Quand Kouchner se plante d'ouverture


Rédigé le Jeudi 7 Octobre 2010


Quand Kouchner se plante d'ouverture
Émouvante, cette lettre de démission rédigée par Bernard Kouchner à l'intention de Nicolas Sarkozy en plein mois d'août. Émouvante ou plutôt touchante. Oui, touchante de naïveté.

Car lorsque le ministre des Affaires étrangères déclare "prendre acte de la fin de l'ouverture à gauche ", on a sérieusement envie de pouffer. Et c'est assez préoccupant qu'il ne l'ai pas compris d'ailleurs.

Ce n'est pas Nicolas qui a fait une ouverture à gauche en faisant entrer des personnalités socialistes au sein du gouvernement, mais ce sont ces personnalités socialistes, à commencer par Bernard Kouchner lui-même, qui ont fait une ouverture à droite en acceptant d'y siéger.

Ce n'est pas du tout la même chose.

Car d'aussi loin que puisse remonter la politique suivie par ce gouvernement, il n'est pas une seule mesure qui ait été d'inspiration "de gauche" depuis 2007.

On trouve là d'ailleurs tout l'échec de l'ouverture à la Nicolas Sarkozy. Il est allé débaucher des hommes et des femmes sans respecter ni leur diversité ni leurs différences et il les a contraints à être de bon soldats, fers de lance muets, dociles et consentants d'une politique toujours plus à droite.

Oui, je le répète, Il est vraiment touchant que le French Doctor ne s'en soit jamais aperçu.


               Partager Partager

Christophe Ginisty
Notez

Commentaires articles

1.Posté par Ghislain le 08/10/2010 23:24
Il semblerait que ceci est faux, il n'a pas envoyé de lettre de démission. Ce n'est qu'un jeu de pouvoir de chaise musical. Il me répugne dans sa manière de faire !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualité en débats | Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique