Christophe Ginisty

Retour sur le discours de Nicolas Sarkozy : entre manque de courage et démagogie


Rédigé le Mercredi 25 Mars 2009



Retour sur le discours de Nicolas Sarkozy : entre manque de courage et démagogie
J'ai écouté attentivement le Président de la République hier soir. Je dois dire que j'ai fait un effort considérable car ce type devient totalement inaudible et c'est un supplice de l'entendre débiter son texte avec ce ton saccadé et autoritaire qui dissimule trop mal son incapacité à faire le job pour lequel il a été élu. Il n'a pas parlé aux français, il a parlé aux militants de l'UMP réunis autour de lui, se délectant des applaudissements comme au bon vieux temps où il était candidat à l'élection présidentielle. Il a surtout parlé de lui au milieu de ses fidèles, il a surtout voulu dire qu'il avait tout bien fait, qu'il avait raison en tout et que, comme toujours, ceux qui critiquent sont des cons.  

Il laisse les patrons se débrouiller eux-mêmes

Il a mis en scène son courage politique sans finalement en faire preuve sur les des deux sujets du moment : les parachutes dorés et les stock options. Deux sujets sur lesquels il est totalement coincé car il ne peut pas légiférer en la matière sous peine de divorcer avec le coeur de son électorat libéral. Du coup, il préfère refiler la patate chaude aux partenaires sociaux, bien pratiques en l'espèce. C'est assez triste d'ailleurs de le voir tenter de nous embrouiller sur la question. Lui qui ne se gène pas pour imposer des lois sans concertation lorsqu'il en a envie, le voilà tout à coup tout miel pour attendre le moment où les partenaires sociaux auront pris l'initiative de la discussion. Autant vous le dire tout de suite : il n'y aura pas de loi pour encadrer ces pratiques.

Il stigmatise une jeunesse en difficulté

 Et puis il y a eu ce moment où le candidat Sarkozy est redevenu Ministre de l'intérieur. Surréaliste cette "sortie" sur le délit d'appartenir à une bande. On croit rêver et on se demande bien où se situe l'urgence. En fait, c'est un appât qu'on lance à l'opinion publique pour qu'elle se détourne du sujet principal. S'il faut que les lois de la République s'appliquent partout sur le territoire, c'est une mauvaise idée répressive, un mauvais délire, d'imaginer que l'on va interdire aux jeunes de se réunir et d'appartenir à un groupe social identitaire. Déjà ces jeunes n'ont pas grand chose et sont frappés par un chômage en constante progression, si on leur enlève cette liberté de mouvement et de réunion, alors on bride une liberté fondamentale et je trouve cette proposition présidentielle de la pure démagogie sécuritaire. 

Pour conclure, tout cela confirme ce que j'écrivais dans la note d'hier. Sarkozy n'est plus audible et tente de se débattre en sortant de son chapeau ses vieilles recettes de candidat. En 2007, toute la presse se serait focalisée sur ce nouveau délit d'appartenance à une bande, noyant ainsi le poisson de la crise. Désormais, cela ne se produit plus, la magie n'opère plus et tout le monde reste sur sa faim.

(Crédit photo : AFP)

               Partager Partager
Notez


Lu 2500 fois

Commentaires articles

1.Posté par pazmany jeune garde 87 le 25/03/2009 12:04
Tant qu'il ne s'adressera pas aux français qui souffrent et qu'ils ne leur apportera pas de solutions crédibles les français ne lui feront plus confiance et en menant sa politique en faveur des plus privilègiès il se coupent peu à peu de la société.

2.Posté par JF le démocrate le 25/03/2009 12:38
100% en phase avec ce billet. J'ai les mêmes impressions quand j'écoute notre Président ces derniers temps. Comment donner dans le social quand on ne veut pas se couper de sa base électorale? Le PS a bien compris ce dilemne, lui qui réclame l'abrogation du paquet fiscal. J'espère que le MoDem ne se fera pas "griller la vedette" sur ce point, car n'oublions pas que F. Bayrou a toujours dénoncé ce fameux paquet fiscal, et a toujours su pointer les ambiguïtés du discours de N. Sarkozy vis-à-vis des plus fortunés.

3.Posté par Gilles le 25/03/2009 20:50
Effectivement l'analyse est judicieuse et juste.

Tout au plus peut on ajouter que l'association de malfaiteurs offre déjà une réponse adaptée à la délinquance en bande et que l'on voit mal le besoin d'en ajouter si ce n'est de détourner l'attention et ramener l'opinion à des préoccupations plus primaires, plus propice à la parade. D'autant que l'opposition PS n'a toujours pas de réponse aux questions sécuritaires.

Cependant si criticable soit Sarkozy, êtes vous sûr qu'il ne serait, et ne sera, pas réélu?

Sa force est plus dans la faiblesse voire dans l'absence d'une réelle opposition qui n'arrive pas à prendre l'initiative de l'échange et donc subit ou réagit mais en lui laissant la main :
c'est lui qui fixe les sujets et le tempo (laisse aller c'est un tango !).

Pour une part cette opposition est plus préoccupée par ses querelles intestines et sans leader,
Pour une autre elle ne dispose pas à ce jour d'un appareil lui permettant de tenir la tête d'affiche en permanence et d'imposer sans cesse les thèmes du débat.

Aux armes (intellectuelles) militant !


4.Posté par Claudio Pirrone le 26/03/2009 16:12
Je suis assez en phase avec Gilles. En 2012 on sera probablement en phase de reprise économique, sa campagne est déjà toute tracée. Et le système électoral français ne l'oblige pas à parler aux Français : d'abord les fans (passer le premier tour), second décrédibiliser l'adversaire (faire éliminer).

5.Posté par JF le démocrate le 26/03/2009 23:20
@ Claudio: d'accord avec votre appréciation, voire oserais-je dire votre "prédiction". Peut-être bien que N. Sarkozy a déjà prévu de "surfer" sur une reprise économique avant les prochaines élections présidentielles, et dans ce cas, rien, ni personne, ne pourra l'empêcher de tirer la vedette sur lui-même...

6.Posté par tatane le 26/03/2009 23:39
Une bonne baffe, ca fait du bien !
http://baffe.cornibus.com

7.Posté par Claudio Pirrone le 27/03/2009 10:56
@ JF
mais si, mais si :-) mais il faut, dès à présent, déminer le sujet.

J'ai testé des arguments dans quelques réunions internes et c'est difficile de faire garder la lucidité ne fut-il qu'aux militants. Mais bon, je suis originaire de Sicile, né en Calabre et je vis en Bretagne : la ... ehu ... perservérance *cough* ... je connais ;-)

8.Posté par Claudio Pirrone le 27/03/2009 10:57
la méchante coquille :(((

9.Posté par Gilles le 27/03/2009 18:21
C'est donc avant la reprise qu'il faut reprendre la main.

Vouloir mettre en avant la faiblesse de ses positions et arguments sur tel où tel point dont il est le plus souvent à l'origine, revient à user notre énergie sur des sujets qu'il a lui même éjecté de l'actualité en passant aux suivants :

La seule possibilité serait de maintenir un échange soutenu sur les premiers thèmes et confier le soin à d'autres interlocuteurs de faire la même chose sur les nouveaux. Il faut non pas un mais de multiples "relanceurs".

Pour cela seul le PS dispose des ressources nécessaires (en nombre), pas besoin de préciser les chances actuelles pour qu'ils envisagent de coordonner leurs actions.

La seul possibilité restante est de remplacer le niveau des joueur par le nombre et de créer des groupes dont l'objectif est de faire durer et d'alimenter le même débat (stratégie des veuves de mai : nous n'oublierons jamais)

Seul internet (l'outil pratique restant à trouver ou à définir) et une action militante extraordinairement entêtée permet d'envisager de mettre en oeuvre cela

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche