Christophe Ginisty

Quand François Bayrou dialogue à condition d'être seul


Rédigé le Samedi 24 Octobre 2009



Quand François Bayrou dialogue à condition d'être seul
Je n'ai pas pu m'empêcher ce soir de visionner la vidéo mise en ligne sur le site du Mouvement Démocrate présentant des extraits de la conférence de presse que François Bayrou a donné à la suite du Conseil National. Même si j'ai démissionné de mon mandat de conseiller national, même si j'ai quitté le MoDem, cette intervention m'intéressait car je voulais savoir ce que la réunion que j'avais pris la décision de boycotter en me retirant du MoDem avait produit.

Ce qui me frappe dans cette vidéo, c'est finalement la contradiction majeure qu'il y a entre faire une "offre publique de dialogue" et promettre de présenter des listes autonomes dans toutes les régions de France. S'ouvrir aux autres, c'est aller au-delà de la velléité d'aller seul au combat et risquer de mettre en péril sa formation politique. Aller au combat seul, c'est montrer ses muscles au premier tour, provoquer le rapport de force et compter les morts à la veille du second tour, si second tour il y a.

Mais le plus préoccupant peut-être, c'est que cette posture est aux antipodes de ce que voulaient la plus grande majorité des militants qui, s'ils s'étaient exprimés démocratiquement comme Bayrou l'avait promis le 4 juillet dernier, auraient très certainement affirmé leur attachement à un rapprochement de premier tour avec Europe Ecologie.

François Bayrou indique que cette stratégie d'indépendance totale a été votée à l'unanimité par les conseillers nationaux. Je serais heureux de savoir comment certains ont pu retourner leur veste aussi rapidement. Car j'en connais quelques dizaines qui étaient totalement opposés à une stratégie d'autonomie systématique.

Je ne regrette vraiment pas d'avoir quitté cette formation et ainsi ne pas avoir eu à cautionner ça ce matin.

               Partager Partager
Notez


Lu 11290 fois

Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

217.Posté par Chui Kalm le 03/11/2009 01:32
@Megalon
De fait j'ai du mal à préciser.
Je ne comprends pas le cadre politique du Modem ni en général ni pour les régionales.
Le Modem va arriver avec son projet tout seul dans chaque région avec rien de prévu pour le 2ème tour.
Quel va être sa motivation ?

216.Posté par Chui Kalm le 01/11/2009 00:07
@Dom

Je vous remercie pour le lien donné.

@Megalon

Je ne suis pas insensible à vos arguments et informations.
Reste quand même dans la désespérance pour le Modem et F. Bayrou.
Espère formuler plus précisément le pourquoi d'ici peu.

215.Posté par Dom le 30/10/2009 13:25
Pour info :

Ségolène Royal confirme une rencontre avec François Bayrou
Par Reuters, publié le 30/10/2009
PARIS - Ségolène Royal confirme avoir rencontré le président du MoDem François Bayrou et appelle le Parti socialiste à s'ouvrir au centre en même temps qu'il s'efforce de réunir la gauche.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/segolene-royal-confirme-une-rencontre-avec-francois-bayrou_825162.html


214.Posté par Megalon le 30/10/2009 12:01
@Chui Kalm

Je ne vois pas quel rapprochement du MODEM avec "d'autres centristes" vous redoutez. Les seuls autres candidats revendiquant l'étiquette centriste aux régionales, et ayant des chances d'être élus, sont les membres du Nouveau Centre figurant sur des listes UMP. Pourquoi se rapprocheraient-ils du MODEM entre les deux tours ? Ils ne cherchent que des strapontins en échange de leur servilité, c'est la raison d'être du Nouveau centre, caution ou béquille démocrate-chrétienne du sarkozysme. Pourquoi quitteraient-ils le bateau UMP après l'élection ?
Je prends même le pari qu'après le scrutin il n'y aura plus aucun groupe centriste mélangeant élus NC et MODEM dans les conseils régionaux, mais que les groupes communs NC/UMP seront la règle. On procèdera, à l'échelon régional, à une clarification qui n'existe malheureusement pas (encore) dans certaines communes et au Sénat.

Je reconnais toutefois que les nostalgiques de l'UDF appelant à un rapprochement NC/MODEM, encore nombreux sur la blogosphère démocrate, entretiennent la confusion, mais ils poursuivent une chimère.

S'agissant de l'impossibilité d'annoncer une alliance MODEM / écolos / gauche dans toutes les régions, elle résulte non des ambiguités du MODEM, qui, depuis Marseille, a suffisamment tendu la main pour bâtir la majorité de demain, mais des divisions du PS. Il y a encore des Présidents de région PS qui diabolisent le MODEM, et se situent dans une logique exclusive d'union de la gauche, du fait notamment du refus catégorique opposé par le du PC et le Parti de gauche à ce type d'alliance.

Sur Poissy, je regrette également que R. Bertrand ne se soit pas désisté pour Frédéric Bernard (PS), mais je n'exclus pas que ce dernier se soit accommodé de cette ambiguïté entre les deux tours pour gagner sur tous les tableaux, le candidat du Front de gauche (4 % des voix) ayant exigé, en contrepartie de son appui, que les socialiste locaux récusent tout soutien du MODEM (finalement il n'a pas non plus donné de consigne de vote). De toute façon, un candidat UMP qui rassemble plus de 40 % des voix au 1er tour avec vingt points d'avance sur son adversaire était imbattable.

Sur le PS, il faudrait que tous les courants qui souhaitent rénover la vieille maison (DSK, Royal) s'unissent au lieu de se bouffer entre eux à cause de 2012.

Amitiés

213.Posté par Chui Kalm le 30/10/2009 03:21
@Mègalon

Malheureusement je ne suis pas convaincu du tout. Certes pas d'alliance avec l'UMP,
mais avec les Centristes autres que Modem ? Comme ils ont des liens trés fort avec le pouvoir,
des alliances avec eux serait tout autant de la géomètrie variable et de plus vus comme de l'opportunisme, en tout cas c'est dommage mais on peut être sûr ce serait une ambiguité qui serait de façon logique extrêmement mal acceptée par beaucoup aussi hors Modem (non UMP).
D'autre part les alliances au 2 ème tour avec le PS.sont "pour ceux qui le veulent bien" et donc complètement aléatoires, la balle leur balancée plutôt que lancée.
Enfin il est sûr que les Verts et le PS ont des défauts, mais il est permis pour certains d'être plus indulgents et de croire qu'ils évoluent avec le temps.
De toute façon à partir du Moment où des Accords Avenants, Ouverts avec les Ecolos le PS (et Robert Hue) - même avec tous leurs défauts - se sont transformés en quelques rattrapages, personnellement il est quasiment sûr que le Modem ne me conviendra plus (j'attends les positions officielles).
Merci de ces précisions.

Cordialement..


.



212.Posté par Chui Kalm le 30/10/2009 01:59
@JF Le Démocrate

Oui mais les taux de participation forts ne changent peut-être pas tant que ça les tendances.
Et puis faire des impasses en politique c'est quand même un peu bizarre.
J'avoue que je n'ai maintenant presque plus confiance pour la voie suivie pour "Bayrou 2012"
D'ailleurs c'est d'abord une alternance, même avec des défauts, qui m'intéresse en premier et qui se préciserait le plus rapidement possible bien plus que d'être supporteur de untel ou untel.




211.Posté par Megalon le 29/10/2009 23:41
@Christophe (commentaire 48)

Je ne suis pas convaincu par votre métaphore conjugale, vous éludez le problème qu'il y a à se coltiner dès le premier tour avec les altermondialistes bornés qui pullulent à Europe Ecologie, pour servir de marchepied permettant aux verts de dépasser le PS dans certaines régions. En ile de France, entre Huchon, héritier de Michel Rocard, et Duflot, qui a été poussée en avant par l'aile gauche des verts, je choisis Huchon.
Si la liste commune EE/MODEM était une option envisagée dans certaines régions, où les têtes de liste écolos sont fréquentables, pourquoi pas, mais votre article parait suggèrer une ligne de conduite générale pour l'ensemble du pays.
Il me semble que se présenter au 1er tour sous ses couleurs, et constituer un front républicain avec les écolos et le PS, là où ces derniers le souhaiteront, au second, est un bon point d'équilibre. La balle est dans leur camp.

@CK (commentaire 10)
Bayrou a confirmé lors de la conférence de presse prnoncée à l'issue du conseil national qu'il n'y aurait aucune alliance avec l'UMP. Ce n'est donc pas une régression sur les alliances à géométrie variable des municipales, qui tenait du grand n'importe quoi, même si je comprends le raisonnement qui y a mené. Le rassemblement se fera notamment là où les présidents de région PS sortants y seront disposés, car Solférino ne sera pas capable d'imposer une ligne de conduite nationale à ses barons.
Que le MODEM soit un jumeau des libéraux-démocrates britanniques, inscrit au centre-gauche, cela me convient parfaitement.

Si des candidats MODEM choisissent à titre individuel de se rallier à une liste UMP entre les deux tours il faut les exclure. Je m'étonne, à ce sujet, qu'aucune sanction n'ait été prise, à ma connaissance, contre les adhérents MODEM qui figuraient dès le premier tour à Lyon sur les listes Collomb et Perben. Aucun autre parti ne tolèrerait ça. C'est parfois moins l'absence de démocratie interne qui me frappe au MODEM que son laxisme.

@David 78 (commentaire 131) et Passage (commentaire 135)

J'ai milité pendant 4 ans au PS (1997-2001) et je peux vous assurer que je n'y remettrai jamais les pieds. Ce parti est une planche pourrie qui justifie pleinement les critiques que vous évoquez : déni des réalités et inculture économique de la majorité des militants ; démagogie des dirigeants (je vous invite relire les 100 propositions de Ségolène Royal, où jamais n'est soulevée la question de leur financement), et abîme entre la radicalité des discours de campagne et la pratique gouvernementale (molletisme) ; incapacité du PS à s'affranchir de sa base électorale (le secteur public) pour admettre la nécessité de réduire le nombre des fonctionnaires ; le PS entend gérer la France comme les collectivités locales qu'il dirige : en embaucchant des agents publics, électorat captif, et en augmentant les impôts.
Les socialistes issus de ce qu'on appelle la "deuxième gauche" (Rocard, Delors, et je serai tenté d'ajouter aujourd'hui DSK, même si historiquement il n'appartient pas à cette tradition là) échappent à ces travers, mais ils n'ont jamais représenté plus de 25% du parti si l'on en juge par les scores de leurs motions lors des congrès successifs (1 % pour la motion Bockel en 2005 intitulée "pour un blairisme à la française"). Si vous voulez savoir ce qui sépare le PS d'une social-démocratie moderne, regardez la CFDT.

Quant à l'état de santé du PS, comment se fait-il qu'il n'ait pas plus de 64 000 adhérents à jour de cotisation, en dépit de ses milliers d'élus, sinon ses dizaines de milliers d'élus, et de tous leurs obligés (parents et agents de collectivités territoriales).Si vous enlevez ces carriéristes, et les retraités de l'éducation nationale, il ne reste plus grand chose. C'est vrai qu'avec des pratiques électorales internes dignes du Gabon, l'incitation à renouveler son adhésion est mince.

J'ajoute à ces travers la haine qui règne au sein du PS entre courants et individus rivaux. A coté, le MODEM, c'est l'île aux enfants.

210.Posté par JF le démocrate le 29/10/2009 23:40
@ Chui Kalm

Le problème à Poissy me semble surtout être que le taux de participation a été de 30% au 1er tour et 35% au second tour... Ce qui est du grand n'importe quoi. Forcément, si seuls les inconditionnel(le)s des émissions de M. Drucker vont voter...

Et il est prévisible que ce ne sera guère plus glorieux lors des Régionales. C'est pourquoi je crois qu'il ne faut en rien présager des résultats de 2012, où la participation sera toute autre, ... même si pour les régionales on peut effectivement penser que c'est cuit d'avance pour le MoDem.

209.Posté par Chui Kalm le 29/10/2009 21:51
Je ne peux m'empêcher de détailler un peu l'élection partielle de Poissy, car on n'en a peu parlé après au modem et pourtant elle pourrait malheureusement être caractéristique d'illusions entretenues.

Il semblerait qu'elle ait laissé entrevoir que le Modem n'avait absolument aucun cadre politique national et c'est certainement cela qui a déterminé le résultat 7 %, alors qu'il était envisagé que notre Candidat Richard Bertrand avait des chances !!

(R. Bertrand adjoint d'un maire Socialiste, Soutenu par le NC !!,Modem seul Mvt où aucune Personnalité vient le défendre et R. Bertrand sérieusement dit que c'est très bien comme cela,
après le résultat alors qu'il est donc adjoint d'un maire Socialiste et que l'on était censé être bienveillant avec les Socialistes, aucune consigne de report de Voix pour essayer de battre le futur gagnant Sarkozyste D. Douillet, auquel pourtant extérieurement le Modem s'était déclaré Farouchement opposé, Beaucoup d'observateurs (du Modem y compris) ont pensé que la ligne politique du Modem décidément c'était "n'importe nawak". Et bien sûr pour le futur pour la confiance des autres... et pourtant Projet de R. Bertrand était reconnu comme sérieux).


208.Posté par David78 le 29/10/2009 09:57
@ JF

Jean François je ne suis client d'aucun oracle; ce que je dis repose sur une analyse qui m'appartient.

Bayrou avait une réputation sans tâches en 2007 et a vraiment failli y arriver. Mais pour 2012, il part sur la base d'un parti ridicule à l'extérieur, exangue à l'intérieur, et sans relais fortement implantés dans les réseaux locaux comme l'était l'UDF. Ces éléments sont un mauvais présage pour le moyen terme.

Et pour le court terme, je suis encore moins optimiste que vous, car les derniers résultats montrent que l'étiquette Modem est un très lourd fardeau à porter pour un candidat. A la dernière élection (Poissy - 78) le candidat était 1er adjoint au maire de la principale ville, sur le terrain depuis des années, une permanence ouverte elle aussi depuis des années, il a distribué gratuitement ... un bouquin. Et il n'a fait que 7%. Qu'aurait fait le Modem avec un candidat moins dynamique???

207.Posté par Chui Kalm le 29/10/2009 01:20
@FrédéricLn

Je suis d'accord avec CG, David 78, Dom et PB
Et je trouve que la commentaire de Christophe (192) résume parfaitement la situation.

D'abord des accords et une coalisation sont deux choses totalement différentes.

Ce que demande depuis des mois les Verts est surtout que le Modem sache enfin choisir son camp(celui de l'opposition). Il semble que ce serait la moindre des chose, or malheureusement celui de F. Bayrou semble "livresquement" et théoriquement choisi mais cela ne se traduit pas toujours, c'est trés loin d'être le cas, ds l'ensemble du Modem dont il est censé être le chef. A tel point que ce problème est visibe partout sauf au Modem !!

Pour le reste, après tout , tout est bien, le Modem n'a pas à regretter ses adhérents partis (qui eux ont toujours en majorité voulu trés fort des alliances) F. Bayrou et son entourage avec leur connaissances livresques supérieures le savent mieux que tout le monde, Que F. Bayrou soit président est l'important (les autres pas importants) et il y a des formules que nous on ne peut pas comprendre ...

206.Posté par FrédéricLN le 28/10/2009 22:13
@ Christophe Ginisty : je crois rêver. "L'autre politique", ce serait se prétendre de gauche, ou accepter de ne gérer qu'avec la gauche quelle que soit la situation, ou organiser 2 ans et demi avant la présidentielle alors que nous avons devant nous les régionales ? Ce serait se rallier inconditionnellement à d'autres partis alors même qu'ils refusent de discuter avec nous ?

"L'autre politique" que tu réclames, ce serait faire aujourd'hui au MoDem le genre de manoeuvres d'aplatissement qui ont fait la gloire du Nouveau Centre ?

Par ailleurs ta réponse utilise le douteux procédé de l'amalgame. Je parle des Verts qui ont sèchement claqué la porte devant la main tendue de François Bayrou, tu mélanges avec les tergiversations internes du PS.

Les choses sont peut-être compliquées pour eux, elles sont simples pour nous. Nous avons notre vision de l'avenir, notre compréhension de l'état de la France, nos propositions pour sortir de la crise - et nos leaders ont publié plus de bouquins solides là-dessus que toutes les autres personnalités politiques confondues. Que nous convainquions 19% ou 2% des Français aujourd'hui, moins ou plus demain, nous pensons que nous n'atteindrons pas 51% seuls, ni les 60 ou 65% qui signifieraient le degré nécessaire de consensus national dans la crise actuelle. Nous devrons donc travailler avec d'autres. En étant, dans cette coalition, faibles ou forts, je n'en sais rien. Mais en étant nous-mêmes, sinon nous ne servirons à personne, ni à nous-mêmes, ni aux Français, ni même à nos alliés d'un soir.

@ Dom : renseignez-vous ; à la fois sur les libéraux, et sur les votes des eurodéputés démocrates au sein du groupe des démocrates et libéraux. Ce genre de désinformation à deux balles était colporté par le PS deux mois avant les européennes, ça ne l'honore pas et ne vous honore pas non plus.

205.Posté par JF le démocrate le 28/10/2009 21:33
@ David78

Au-delà du dernier billet de Christophe, qui semble découvrir avec un an de retard que le paysage politique français est en pleine recomposition, et que la défaite de Sarkozy en 2012 pourrait bien venir de son propre camp (quel scoop!), observez-bien qu'il n'y a que deux personnalités qui sont à même de fédérer centre-droit et centre-gauche: F. Bayrou et DSK. Et que c'est probablement au centre que se jouera l'élection présidentielle de 2012, car je vois mal comment Sarkozy malgré un nouvel effort pour ramener les électeurs du FN vers lui (merci E. Besson de faire le sale boulot), pourra les convaincre...

Je suis aussi prêt à parier que le succès d'Europe-Ecologie n'est que ponctuel, une espèce de phénomène de mode, qui ne tiendra pas la distance, ... mais qui sera important lors des prochaines Régionales.

Bien à vous.

204.Posté par JF le démocrate le 28/10/2009 21:23
@ David78

Qui a dit que cet objectif était inatteignable? Christophe Ginisty? Pfff... Ses talents en communication sont sûrement plus que grands que ceux en analyse politique.

203.Posté par David78 le 28/10/2009 19:48
JF,

J'apprécie votre sincérité à défendre des idées et non un homme. Je pense que le réalisme n'est pas une opinion, mais une chose nécessaire pour la défense efficace de ces idées.

Vous conviendrez qu'il serait dommage que vous vous disiez dans 3 ans :"A viser l'inateignable nous avons échoué à réaliser ce qui était faisable".

202.Posté par passage le 28/10/2009 19:32
@JF le démocrate

"Seule la vision politique, économique et sociétale de Bayrou m'intéresse"

Moi aussi, j'aimerais bien la connaître (*o*...


201.Posté par JF le démocrate le 28/10/2009 18:58
@ Dom et David78

La deuxième question ne m'intéresse pas, car elle ne concerne que l'avenir personnel de Bayrou. Seule la vision politique, économique et sociétale de Bayrou m'intéresse, et pour qu'il puisse la mettre en oeuvre, il faut qu'il gagne en 2012.

200.Posté par Dom le 28/10/2009 14:07
@ David78

Tout à fait d'accord avec vous.

199.Posté par David78 le 28/10/2009 14:04
@JF
Bonjour JF. Il y a quand même qq chose qui cloche dans votre scénario: croyez vous que c'est Bayrou qui sera élu président du haut de ses 5 à 10%, et qui choisira ses ministres comme on commande des pizzas?

La question est plutôt: "quel présidentiable sera d'accord pour faire de Bayrou son ministre?"

Je pense que ça va mieux dans ce sens-là.


198.Posté par Dom le 28/10/2009 11:14
@ grodem

Et visiblement, vous êtes accro, comme mèmère aux "Feux de l'amour"...

197.Posté par grodem le 28/10/2009 10:56
Les débats de la blogosphère démocrate me font un peu penser aux "feux de l'amour". On peut louper douze épisodes et on n'est même pas désorienté: l'intrigue en est toujours au même point.

196.Posté par Dom le 28/10/2009 10:38
@ CG, FrédéricLN, JF le démocrate

Il y a un autre épisode (que dis-je, un feuilleton) sur lequel insistent à mon avis à juste titre les gens de gauche qui demandent à Bayrou de prendre position, et qu'il ne faut pas oublier : c'est l'Europe, où Bayrou est dans un groupe de droite et vote systématiquement à l'unisson de ce groupe. Je comprends que certains considèrent que ce n'est pas cohérent avec le discours de celui qui prétend se positionner tantôt à droite tantôt à gauche selon la qualité ou la pertinence des idées et des projets.

195.Posté par Danièle Douet le 28/10/2009 10:38
@ Pb, Dom, Christophe et Frédéric,
Si l'on veut que les offres de dialogues que fait F. Bayrou soient suivies de FAITS, il faut tout simplement ORGANISER le MoDem avec des personnes chargées de faire passer les instructions et de vérifier qu'elles ont été respectées par un reporting concret et professionnel.
Et puis, il aurait fallu former les adhérents et les élus correctement, pour qu'ils pensent de manière stratégique pour l'ensemble du Mouvement et non pas pour leur petite "carrière" locale.

Mais là... il y aurait un immense boulot à faire et j'ai l'impression que rien n'est prévu concrètement pour y parvenir.

194.Posté par Dom le 28/10/2009 10:33
@ JF le démocrate

Je ne connais pas le billet "clone", puisque je ne sais pas qui est A. Moulart ni quel est son blog. Quand j'aurai trois minutes, je le googliserai...

193.Posté par PB le 28/10/2009 10:29
Je partage ce post de CG et j'ajouterais un point, au moins concernant le 92:
l'offre de dialogue ? la direction départementale n'en voulait pas. Point barre.
De même que de nombreuses sections: pour preuve, en ont-ils même parlé dans leur propre réunions de section? En effet, FB aurait dû demander d'être relayé au plan département et local, ce qu'il n'a même pas fait.... de là, à ne pas être suivi.
C'est un fait, et non sans raison, les "partenaires éventuels"nous voient ambigues, parce que nous sommes ambigus: si une section est dirigée par un élu municipal qui gère avec l'UMP, faut-il penser qu'il fera un pas (schizophhrène ?) vers l'offre de dilaogue ? Avec l'UMP le jour, avec l'opposition le soir ?

192.Posté par Christophe Ginisty le 28/10/2009 09:23
Frédéric LN -> Tu sembles avoir loupé un épisode.

Certes, Bayrou a lancé une offre publique de dialogue à toutes les formations de l'alternance. Et qu'ont-elles répondu ? Elles n'ont pas répondu non tout de suite, elles ont demandé deux choses :

1/ Que le MoDem se situe, et notamment vis à vis de la droite : je ne vais pas te faire l'affront de te rappeler le nombre de situations dans lesquelles le MoDem dirige AVEC la majorité présidentielle et contre les socialistes ou même les verts.

2/ Que, quitte à dialoguer de tout, dialoguons aussi de l'inclusion du MoDem dans les "primaires de l'alternance" afin de désigner le meilleur candidat face à Nicolas Sarkozy en 2012.

Sur le premier point, Bayrou a méprisé en lui disant qu'on n'avait pas à lui demander cela et sur le second, il a affirmé que cela ne le concernait pas.

Cest un peu facile de jouer les éconduits victimes du sectarisme de la gauche, quant on a refusé d'écouter les préalables des autres.

Alors après on peut débattre des heures pour savoir si le PS et les Verts avaient raison ou non de poser ces conditions, mais on ne peut pas dire qu'il y a eu une fin de non recevoir sectaire et abrupte.

191.Posté par FrédéricLN le 28/10/2009 04:49
@ JF le démocrate : je suis convaincu de la sincérité tant de Christophe que d'Antonin. Seulement je crains que la fréquentation, fût-ce modérée, de cercles politico-médiatico-fumeux, ne perturbe la vision des réalités.

Dit autrement, en politique, tout le monde se convainc et essaye de convaincre ses voisins qu'il y a une vraie-réalité-cachée, exacte inverse de ce qui est dit en public. A force, beaucoup de gens en politique finissent par ne plus écouter que les rumeurs, prêtent une oreille distraite aux discours et se dispensent de lire les livres.

Ces vapeurs intoxiquantes et chloroformantes ne sont pas émises par un affreux complot mais par le jeu naturel des agences de presse, des dîners et cafés en ville, des rumeurs et autres nano-mécanismes du microcosme.

Ce phénomène naturel est aussi dévastateur parmi les démocrates que parmi toutes autres familles politiques. Il est d'autant plus heureux que nous ayons parmi nous des personnalités, comme François Bayrou et Corinne Lepage, capables de voir et respirer au-dessus de ça.

190.Posté par JF le démocrate le 28/10/2009 00:58
@ Dom

Merci de par votre dernier commentaire de confirmer, que dans ce billet et son "clone" sur le blog d'A. Moulart, nous sommes en pleine manipulation des faits réels...

189.Posté par Dom le 28/10/2009 00:02
@ FrédéricLN #185

Vous avez raison de parler d'inversion de réalité digne d'Orwell. Mais l'unique responsable est Bayrou, qui fait semblant de partir volontairement seul au combat, alors que son isolement tient aux réponses négatives reçues à toutes ses propositions d'alliance pour le premier tour.

Tel est pris...

188.Posté par Dom le 27/10/2009 23:47
@ JF le démocrate

Pour finir d'éclairer votre lanterne, j'ai atterri sur ce blog par hasard après une brève incursion sur celui des democrates.fr, où la componction le disputait avec la complaisance. L'un des contributeurs a été trainé dans la boue après avoir mentionné un billet de Christophe Ginisty. Je suis donc venue voir de quoi il retournait. Le billet ne m'a pas semblé justifier une telle agressivité. J'ai en revanche apprécié la liberté de ton des commentateurs du blog, quels que soient leurs points de vue. J'ai donc pris mes habitudes.

J'ai déjà raconté cet épisode plusieurs fois. Je suis sure de ne pas être la seule à débarquer par le seul jeu des clics. C'est la loi du Net.


187.Posté par JF le démocrate le 27/10/2009 23:06
@ Frédéric LN

Oui, et tu as apparemment le même discours quasiment "cloné" sur le blog d'A. Moulart...

C'est ça "faire de la politique autrement"!!!

186.Posté par JF le démocrate le 27/10/2009 23:04
@ Dom

Je prends bien acte et ne peux donc que constater que parmi les personnes qui s'expriment sur le blog de C. Ginisty, il n'y a pas seulement des déçus ou plus péjorativement des "aigris", mais des personnes qui ne sont pas du MoDem et qui ne l'ont jamais été. C'est, disons, ... un élément intéressant...

@ Christophe

En toute franchise, car je trouve que tu donnes en ce moment avec C. Lepage dans le "politicien" le plus plus tactique, le plus "pur", le plus contradictoire de "faire de la politique autrement", quand annonceras-tu (enfin) ta candidature - à mon sens plus que probable - pour les Régionales au sein d'Europe-Ecologie?

185.Posté par FrédéricLN le 27/10/2009 23:02
Ce billet me sidère et me semble digne d'Orwell, une parfaite inversion de la réalité.

François Bayrou se déclare d'accord pour des alliances avec les Verts -> les Verts répondent "non", en trois lettres -> Christophe Ginisty reproche à François Bayrou d'être contre des accords avec les Verts

Eh ! oh ! réveil !

184.Posté par Dom le 27/10/2009 22:53
@ JF le démocrate

Vous prenez vos désirs pour des réalités : je n'ai jamais été fan de François Bayrou (ni adhérente du Modem, ni même sympathisante affirmée), je n'ai donc aucune raison de ressentir de l'aigreur. Je suis juste quelqu'un qui observe, se balade sur le Net et ne s'interdit aucune critique - n'en déplaise aux aficionados du leader larguissimo.

Les gens qui contrairement à moi se sont engagés auprès de Bayrou et disent aujourd'hui leur déception n'ont pas davantage de raisons d'être accusés "d'aigreur". Cette critique, à force d'être radotée, finit par ressembler aux plus mauvais argumentaires de supermarchés. Il serait temps de vous renouveler. De réfléchir à des répliques plus convaincantes. Ce sera dur, je sais...




183.Posté par JF le démocrate le 27/10/2009 22:18
@ Passage

Elle est facile celle-là...

@ Dom

Vous démontrez que les personnes qui s'expriment sur le blog de C. Ginisty, hors ceux qualifiés de "gardiens du temple" ne sont que des aigris.

182.Posté par Dom le 27/10/2009 22:07
@ Thierry P.

Je crains (je dirais même plus, j'espère) que le mistigri ne soit hors de portée.

181.Posté par Thierry P. le 27/10/2009 21:03
On oublie vite !
Dans ce même article du JDD du 6 avril 2008, Jean Arthuis s'exprimait :
"Le sénateur de la Mayenne a eu des mots très durs à l'encontre du Mouvement démocrate et son chef de file. "On ne gouverne pas un parti comme une secte (?) Un parti doit avoir une ligne politique claire, assumée. Ne pas être ballotté au gré des humeurs des uns ou des autres"

A l'époque, je trouvais que Monsieur Arthuis y allait quand même fort. Mais certains "gardiens du temple" ont prouvé depuis ce dont ils étaient capables. Certains devraient songer à modérer leur bayroulâtrie au risque de n'apparaître que comme des fanatiques qui croyant servir servilement la cause de leur chef ne font que la desservir et surtout nuisent gravement à l'image d'un Bayrou rassembleur.

180.Posté par Thierry P. le 27/10/2009 20:54
@ Dom
(Commentaire 177)
Avec des "SI", tout est possible.
Monsieur Bayrou peut encore changer d'orientations.
extraiit du JDD du 6 avril 2008
"Dimanche soir, sur le plateau du Grand Rendez-Vous, le président du Modem a réaffirmé sa volonté de ne rien céder et de faire face, donc. "Je ne reviendrai en rien en arrière. Je ne céderai rien. Ceci est l'engagement de ma vie. C'est l'attente de millions de Français", a assuré le président du Modem. Cette attente, c'est celle, selon François Bayrou, de ne pas voir la France sombrer dans un bipartisme qui figerait la vie politique du pays pour de longues décennies. "Si je renonçais à ce grand engagement devant les Français que j'ai porté à l'élection présidentielle, alors, pour des décennies, il n'y aurait plus que deux propositions politiques en France, l'UMP d'un côté, le PS de l'autre", a-t-il expliqué. Reste que François Bayrou se retrouve de plus en plus isolé et la voix de Jean Arthuis s'ajoute à celles de ceux qui appellent à la recomposition d'un centre-droit. Mais de centre-droit, Bayrou n'en veut pas. Ni d'un centre-gauche d'ailleurs. Le président du Modem s'il veut planter son propre drapeau et tracer sa route, devra donner du sens à un engagement et à une stratégie qui déroutent. Une route qui, pour l'heure, s'apparente à un chemin de croix."

article complet ici :
http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Bayrou-naufrage-volontaire-94802/

Au printemps 2008, il rejetait dos-à-dos PS et UMP qui à ses yeux incarnaient le bipartisme.
A l'automne 2009, Monsieur Bayrou lance une nouvelle forme de bipolarisation. D'un côté il y aurait Sarkozy et sa politique, et de l'autre, le camp de l'alternance où il espère décrocher enfin la timbale.

179.Posté par Thierry P. le 27/10/2009 20:40
@ Passage
tu écris :
"Ben moi je parierais plutôt sur FX de Peretti ..."
Mais tu n'y penses pas !!!

FXDP a prouvé de manière éclatante ses talents, il mérite donc la Place Vendôme (siège du ministère de la Justice).
FXDP garde des sceaux,, c'est légitime, car la justice, il en a fait son affaire le marseillais. De plus, il est actuellement garde des sots en siégeant au CCC où il est en train de parfaire son expérience.

Dans son interview, Bayrou évoque un philosophe qui aurait rédigé tout seul comme un grand la contribution relative aux valeurs, serait-ce FXDP ? Car je me souviens qu'il avait publié sur Agoravox un magnifique texte sur la démocratie et les valeurs...

178.Posté par Dom le 27/10/2009 20:32
@ JF le démocrate

Je n'imagine pas une seconde Hubert Védrine, qui a un parcours solide et une réflexion d'excellent niveau, travailler sous l'autorité de François Bayrou, dont on attend toujours qu'il nous dise sa vision du monde. Je n'imagine pas non plus l'inverse : Védrine à l'Elysée n'aurait pas la légèreté de confier ce maroquin à Bayrou. De toutes façons, je ne vois pas Bayrou gagner la présidentielle - ni celle de 2012, ni aucune autre. Et pour tout dire, je ne le vois plus nulle part : j'ai l'impression qu'il a atteint et peut-être même dépassé ses limites. (Mais je sais qu'en la matière, l'histoire réserve parfois des surprises.)

177.Posté par Thierry P. le 27/10/2009 20:20
@ JF le démocrate
(Commentaire 176)
Excellente remarque. Quels ministres ?
Dons avec un "SI"...
Il y a quelqu'un dont j'apprécie le ton mesuré. Il s'agit de Jean-Christophe Lagarde qui ferait un excellent ministre des affaires sociales.
Hubert Védrines aux affaires étrangères, pourquoi pas, son profil est parfait.
Mais ne nous leurrons pas, combien de NC, retrouveraient le sens du vent, SI... ?

176.Posté par passage le 27/10/2009 19:54
@JF le mémocrate

Ben moi je parierais plutôt sur FX de Peretti ...

175.Posté par JF le démocrate le 27/10/2009 19:38
Allez tiens, pour simple exemple je parierais sur H. Védrine au quai d'Orsay. Un adhérent pour le concurrencer?!

174.Posté par JF le démocrate le 27/10/2009 19:36
Au milieu de tout ce cirque, il y a une question qui n'a toujours pas de réponse, mais il est vrai que la réponse à cette question est tellement évidente... :)

Si Bayrou est élu en 2012, qui seront ses ministres?

Des nouveaux talents éclos en quelques années et tous découverts parmi les adhérents?! Il faut redescendre sur Terre... C'est un peu comme si on rentrait dans une grosse entreprise en se disant dans 5 ans, je ferai partie du Comité Exécutif... Sauf quand on a déjà un nom, il faut d'abord s'en faire un et de préférence par les urnes...

Nul doute que Bayrou saurait trouver, avec une très grande facilité, les 40 ministres ou secrétaires d'Etat, et tous leurs collaborateurs. Et parmi le top de ce qui se fait en la matière. Pour quelqu'un qui n'appartient pas un quelconque extrême, mais est d'obédience centriste, il y aurait sûrement pléthore de candidats...

173.Posté par Chui Kalm le 27/10/2009 19:13
@Orange Sanguine

Oui mais les verts ont déjà prévu des accords avec le PS pour le 2 ème tour
Ils ont failli exclure le Modem d'emblée.

Et puis pourquoi ne pas dire les choses nettement, ils ne veulent pas d'accord avec le Modem
parce qu'il lui reproche de ne pas choisir son camp et de garder de fort liens avec la droite (en particulier indirects).

Est-il vraiment raisonnable de miser sur ce que dira DCB en 2012 ?

Quid des adhérents du Modem qui pensent que c'est dès maintenant qu'il faut surtout ne pas rester isolé et avoir un plan clair pour 2012, notamment pour peser dès maintenant avec d'autres contre Sarko ?



172.Posté par orange sanguine le 27/10/2009 18:31
@ Christophe : "Ce n'est pas Europe Ecologie qui a refusé la main tendue de Bayrou mais les Verts"...sauf que les Verts contrôlent Europe Ecologie aujourd'hui car on oublie de parler de ces écolos qui ne restent pas à EE !

Maintenant la seule chose qui intéresse les Verts c'est d'être devant le PS aux Régionales pourvoir qui a la "plus grosse" : il n' ya qu'à écouter la grosse boulette de Duflot sur le soupoudrage alors que ça fait 12 ans qu'ils gèrent ensemble l'IDF.
Alors que Bayrou se prépare à la présidentielle. C'est la seule élection qui peut faire changer les choses...D'ailleurs ni les Verts ni EE n'ont de candidat crédible pou aller affronter Sarkozy. Faut pas mettre la charue avant les boeufs. Et Dany le sait puisqu'en 2012 il va soutenir Bayrou ! Ah la politique....faut pas se tromper d'échéance.
Et vous où en êtes-vous de vos négociations sur la liste d'EE ?

Et puis surtout mais c'est valable pour d'autres: arrêter de penser que le microcosme politique d'IDF c'est aussi valable pour le reste du pays. En Poitou-Charentes l'autonomie a été votée le 18 juillet dernier et il y a même eu des primaires !

171.Posté par Dom le 27/10/2009 15:31
@ Claire Fontaine

Il est vrai que si vous souhaitez converser avec des apparatchicks, vous vous êtes trompée d'adresse. Sinon, dites-nous où sont les trolls. Et envoyés par qui.

170.Posté par Claire Fontaine le 27/10/2009 15:00
J'hallucine aussi ? ce blog est envahi par les trolls !

169.Posté par Dom le 27/10/2009 13:16

Wallaaaaaa !!!! (C'est du marocain.)

168.Posté par David78 le 27/10/2009 13:15
Pour Mirabelle hip hip hip!!!!

1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2 3

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche