Christophe Ginisty

Quand les annonceurs en appellent à sortir des réseaux sociaux : le très bel exemple de l'Unicef


Rédigé le Mercredi 16 Octobre 2013



Même si elle date de quelques mois déjà, c'est une découverte que j'ai faite seulement hier et c'est déjà l'une des mes campagnes préférées de l'année. Je la trouve admirable, juste et formidablement percutante. 

Le bureau suédois de l'Unicef, le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance, a décidé d'adopter une posture disruptive en interpellant le public et singulièrement les internautes utilisateurs des réseaux sociaux sur la nécessité de se mobiliser vraiment, et pas uniquement en "likant" les pages des organisations philanthropiques et caritatives. 

Le principe est simple et provocateur à souhait : ce n'est pas un cliquant sur le mot "like" que vous allez solutionner le problème. 

A l'appui de ce cette campagne, plusieurs éléments dont cette vidéo. 

"Mon nom est Rahim, j'ai 10 ans et je vis ici avec mon jeune frère. Parfois, j'ai peur de devenir malade comme ma mère l'a été. Et alors, qui prendra soin de mon petit frère ? Mais je pense que tout va bien se passer car, aujourd'hui, Unicef Suède à 177.000 likes sur facebook et peut-être arriveront-ils à 200.000 cet été. Et là, tout devrait aller."

Message suivi de la signature : "Les Likes ne sauvent pas des vies. L'argent, oui. Avec 40 couronnes suédoises, nous pouvons vacciner 12 enfants contre la Polio."

Cette campagne est par ailleurs appuyée par publicité dans la presse écrite qui reprend très exactement le même thème. 


Quand les annonceurs en appellent à sortir des réseaux sociaux : le très bel exemple de l'Unicef
Je trouve cette campagne géniale et j'ai en plus le sentiment qu'elle marque un tournant dans la révolution du web social. 

Je peux me tromper mais je n'ai pas souvenir qu'une organisation aussi majeure que l'Unicef s'en soit prise avec autant de pertinence à la "stérilité" d'un engagement qui se limiterait aux réseaux sociaux. Si toutes les organisations y ont évidemment pensé (et je pourrais vous raconter le trouble qui a été le mien lorsque j'ai créé Internet sans Frontières et que j'ai constaté à plusieurs reprises que les fans de l'organisation ne sortaient pas de Facebook), aucune n'a eu le courage d'en faire l'axe centrale de sa communication. 

Car il faut du courage pour affronter ceux que l'un de mes amis, responsable d'une grande institution de gouvernance du web, appelle "les adorateurs du net", tous ces gens qui vivent sur et par les réseaux sociaux et qui confondent le véritable engagement avec un clic de souris. Il faut du courage car on a vite fait de se faire rembarrer par ces individus qui ont une telle passion pour leur vie sur Internet qu'elle est devenue principale. Ils acceptent rarement que l'on puisse remettre en cause sa portée sociale. 

En appuyant précisément sur ce point, l'Unicef invite à revenir à l'essentiel et à un réveil citoyen tout à fait à propos. 

C'est encore une illustration de ce que j'écrivais dans mon livre en 2010. La notion de "virtuel" est absurde, le web n'est pas et ne doit pas être un monde à part et, si nous sommes tous heureux de pouvoir l'utiliser pluri-quotidiennement, que cela ne nous fasse pas oublier pour autant la notion de "réel" à laquelle nous appartenons. 

L'Unicef ouvre une brèche très utile et je prends le pari que de nombreuses organisations/marques vont rebondir sur ce thème et nous créditer de créations savoureuses dans les prochains mois, création qui vont utilement remettre les idées en place à certains internautes. 

A suivre... 

               Partager Partager
Notez


Lu 2851 fois

Commentaires articles

1.Posté par Mora le 16/10/2013 19:03 (depuis mobile)
En accord avec vous

2.Posté par Mel le 17/10/2013 12:04
Oui c'est clair que la "mobilisation" via les réseaux sociaux est certes importante, mais elle est loin d'être indispensable pour assurer une véritable mobilisation humaine autour des vrais problèmes du monde. Cet article mérite en tout cas d'être diffusé. je vais le twitter. merci

3.Posté par Gabriel Dabi-Schwebel le 18/10/2013 09:06
Christophe,

Je partage ton analyse des réseaux sociaux pour moi, ils n'ont de la valeur que quand ils sont ancrés dans le réel, liés à des opérations terrains ou événementielles.

Ainsi, à ce titre au sein d'1min30 nous avons préféré créer une agence de Social Marketing Opérationnel, mixant promotion online et offline plutôt qu'une simple agence Social Media Marketing. Voir la présentation de l'offre: http://www.1min30.com/outbound-marketing/agence-de-social-marketing-operationnel

Bien cordialement,

Gabriel Dabi-Schwebel
www.1min30.com

4.Posté par Sophie Ryan le 31/10/2013 10:18
Il faut laisse le crédit aux medias sociaux d'être une énorme caisse de résonance pour des évènements/des causes que l'on ne connaitrait probablement pas ou en tout cas aussi rapidement...mais je partage votre avis sur l'angle 'provocateur' dans le sens intelligent du terme de cette très belle campagne qui remet les valeurs et les actions à leur juste place !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Boulot | Web 2.0 | Analyse | Coups de com | Nouveautés | Chiffres clés | Communication de crise



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Etats-Unis : elle a voté pour Trump, son mari mexicain sans papiers va être expulsé https://t.co/8oiFG0JBSe via @LeParisienMonde
Dimanche 26 Mars - 18:09
Wow... worth reading ! https://t.co/vhSvMM7que
Dimanche 26 Mars - 12:09
#Fillon sur écoute ? Bien oui, y'a des millions de français qui attendent qu'il dise quelque chose de censé depuis des mois !
Samedi 25 Mars - 20:16
Non, #Fillon n'est pas mis en cause par la presse mais par des juges, la presse ne se contentant de relayer
Samedi 25 Mars - 20:07
Ce que l'on ne sait pas, par contre, c'est si #Fillon fait aussi de beaux cadeaux à ses amis #costumes #montres #quandonaimeonnecomptepas
Samedi 25 Mars - 20:06
RT @NatachaQS: Sur les réseaux, on fait davantage confiance à la personne qui partage qu’à la source de l’information https://t.co/QtPUjMDb…
Samedi 25 Mars - 19:26

Recherche