Christophe Ginisty

Sans Internet, je n'aurais jamais pu prendre les vacances que je ne prends pas


Rédigé le Mardi 23 Juillet 2013



Sans Internet, je n'aurais jamais pu prendre les vacances que je ne prends pas
Celles et ceux qui se sont déjà lancés dans la création d'entreprises me comprendront facilement, il me serait totalement impossible de prendre des vacances, moins de 6 mois après la création de ma nouvelle agence, si je ne disposais pas d'un accès Internet qui me permette de bosser comme si j'étais au bureau. 

Cela fait déjà près d'une semaine que j'ai quitté la région parisienne pour le sud de la France, en Provence. Près d'une semaine que je bosse tous les jours, matin, après midi et soir, comme si j'étais au bureau. Mais pas tout à fait quand même car je suis avec la famille réunie, les cigales s'en donnent à coeur joie pour accompagner des dîners interminables et les pauses se font dans la piscine. 

Je dois avouer que c'est la toute première fois que je profite à ce point de la faculté de bosser depuis n'importe quel endroit au monde. 

J'ai un boulot de malade et un grand nombre de dossiers à faire avancer et pourtant, je suis totalement détendu, submergé par la quiétude du lieu et envahi par le sentiment d'être en vacances alors que je ne le suis pas. 

Hier après midi, l'un de mes interlocuteurs au téléphone me demandait : "tu pars quand en vacances ?" Je n'ai pas su répondre à cette question autrement que par une esquisse d'argumentaire incohérent du style "Oh mais je suis déjà parti, là j'y suis mais en fait je ne suis pas non plus en vacances..."

Je sais qu'il y aura toujours un grand nombre de personnes qui me diront que la description de ces premiers jours est désespérante, qu'il faut savoir se déconnecter et passer à d'autres activités. Que je ne suis qu'un incurable accro à ces technologies qui me rendent esclave,... En réalité, c'est l'inverse qui se produit. 

Je ne suis pas l'esclave des technologies, ce sont les technologies qui me libèrent. 

Si je n'avais pas eu d'accès Internet à haut débit dans cette maison, si je n'avais pas eu toutes ces technologies mobiles, si mes outils de productivité n'étaient pas tous désormais dans le cloud aujourd'hui, je n'aurais jamais pu venir y passer du temps en famille. J'aurais dû rester en région parisienne probablement tout l'été et me résoudre à développer mon business sans m'accorder le moindre break. 

Ce que j'écris là peut vous paraître affreusement banal et sans intérêt, je trouve pour ma part que c'est une très belle découverte pour le nouvel entrepreneur que je suis. Jamais je n'aurais imaginé lancer un nouveau business dans ces conditions. 

Quand je compare ces conditions de travail avec celles du début des années 90 quand je créais ma première agence, je mesure ce que le mot progrès veut dire. 

Longtemps les auteurs ont présenté les technologies de l'information et de la communication comme des progrès néfastes qui domineraient l'homme en l'asservissant à l'extrême. Les intellectuels de tout bord ont été nombreux pour critiquer le web et le parer de toutes les responsabilités sur la décadence annoncée de nos sociétés. 

Sans faire d'angéllisme non plus, je veux simplement dire que le web m'aura permis cette année de prendre de très longues vacances en famille. Et ça, ce n'est pas le moindre des avantages. 

A suivre... 



               Partager Partager
Notez


Lu 1725 fois

Commentaires articles

1.Posté par Bao le 23/07/2013 12:21
Bon été en famille alors et bon courage pour tes projets

2.Posté par Christophe Ginisty le 24/07/2013 23:24

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Mes voeux pour 2013 - 30/12/2012

J - 1 avant ça ! - 23/11/2010

1 2

Privé | Politique | Destinations | Inclassable | Livre | Pensées | Mon blog | Mémoires | IPRA | Conférences



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Fait pas chaud en moto https://t.co/DFdoxOWc5O
Lundi 5 Décembre - 08:47
Question existentielle : peut-on commenter la politique en restant courtois et aimable ? https://t.co/CAKO9yYASD
Lundi 5 Décembre - 07:22
Au lieu de de focaliser sur la défaite d'un populiste, pourrait-on parler de la victoire heureuse de l'écologie en Autriche ?
Dimanche 4 Décembre - 22:51
Wow!!!! https://t.co/7I94TIfJR0
Dimanche 4 Décembre - 22:47
Peut-on commenter la politique en restant aimable ?: Cette note m'a été inspirée par une... https://t.co/CAKO9yYASD https://t.co/mKqbr1s3Ya
Dimanche 4 Décembre - 21:56
Ségolène Royal couvre Fidel Castro de louanges. Remarquez, elle avait bien vu en François Hollande l'homme idéal #okjesors #désolé
Dimanche 4 Décembre - 20:14

Recherche