Christophe Ginisty

Qui travaille son image récolte une bonne réputation


Rédigé le Mardi 25 Mars 2014

Retrouvez ici la tribune que j'ai écrite et qui a été publiée dans l'édition papier de mars du magazine Marketing*



La réputation est un miroir qui reflète une image construite à partir de ce que le public a compris de vous.

Pourquoi parle-t-on aujourd’hui tant de la réputation et pourquoi est-ce devenu la préoccupation principale des dirigeants d’entreprises, comme l’a montré une récente étude publiée par le cabinet Deloitte ? Pour deux raisons qu’il est essentiel de comprendre.

La première est que la réputation est une sorte de sentence, un jugement sans appel des parties prenantes qui va opérer une hiérarchisation et déterminer ce qui est important dans l’identité globale : la qualité des produits ou des services, la compréhension et l’appréciation de la communication de la marque ou de l’organisation, les valeurs que ces dernières véhiculent, l’attitude de leurs dirigeants, l’éthique, le respect de l’environnement, etc.

Tout participe à l’élaboration de la réputation mais tout ne sera pas retenu dans la conclusion qui est une sorte de raccourci fait d’une ou deux clés de compréhension maximum. La réputation est une simplification un peu minimaliste et outrancière. C’est ce que les parties prenantes ont retenu de vous malgré vos efforts à dire ou faire beaucoup d’autres choses. Vous me direz que cela a toujours été le cas. Certes, mais cela n’a pas toujours été autant partagé. Car la deuxième raison qui rend la réputation essentielle est à rechercher dans sa puissance virale.

A l’heure des médias sociaux, la réputation est une œuvre collective co-construite par les parties prenantes et véhiculée par ces derniers comme une vérité ultime. Elle n’est pas seulement issue des commentaires des clients.

Une valeur refuge

Elle se nourrit des analyses de la presse, de l’avis des concurrents, de la perception de simples spectateurs, de la déception des consommateurs malchanceux, des tweets de fans galvanisés, de ce qu’expriment les collaborateurs sur le net,… C’est une agglomération d’opinions qui n’ont pas toutes le même intérêt ou la même culture pour donner leur avis mais qui vont malgré tout modeler tous ensemble un portrait au scalpel autour duquel l’adhésion sera massive. 

Dans un monde qui oscille en permanence entre le vrai et faux, qui zappe sans arrêt, dont les consommateurs sont soumis à la dictature de l’immédiateté et la communication contrainte, la réputation est une valeur refuge. Elle est ce sur quoi on s’appuie pour interagir ou non avec une marque ou une organisation Reconnaître son importance, c’est accepter de s’en remettre à une forme d’intelligence collective qui a traduit en quelques mots tous simples les innombrables messages que vous avez émis. C’est faire acte d’une humilité fondamentale en attribuant à l’image renvoyée par le miroir une vraie valeur. 

C’est enfin comprendre que l’information et la communication ne sont pas les seuls éléments constitutifs de la réputation et que la sincérité des actes a pris le dessus sur les mots. C’est la transition vers un marketing progressif car inspiré par la pertinence des foules et c’est finalement une opportunité pour toutes les organisations d’évoluer.

* Site web du magazine: emarketing.fr

               Partager Partager
Notez


Lu 2718 fois

Commentaires articles

1.Posté par Adam le 29/03/2014 02:29
Un très bon article. Merci beaucoup

2.Posté par gabrielle le 03/04/2014 10:08
Complètement de votre avis sur l'élaboration du réputation sur 1 ou 2 mots clés qui éludent tout le reste,portant ainsi préjudice à beaucoup de d'entreprises.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47
Question existentielle : peut-on commenter la politique en restant courtois et aimable ? https://t.co/CAKO9yYASD
Lundi 5 Décembre - 07:22
Au lieu de de focaliser sur la défaite d'un populiste, pourrait-on parler de la victoire heureuse de l'écologie en Autriche ?
Dimanche 4 Décembre - 22:51
Wow!!!! https://t.co/7I94TIfJR0
Dimanche 4 Décembre - 22:47
Peut-on commenter la politique en restant aimable ?: Cette note m'a été inspirée par une... https://t.co/CAKO9yYASD https://t.co/mKqbr1s3Ya
Dimanche 4 Décembre - 21:56
Ségolène Royal couvre Fidel Castro de louanges. Remarquez, elle avait bien vu en François Hollande l'homme idéal #okjesors #désolé
Dimanche 4 Décembre - 20:14

Recherche