Christophe Ginisty

ReputationWar : retour en images sur ma journée


Rédigé le Mardi 15 Janvier 2013



C'est avec un grand bonheur que j'avais demandé à l'un de mes vieux complices, le photographe Emmanuel N'Guyen Ngoc avec qui je bosse depuis les Apple Expo du milieu des années 2000 de couvrir la journée de conférence ReputationWar qui s'est tenue vendredi dernier.

Voici quelques photos qui me permettent de vous raconter cette belle journée telle que je l'ai vécue. Car mon propos n'est pas de vous en faire un compte-rendu mais plutôt de vous faire part de mes sentiments.

Le projet ReputationWar, comme je l'ai déjà écrit à plusieurs reprises, ce sont d'abord des gens qui ont répondu à une note que j'avais écrite sur mon blog et qui ont accepté de m'accompagner dans cette aventure pour en devenir les co-organisateurs à part entière.

Outre Thierry Wellhof, Président de Syntec-Relations Publics (à l'extrême gauche sur la photo) et Pascale Azria, présidente de la commission digitale du même Syntec-RP (assise à mes côtés), ce sont des bénévoles venus d'horizons différents, mes "Warriors" qui ont réalisé cet exploit d'organiser une conférence internationale en moins de trois mois.

Ils ne sont pas tous là sur la photo mais quelques uns ont accepté de prendre la pose (et je n'oublie pas Ghislain Lambert et David Millian qui n'étaient pas à Paris avec nous mais qui ont oeuvré considérablement sur ce projet) et c'est pas eux que je voulais commencer.
ReputationWar : retour en images sur ma journée

C'est devant une salle comble que Pascale, Thierry et moi avons officiellement ouvert les débats.

Dès 9h00 du matin, je savais que nous avions réussi notre pari. Je n'avais aucun doute sur le contenu des présentations et je savais que puisque les gens s'étaient déplacés en nombre, nous allions leur faire plaisir en leur proposant des débats de haut niveau.
ReputationWar : retour en images sur ma journée

Les "keynote" du matin (ce terme désigne des interventions faites par une seule personne à la fois, en opposition aux tables rondes qui mettent en scène plusieurs intervenants) furent de très haut niveau.

Animés par la journaliste Marjorie Paillon qui fut garante du rythme et de l'interactivité et qui s'acquitta de sa mission de manière particulièrement brillante, les interventions des experts venus d'horizons différents proposèrent une illustration particulière du même sujet.

Tout en parlant de la même chose — les nouveaux enjeux de la gestion de la réputation dans un monde connecté — ils mirent à profit la diversité de leur approche pour balayer l'ensemble des aspects du sujet. Sur la toile, les premiers Tweets saluaient en retour essentiel aux fondemantaux.

J'en étais très heureux.
ReputationWar : retour en images sur ma journée

L'un des mes grands sujets de satisfaction à mesure que la journée avançait était d'avoir réussi à attirer des intervenants internationaux.

Non pas que je considère les français comme incapables de produire la même qualité de présentation mais je crois que, dans le monde connecté dans lequel nous vivons et qui abolit les frontières traditionnelles, nous avons beaucoup à apprendre de cette dimension globale.

La salle aussi était constituée de participants venus de pays différents comme les membres du board de l'IPRA venus d'Afrique du Sud, des Etats-Unis, de Chine, d'Egypte, du Kowait, des Pays-Bas, du Portugal, de Turquie et du Royaume-Uni.
ReputationWar : retour en images sur ma journée

Mais une conférence ne se déroule pas uniquement dans la salle qui l'accueille aujourd'hui.

Les relais sur les réseaux sociaux comptent pour le succès de la journée et je scrutais régulièrement sur mon iPad les tweets qui utilisaient notre hasthag.

En milieu de matinée, nous étions dans les 5 premiers sujets du jour et c'est dans l'après midi que #reputationwar devint le tout premier "trending topic" de la toile française (pour ceux qui ne sont pas familiers de ce jargon, cela signifie que le mot clé de la conférence était le plus actif sur Twitter).
ReputationWar : retour en images sur ma journée

Après un déjeuner de près d'une heure, je craignais le début de l'après-midi. Non pas que je sois préoccupé par la qualité des tables rondes mais j'ai souvent assisté à des conférences qui se vident brutalement en deuxième partie de journée, soit parce que l'agenda des participants ne leur permet pas de rester une journée entière, soit parce qu'ils ont le sentiment d'avoir fait le tour de la question à l'issue de la matinée.

Or, à la reprise des présentations marquée par la divulgation de l'étude réalisée tout spécialement pour la conférence par OpinionWay, j'avais le plaisir de voir que les gens étaient toujours aussi nombreux et attentifs. 
ReputationWar : retour en images sur ma journée

Les tables rondes se succédèrent ensuite, abordant alternativement les questions de mesure et de monitoring, d'engagement, de marque employeur et de mobilisation citoyenne puis vint le moment pour moi d'accueillir Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits de Femmes, Porte Parole du Gouvernement qui avait deux jours auparavant accepté mon invitation à prendre la parole pour détailler son projet de modération des propos haineux répandus sur Twitter.

Ce fut ainsi une opportunité d'entendre la voix de la puissance publique face à ces questions si souvent débatues de régulation des contenus diffusés sur la toile.
ReputationWar : retour en images sur ma journée

Et c'est sur ce dernier temps fort que la conférence s'est terminée.

Ce fut une belle et intéressante journée qui m'a conforté une fois de plus dans le fait que j'adore ce type d'exercice.

Et puis j'y ai peut-être découvert quelque chose de nouveau. Je me suis rendu compte que le fait de monter une conférence comme celle-ci était une sorte d'acte militant. Dans les choix éditoriaux, dans l'angle choisi pour l'événement, on construit l'armature d'une plateforme de messages qui sont relayés par les intervenants que l'on a invité.

C'est comme si les speakers avaient finalement exprimé à leur manière ce que j'avais envie d'exprimer moi-même. Comme si concevoir une telle journée revenait en fait à s'exprimer par la voix des autres. L'intervenant devient le média de mes convictions et je trouve cette médiation tout à fait géniale.

A suivre...

               Partager Partager
Notez


Lu 1740 fois

Commentaires articles

1.Posté par Reputation War le 15/01/2013 14:05
Twitter

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

ReputationWar



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
J'ai ma note post-premier tour en tête. Il faut juste que je trouve un moment pour l'écrire et la poster #teaser
Lundi 24 Avril - 14:45
Après midi à @ULBruxelles pour présenter les métiers du digital à des élèves de Master en communication
Lundi 24 Avril - 14:38
RT @quatremer: 7% pour @MLP_officiel chez les Français de Belgique. 😊
Lundi 24 Avril - 14:18
RT @Be_Margo: A la "hauteur" du personnage... #pathétique #pourquoijenesuispassurprise https://t.co/lhUa0Y9jN3
Lundi 24 Avril - 12:18
@smallf_ il y a beaucoup de monde. 30 min minimum d'attente
Dimanche 23 Avril - 11:54
@GalaMarchal ça va très vite car il y'a beaucoup de bureaux. Je dirai 10 min
Dimanche 23 Avril - 09:53

Recherche