t.co/HxDCuWNZwy
Dimanche 30 Avril - 19:45
RT @LaurentMauduit: Naufrage du journalisme... https://t.co/Hn5Ptu2Hhj
Dimanche 30 Avril - 19:40
RT @ruquierofficiel: @isimouns Je parle en mon nom . J'ai voté JLM au premier tour et je serai fier de voter Macron au 2eme tour .
Dimanche 30 Avril - 19:31
Je ne veux pas que la France devienne comme ça : https://t.co/NccjiydTVf #JamaisEnFrance
Dimanche 30 Avril - 18:35
Je ne veux pas que la France devienne comme ça https://t.co/eYXi4AWE8n #JamaisEnFrance
Dimanche 30 Avril - 10:39

Recherche