Christophe Ginisty

Quora : un réseau social qui pourrait bouleverser la manière de faire de la politique


Rédigé le Mardi 11 Janvier 2011



Quora : un réseau social qui pourrait bouleverser la manière de faire de la politique
Depuis que je l'ai découvert et que je l'utilise, le réseau social Quora dont tout le monde parle en ce moment est un espace qui ma passionne, notamment pour le potentiel qu'il pourrait représenter pour la communication politique.

Son principe est super simple. Quora est constitué de membres qui ont des centres d’intérêt d’une part et des domaines d’expertises d’autre part. Les membres s’y retrouvent et contrairement à Facebook où l'on passe son temps à ne pas y faire grand chose, ici les membres posent des questions sur leurs centres d’intérêts (ex : quelle est la législation en vigueur pour telle industrie ? Ou Pourquoi la suppression de la taxe professionnelle peut avoir un effet sur mes impôts locaux ?).

Une fois la question formulée, elle va être publiée sur le réseau mais, comme elle figure dans une catégorie (juridique – finance – culture,...), elle va apparaître sur le radar des membres qui ont affiché cette catégorie parmi leurs domaines de compétence. Et c’est ainsi que des réponses "d’experts" vont arriver à la vitesse de l’éclair. Certes, ces experts sont autoproclamés mais le caractère ouvert et public des échanges fait qu’ils n’ont pas intérêt à raconter de conneries s’ils veulent préserver leur réputation.

Car chaque réponse que vous avez donné en tant qu'expert s'affiche sur votre profil, un peu à la manière d'une note que vous auriez publié sur un blog. Si vous cédez à la facilité et que vous écrivez n'importe quoi vous ne tarderez pas à être identifié de manière négative.

Même si la dimension relationnelle est évidemment centrale, elle est moins importante que la dimension "gestion de la connaissance" qui représente le premier intérêt pour venir se connecter.

Et c'est là que j'ai imaginé que ce réseau pouvait bouleverser la communication politique pour au moins trois raisons.

Tout d'abord, la rencontre des centres d'intérêts et des expertises est au coeur de la création d'un programme au sein d'une organisation politique. Tous les partis, lorsqu'ils créent des commissions thématiques pour réfléchir à leur projet fonctionnent de cette manière. Ils soulèvent ensemble toutes les questions et se mettent, en leur sein ou à l'extérieur, à la recherche d'experts capables d'éclairer la réflexion. Quora fonctionne très exactement de cette manière.

Ensuite Quora peut permettre à des leaders politiques d'entamer un dialogue beaucoup plus élaboré et opportun avec les citoyens. Plutôt que de tenir un vague blog et de passer son temps à réagir à l'actualité ou à signaler ses passages dans les médias, les personnalités politiques pourraient, en se connectant sur Quora, gérer leur présence sur Internet sur la base de réponses fournies et expertes à des gens qui les attendent, ce qui est une approche beaucoup plus valorisante de part et d'autre.

Enfin, Quora peut contribuer à la constitution beaucoup plus facile de réseaux d'influence structurés grâce à la double dimension "centre d'intérêt/expertise". En se rassemblant, pas uniquement parce qu'on a une bonne tête ou qu'on est l'ami d'un ami mais parce que l'on a tous une expertise déclarée sur un sujet donné, on a ici les conditions de la constitution quasi-spontanée de groupes de pression.

Le partage de la connaissance structure le lien et c'est cela qui est captivant.

Pour le moment, Quora est sur invitation uniquement (si vous souhaitez que je vous invite, faites le moi savoir en me donnant votre adresse e-mail) et en anglais seulement mais il préfigure déjà ce que pourrait être l'avenir des réseaux sociaux. Cerise sur le gâteau, il est totalement interopérable avec Facebook et Twitter.

En tout cas, moi j'adore.

               Partager Partager
Notez


Lu 3215 fois

Commentaires articles

1.Posté par politique le 11/01/2011 13:03
Quora est intéressant en son principe, reste à voir sur le long terme, les gens ne peuvent se démultiplier. En tous cas je ne vois aucun décollage en France tant que la plateforme restera en anglais.
My 2 cents :)

Ps 1 : Quora n'est pas "sur invitation uniquement", j'ai ouvert mon compte avec un gmail sans problème.

Ps 2 : bonne année !

2.Posté par Jean-Baptiste Bournisien le 11/01/2011 13:11
Justement, j'ai vu ça ce matin et je me demandais où est-ce que je pourrai récupérer une invitation... Normalement, tu as accès à mon mail même si il est caché pour les autres. D'avance merci.

3.Posté par pfrunner le 11/01/2011 14:49
Bonjour,
Suite à votre article (et à bien d'autres), je souhaiterais que vous m'invitiez sur Quora.
D'avance merci.

Vincent Pfrunner

4.Posté par Christophe Ginisty le 11/01/2011 16:02
Jean-Baptise, Vincent -> C'est fait.

5.Posté par Jean-Baptiste Bournisien le 11/01/2011 16:09
Merci beaucoup Christophe !

6.Posté par bernie le 11/01/2011 16:13
invitation pliz! je vais essayer ce réseau!

merci beaucoup my friend & see U soon!

7.Posté par fabien le 12/01/2011 10:17
Ha oui très intéressé par une invitation.Je te remercie d'avance :-)

MERCI!

8.Posté par Yannou le 12/01/2011 11:12
Je veux bien une invit svp.

9.Posté par Damien le 12/01/2011 14:23
Bonjour,

S'il vous en reste encore, est-il possible d'obtenir une invitation Quora afin de découvrir ce réseau ?

Merci d'avance,
Damien.

10.Posté par Cregieth le 12/01/2011 16:10
Etant un adepte de Experts-Exchanges, j'ai vraiment envie de tester ce nouveau venu très prometteur.

Est-ce possible d'obtenir une invitation?

Merci d'avance.

11.Posté par Laurent Javault le 12/01/2011 21:39
Le principe en soi de Quora est effectivement intéressant puisqu'il tend à tirer vers le haut les interactions d'une part, par une segmentation forte des thématiques et question, et d'autre part, par une exposition responsabilisante des participants - au passage, il sera bon d'évaluer ultérieurement Quora au niveau "d'engagement" de ses membres ; l'un des critères qui forge les meilleurs forums.

Je ne crois qu'il faille pour autant jeter le blog avec l'eau du bain, pour la bonne raison que le blog n'est qu'un outil. Or tu sembles assimiler - par réflexe peut-être ? - le blogging d'un responsable politique à une éditorialisation de type "salle de presse". Je me permets de pointer une petite erreur d'analyse : on peut très bien imaginer qu'un(e) responsable politique désireux(se) d'initier des réflexions thématiques à partir d'un blog sache s'abstenir d'y mettre autre chose (son actu). A condition que les choses soient claires bien entendu.

Très concrètement, il est encore possible à travers l'outil blog (couplé à une page FB et un Twitter) d'éditorialiser des questions thématiques appelant des contributions ; à l'image de focus groups. J'en parle pour l'avoir fait, non pas pour le compte d'un responsable politique mais pour un conseil régional. L'idée était alors de réfléchir avec les internautes sur l'identité de la Bretagne à partir d'items issus d'un cahier des charge extrêmement précis. C'était certes "sportif" en terme d'animation et de modération (la question politique étant ramenée par certains internautes) mais nous sommes parvenus à obtenir des interactions incroyablement riches (1500 commentaires et très peu à jeter), répondant parfaitement aux questions posées.

Quora oui, bien sûr, est un outil potentiellement formidable (sorte de Q&A social) mais il est encore possible de faire beaucoup de choses à partir d'outils antécédents qui ont le mérite en ce début 2011 d'irriguer davantage les usages.

12.Posté par DRELIN john le 19/01/2011 16:56
Bonjour,
Très bon articles qui saurait compléter tout ce qu'on lit en ce moment sur le Web. Si vous en avez la possibilité, une invitation me ferait énormément plaisir afin d'interagir avec vous et d'autres.

Merci par avance

13.Posté par Christophe Landat le 20/01/2011 07:08
Je ne connaissais pas. Pour avoir participé à des forums dans mon domaine de compétence et avoir assez rapidement abandonné en raison des énormités que je pouvais lire par des pseudo-spécialistes dissimulés derrière leur écran, je trouve l'idée intéressante.

Mais faut-il considérer la nécessité d'une invitation pour accéder au réseau comme une forme de cooptation renvoyant à l'idée d'un club fermé élitiste ou au contraire se dire que c'est le nécessaire gage du sérieux des échanges qui s'y trouveront?...

Ce préalable me gêne un peu mais j'avoue qu'au delà de cette perplexité, je n'ai pas d'avis tranché sur la question. Déformation professionnelle sans doute... j'aime devoir convaincre!

Dans un débat public, le principe c'est que tout le monde a voix au chapitre, même les moins intéressants. Généralement ils sont vite identifiés (Audiard ne disait-il pas "les cons osent tout, c'est même à ça qu'on les reconnait!"...). Il est vrai que ces personnes qui cherchent plus à exister sur le net qu'à construire réellement peuvent vite "polluer" les échanges.

Pour autant le principe me paraît peu compatible avec l'idée de rapprocher le politique du citoyen ou alors il s'agit d'un citoyen bien ciblé.

Finalement, ils sont très fort chez Quora. Avant même de pouvoir débattre au sein de cette nouvelle communauté, le réseau fait parler de lui sur la simple question d'en être ou pas... dites moi Christophe, ça s'appelle pas de la bonne com' ça!??...

Enfin si je me trompe pas sur l'analyse de l'esprit de Quora, la première règle à respecter pour en faire partie c'est surtout (officiellement) de ne pas demander d'invitation (voir notamment la récente dépêche AFP de Grégoire Lemarchand "Quora, réseau social exigeant pour "happy fews"). Bref c'est comme la légion d'honneur.

Vous savez quoi... moi j'en veux pas!........ ;0)


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @jjdeleeuw: Des Experts très animés demain à 12h30 mvanhees @doulkeridis @cginisty @JulieTestAchats @Karimfadoul @chauchau60 https://t…
Vendredi 9 Décembre - 18:39
Ne manquez pas demain Les Experts sur @BX1Officiel autour de @jjdeleeuw @JulieTestAchats @Karimfadoul @Marco_VanHees @doulkeridis et moi
Vendredi 9 Décembre - 17:58
Très bonne tribune de @FaljaouiAmid dans @redacTendances de cette semaine "Comment les réseaux sociaux nous ramènent à la préhistoire"
Vendredi 9 Décembre - 13:55
#FFback and a great week-end to you too @berteloot @Orange_conseil @ACF_France
Vendredi 9 Décembre - 11:59
E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ? https://t.co/FE48EdlskW
Vendredi 9 Décembre - 10:25
"E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?" https://t.co/gQSIrx3J3D Décryptage perso de quelques événements clés via @Emarketing_fr
Vendredi 9 Décembre - 10:20

Recherche