Christophe Ginisty

Rejet d'ACTA : la victoire des ONGs et de la société civile


Rédigé le Vendredi 22 Juin 2012



Rejet d'ACTA : la victoire des ONGs et de la société civile
Il y a un événement considérable qui s'est produit il y a deux jours et que pourtant peu de médias ont couvert (que voulez-vous, rien n'est plus important que le décès de celui qui commente le football depuis des décennies), le rejet par le Parlement Européen du traité ACTA.

Comme le reportait le Monde dans une récente édition :

« La commission du commerce international du Parlement européen a, après les commissions des libertés, de l'industrie, du développement et des affaires juridiques, voté en défaveur du traité ACTA , un vaste traité commercial international de lutte contre la contrefaçon - littéralement accord de commerce anticontrefaçon. La commission a adopté le rapport de l'eurodéputé David Martin, qui demande au Parlement de rejeter le texte, et voté contre plusieurs amendements proposant des reports du vote ou favorables à ACTA, par 19 voix contre 12.

Négocié en secret entre plusieurs pays, dont l'UE, les Etats-Unis ou le Japon, le texte prévoit notamment un renforcement et une harmonisation des moyens de lutte contre la contrefaçon "physique " (médicaments, vêtements...), mais aussi numérique (téléchargement illégal ). Il faciliterait par exemple les demandes d'identification de téléchargeurs présumés auprès des fournisseurs d'accès à Internet - une mesure très décriée par les associations de défense des libertés numériques. En début d'année, de nombreuses manifestations avaient eu lieu un peu partout en Europe et dans le monde pour demander le rejet de ce traité. »


Ce qui est assez spectaculaire dans cet épisode est qu'il est le résultat d'une mobilisation massive des ONGs et de la société civile dans l'indifférence politique générale. Cela fait plus de deux ans que les associations (dont la Quadrature du net en France) tentent d'alerter les gouvernants sur les implications de ce traité, sur les conditions opaques et suspectes dans lesquelles se déroulent les négociations et cela fait plus de deux ans qu'aucun chef d'état ou ministre ne s'en émeuvent.

Et si les parlementaires européens rejettent le texte, c'est bien le résultat du travail de fourmi d'information et de sensibilisation opéré par la société civile et ses représentants.

C'est une belle victoire de l'activisme et la preuve que la société peut s'organiser sans l'appui et à la marge des structures gouvernementales pour éviter que de tels traités soient votés à l'échelle internationale.

Si je parle aujourd'hui de cet épisode - en dehors de la joie que cela me procure de voir ce traité proche d'être définitivement abandonné - c'est que cela illustre parfaitement là où j'en suis de mon parcours personnel. Dans le duel que se livraient la société et les gouvernants sur ACTA, c'est la société qui a fini par gagner.

Je crois donc que c'est au niveau de la société et loin de la politique que l'on peut avoir une chance de changer les choses. C'est là qu'il faut s'engager car c'est là que l'on peut être efficace dans la protection des valeurs fondamentales que nous chérissons.

Et là encore Internet a joué un rôle fondamental car il a permis à la contestation de s'organiser.

Tout récemment, je discutais avec un analyste d'un grand cabinet international d'études de marché (que je ne citerai pas par respect de notre correspondance privée) de cette société nouvelle qui est en train d'émerger et sur le rôle prépondérant du citoyen-activiste.

Après avoir échangé quelques e-mails, et alors que je le félicitais pour son incrouable enthousiasme, voilà ce qu'il m'a répondu :

«  Je suis enthousiaste prace que au delà des chiffres, des technologies, des buzzwords, etc ce que nous sommes en train d’annoncer c’est un autre monde. Un monde qui peut être meilleur basé comme le prétend Mark Luyckx Ghisi sur des valeurs plus féminines que masculines (donc ne tolérant pas la violence). C’est cette projection qu’il y a plus qu’un espoir mais une véritable espérance qu’on peut aller vers un monde meilleur.

Voilà ce qui me rend enthousiaste, passionné, sans doute un peu fou aux yeux de certains mais qui rend la vie tellement moins déprimante, pleine de joie, pleine d’espoir car cela est à portée de notre main. Il y a une telle prise de conscience que c’est le moment de participer aux tonnes d’initiatives qui se font jour un peu partout. »


Je n'ai rien à dire de mieux tant je partage chacun de ses mots.

J'aimerais tant que nous en prenions tous conscience et c'est à cet objectif que je vais essayer de m'atteler modestement.

               Partager Partager
Notez


Lu 969 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme: Hier soir, j’ai regardé attentivement la... https://t.co/RNF0sSpEt4 https://t.co/chZ53Eo2YO
Mardi 6 Décembre - 10:11
En même temps, il parait que réduire de 20km/h la vitesse à Paris, ça revient à aller en marche arrière https://t.co/ouRNnfcfV9
Lundi 5 Décembre - 13:21
@PolitiqueInfo au contraire, je trouverais ça très malin
Lundi 5 Décembre - 12:49

Recherche