Christophe Ginisty

Revenons à nos Bouton


Rédigé le Mercredi 29 Avril 2009



Revenons à nos Bouton
C'est l'info du jour : Daniel Bouton quitte la Société Générale. C'est l'info du jour mais je ne suis pas certain qu'elle soit traitée de la bonne manière par la presse.

Personnellement, je ne crois pas un seul instant à la théorie de l'abdication tragédienne ou de l'auto-sacrifice qui consiste à affirmer qu'il s'exclue lui-même afin de ne pas nuire à la banque, reconnaissant ses erreurs à demi-mot. 

Pour moi, je vois là le geste d'un homme fier de son bilan qui s'en va au moment où il le décide lui (et non pas Sarkozy). J'y vois aussi le signe d'un patron qui en a ras la casquette des attaques répétées des journalistes (comme ceux de Libé du weeb-end dernier) et qui se dit qu'il vaut mieux partir maintenant plutôt que de devoir subir encore longtemps ces vagues médiatiques.

Et puis n'oublions pas un détail important : Bouton part avec un bilan assez sain qu'il doit en partie à l'affaire Kerviel. Car la grande vertu de ce scandale est d'avoir éclaté 9 mois avant la crise financière. Cela aura permis à la Société Générale de lever de l'argent au bon moment et dans de bonnes conditions. Cela aura également permis au management de faire le ménage dans les positions à risque bien avant tout le monde.

C'est un peu immoral, mais c'est ainsi.

               Partager Partager
Notez


Lu 3165 fois

Commentaires articles

1.Posté par Leroy-Morin le 29/04/2009 12:44
C'est immoral et c'est comm' ça. La la la la la la la la. La la la la la la la la .. Sarko devrait donc décorer Jérome Kerviel du mérite national.

2.Posté par cocobe le 29/04/2009 15:57
La France n'aime pas ses entreprises et ses patrons, ce n'est pas moi qui le dis, c'est le baromètre EDELMAN qui dit que 24% des Français seulement font confiance au MEDEF.

Il y a patron et patron, le chef d'entreprise que tu es n'a rien à voir avec Daniel BOUTON, haut fonctionnaire parachuté à la tête d'une banque par ses amis du pouvoir de l'époque. Ces gens issus du sérail vont "pantoufler" dans le privé en touchant des salaires mirobolants (10,7 millions € en 2006, plus de 3 millions en 2008) alors que leurs études ont été payées par l'Etat pour servir l'Etat.

Dans une interview récente, Philippe SEGUIN, Président de la Cour des comptes, disait, propos prémonitoire: "J'ai fait un choix -celui de servir- et je m'y tiens. Même si, quand je constate que tel inspecteur des finances va toucher, lors de sa retraite de banquier, 6,8 fois plus que moi, ici, en activité, cela me donne des boutons"!

Vous noterez au passage le jeu de mots. Le vrai malaise est là, nous confondons les genres parce que la politique, l'argent, les médias, tout est lié et si le "Prince" donne l'ordre à la presse de tuer celui qu'il a fait hier, elle l'exécute sans réfléchir.

Daniel BOUTON n'a pas plus démérité qu'un autre, il a seulement accepté "d'en croquer" et aujourd'hui, il part les poches pleines.

Tant qu'une réforme des institutions n'obligera pas, sous peine de sanctions lourdes, un fonctionnaire à quitter définitivement l'administration s'il accepte un emploi "commercial", nous resterons une république bananière avec les moeurs qui l'accompagnent.

Le jour où il n'y aura plus de parachutes, dorés ou non, et que les hauts fonctionnaires deviendront des citoyens ordinaires, ce genre de problème n'existera plus. Le jour où le Parlement retrouvera son droit de contrôle, le jour où la Cour des comptes aura le pouvoir de sanction... le jour où la France redeviendra une démocratie ordinaire.

D'ici 2012, peu d'espoir!

3.Posté par JF le démocrate le 30/04/2009 18:12
Un article intéressant sur le sujet: http://www.marianne2.fr/Exclusif-le-cadeau-d-adieu-de-Bouton-aux-traders-de-la-Generale_a178752.html

4.Posté par Corinne le 24/05/2009 15:15
Moi j'y vois tout simplement un nouvel exemple du placement des hommes.
Sarkozy voulait la tête de Bouton pour placer un de ses hommes à la tête de l'une des plus grosses puissances bancaires... et voilà qui est fait ! Oudéa a été son conseiller en 93 lorsqu'il était au Budget !

- après la caisse d'épargne, nouvel exemple pour le tome 2 d'Abus de pouvoir ! ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche