Christophe Ginisty

Sénat : La gauche va-t-elle savoir se servir de son nouveau jouet ?


Rédigé le Lundi 26 Septembre 2011



Sénat : La gauche va-t-elle savoir se servir de son nouveau jouet ?
Ce n'est pas tout de gagner la majorité absolue au sénat et marquer un tournant de l'histoire de cette vénérable assemblée, aussi faut-il en faire une arme de gouvernance et accessoirement de conquête du pouvoir. Et là, les choses ne sont pas aussi simples qu'il n'y parait.

Comme vous le savez très certainement, le parlement est composé de deux chambres, l'Assemblée Nationale et le Sénat. Le processus législatif se fait donc par une navette entre les deux chambres, sachant tout de même que l'Assemblée Nationale a les instruments institutionnels pour disposer d'une voix prépondérante.

Que peut faire la gauche pour faire entendre sa voix au Sénat ? Sa position peut se révéler extrêmement complexe.

Si elle refuse de voter tout ce qui vient de l'Assemblée Nationale, le gouvernement dira que la gauche fait de l'obstruction systématique et qu'elle retarde le processus législatif. En votant dans un sens différent des députés, les sénateurs obligeront le gouvernement à soit repasser le texte devant l'Assemblée Nationale soit à constituer une commission mixte paritaire qui devra se mettre d'accord sur le texte final. Dans tous les cas, cela aura pour conséquence d'allonger de manière significative le travail parlementaire et les élus UMP ne se priveront pas de décrier une gauche conservatrice et immobile qui fait perdre du temps face à l'urgence d'une situation particulière.

Si, à l'inverse, la gauche au Sénat accepte du bout des urnes de voter conformément à ce qui est proposé par les députés, là encore il y aura un problème puisque les sénateurs de gauche seront alors accusés de trahir leurs camps respectifs en accédant aux désirs d'un état UMP contre lequel ils ont été élus. Là, les citoyens se demanderont à quoi sert le Sénat s'il ne permet pas de résister contre l'appétit législatif des UMP.

La solution, comme souvent, est donc médiane. Pour jouer pleinement leur rôle d'opposants constructifs, les sénateurs à majorité de gauche vont devoir développer toute leur finesse pour négocier avec le pouvoir en place. "Je vote ton texte cette fois-ci mais par contre, tu t'engages à voter le mien dans la foulée." "J'accepte ton amendement sur cette proposition, tu acceptes le mien sur la suivante."

Le problème que cela posera est un problème de communication car il faudra déployer des trésors d'ingéniosité pour faire comprendre aux citoyens la logique de se marchandage.

Comme vous le voyez, le fait d'avoir gagné la majorité au Sénat n'est si simple que cela à gérer et je suis très curieux pour ma part de voir comment la gauche va s'en sortir. Car si elle se plante, ce sera un cadeau à la majorité UMP.

Et à quelques mois de la présidentielle et des législatives, ce n'est pas très opportun.

               Partager Partager
Notez


Lu 1604 fois

Commentaires articles

1.Posté par bmalaguti le 26/09/2011 17:10
La gauche a gagné, la droite a perdu, la belle affaire! Que gagnent les Français dans cette affaire, leur situation va -t-elle par miracle s'améliorer, notre dette va-t-elle fondre, le chômage diminuer?

Nous savons bien que non et que ces élections sont un fromage que les deux partis dominants et leurs satellites n'entendent pas partager avec d'autres. La loi électorale prive au moins un citoyen sur trois de représentation effective et nous continuons à penser naïvement que l'alternance mettra un frein à l'usure du pouvoir, sauf que depuis trente ans, ce sont toujours les mêmes qui profitent alternativement de ces élections.

Il est grand temps qu'une réforme des institutions permettant une représentation pluraliste fasse émerger de nouvelles têtes pour dépoussiérer les rangs de ces éminentes assemblées.

2.Posté par Ch. Romain le 26/09/2011 20:10
Et si on envisageait cette situation toute simple :

1) il ne se vote pratiquement plus rien d'ici à mai 2012, étant donné que nous sommes quasiment entrés en campagne présidentielle ;

2) en mai 2012, la gauche se retrouve majoritaire AUSSI à l'Assemblée nationale ?

Du coup, la question telle que tu l'as posée n'a plus de raison d'être. Ah ben zut alors !

3.Posté par windu.2b le 26/09/2011 20:40
"cela aura pour conséquence d'allonger de manière significative le travail parlementaire et les élus UMP ne se priveront pas de décrier une gauche conservatrice et immobile qui fait perdre du temps face à l'urgence d'une situation particulière. "
"Là, les citoyens se demanderont à quoi sert le Sénat s'il ne permet pas de résister contre l'appétit législatif des UMP."

Comme le montrent ces 2 passages, dans un cas c'est l'UMP qui aura beau jeu de reprocher à la gauche de ne rien faire, dans l'autre ce seront les Français (donc les électeurs de 2012). Rien ne nous dit que, dans le 1° cas, les Français suivraient l'UMP dans sa croisade "anti-sénat de gauche"...
On peut même imaginer les Français approuver le travail de sape de la gauche sénatoriale contre les projets de loi de la droite gouvernementale et législative.

4.Posté par JF le démocrate le 27/09/2011 00:59
Le Sénat, sous majorité de droite, a déjà démontré qu'il pouvait amender des projets de lois votés par l'Assemblée Nationale.

Une stratégie d'opposition visant à tout contrer serait non seulement catastrophique pour notre pays, mais aussi tactiquement pour le PS.

Dès lors, je ne vois pas où se situe le problème.

5.Posté par Dave96 le 27/09/2011 16:34
Vu que les lois deja en place ne sont pas appliquees, je ne crois pas que le juste debat democratique autour des lois soit un probleme, au contraire.

Le probleme est a mon avis que les lois en place ont ete votees trop vite.

Le seul debat qui sera interessant a mon avis ce sera le budget.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche