Christophe Ginisty

ReputationTime 2016 : Premier retour à chaud


Rédigé le Dimanche 13 Mars 2016



ReputationTime 2016, c'est fini et c'était génial ! 

Oh, je sais ce que vous allez penser, que je m'envoie des fleurs, que cet enthousiasme est une forme d'incantation sans fondement, que l'on n'est jamais si bien servi que par soi-même, blablabla... Peut-être mais, voyez-vous, je pense sincèrement que c'était génial. 

Dans un tweet publié la semaine dernière, j'exprimais toute la confusion et le trouble qui étaient les miens par ces mots. Je crois que c'est pour ça que je suis fier de cette conférence. 

J'ai beaucoup souffert car je l'ai organisée dans des conditions très particulières et très difficiles. Contrairement aux éditions précédentes, je Je l'ai montée absolument tout seul, et alors même que j'ai un job passionnant à plein temps qui ne m'a pas permis de dégager une grande disponibilité. Le programme a été communiqué un petit mois avant l'événement, évidemment trop tard, ce qui n'était pas propice à un afflux massif de participants. 

Comme si les obstacles n'étaient pas assez nombreux, il fallait que je gère les conséquences d'une déprogrammation pour cause d'état d'urgence (la conférence était initialement prévue le 16 janvier) et un changement de nom toujours difficile à imposer : ReputationTime remplaçait ReputationWar pour des raisons qui m'apparaissent désormais assez faciles à comprendre.

Quoiqu'il en soit, j'avais accumulé les obstacles, sans parler de ceux, plus personnels, qui se foutent de la qualité des intervenants et du programme de mon événement, pourvu qu'ils n'aient pas à cautionner une conférence dont je suis l'organisateur. Non seulement on ne peut pas plaire à tout le monde mais je confesse être quelqu'un d'assez difficile à supporter au sein de cette confrérie sympathique et bienveillante des professionnels français des relations publiques qui avaient trop de communiqués de presse à envoyer pour s'autoriser une après-midi de détente intellectuelle sur des questions fondamentales qui tiennent aux enjeux de leur métier. 

On ne récole que ce que l'on sème, je suis bien placé pour le savoir, moi qui professe que la réputation est une émanation de ce que les gens savent/pensent/croient de vous... D'ailleurs, quelques minutes avant de monter sur scène et alors que la pression était à son comble, je recevais - sans doute par erreur - un message d'une personne qui se moquait du tout dernier emailing que j'avais fait partir le matin même pour tenter d'inspirer les derniers hésitants, sans doute persuadée que j'étais à la rue, désespéré. Une méchanceté gratuite et idiote ! 

Sur le moment, ça m'a fait mal de recevoir ça mais peu importe, je parcourais les dernières minutes qui me séparaient du lancement de la conférence avec une sincère fierté d'avoir bâti un programme que les participants auraient un immense plaisir à découvrir. Finis les 400 participants et place aux 170 inscrits et invités pour une édition qui s'annonçait magique. 

Et elle le fut ! 

Le thème des 'Transformers' est puissant. C'est un grand thème et ce qu'il implique est absolument passionnant ! Nous qui sommes des professionnels de la communication, nous savons à quel point notre objectif principal est d'avoir de l'impact. Nos clients ne nous le permettent pas toujours mais c'est ce à quoi nous devons parvenir. 

La conférence a duré 5 heures et les orateurs qui se sont succédés sur scène ont été incroyablement performants. Ils nous ont emmenés dans leur histoire et nous ont fait comprendre ce qu'il fallait déployer pour faire bouger les lignes. Ils se sont montrés "partageurs" en évoquant leurs contributions respectives sur des combats essentiels et sur l'impérieuse nécessité de transformer l'ordre établi. 

Finalement, cette conférence s'est transformée au fil des interventions en un vibrant plaidoyer pour la liberté et l'innovation, deux éléments fondamentaux de nos sociétés en mal d'audace. 

J'ai adoré cette conférence et je suis très heureux que ce sentiment ait été partagé par les participants. Ils ont été unanimes pour dire que les interventions les avaient inspirés au-delà de leurs espérances. C'était mon voeu le plus cher et il s'est réalisé.

Malgré les obstacles, ReputationTime 2016 restera un moment fantastique et je vous propose de découvrir ma conclusion de la journée dans cette vidéo. 

Merci à ceux qui étaient là. Merci à ceux qui m'ont soutenu dans cette aventure. 

J'ai déjà le thème de la prochaine édition. Mais beaucoup de choses peuvent se passer d'ici là. 

A suivre... 


               Partager Partager
Notez


Lu 961 fois

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @RepTimeBXL: #posttruth goes beyond political affairs! @Ryanair using it to their advantage! https://t.co/clWndrTlP8
Vendredi 20 Janvier - 22:16
Pensée du jour... https://t.co/tXEVhEanvP
Vendredi 20 Janvier - 15:49
Bon eh bien ça y est, les "Tuche" arrivent à la Maison Blanche ;-(
Vendredi 20 Janvier - 14:32
Nice image! https://t.co/buXy9ekltX
Vendredi 20 Janvier - 12:12
#FFBack Thanks Stan and have a great week-end @berteloot @MathieuBruc @BerthierGilles
Vendredi 20 Janvier - 11:07
RT @BpifranceHub: 📱Améliorer en continu l'expérience utilisateur via l'#ABtesting + le #marketingautomation 👌🏻Et optimiser votre #contentma…
Vendredi 20 Janvier - 10:10

Recherche