Christophe Ginisty

Sondage IFOP : Bayrou aurait perdu la moitié de son électorat


Rédigé le Mercredi 4 Novembre 2009



Sondage IFOP : Bayrou aurait perdu la moitié de son électorat
Dans un sondage IFOP pour Valeurs Actuelles à paraître demain, un échantillon représentatif de la société française a dû répondre à la question suivante : Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, parmi les candidats suivants pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez ?

Nicolas Sarkozy arrive toujours en tête avec 28%, devant Martine Aubry, 20% et François Bayrou, 14%.

Si l'on peut s'interroger sur l'absence notable de certaines personnalités dans les propositions de candidats (et notamment de Ségolène Royal), il y a une chose qui m'a sauté aux yeux dans le tableau ci-dessous qui présente la ventilation des résultats en fonction du vote de 2007.

Sondage IFOP : Bayrou aurait perdu la moitié de son électorat
On voit clairement que parmi les gens qui ont voté François Bayrou en 2007, seuls 52% voteraient à nouveau pour lui si le scrutin devait avoir lieu dimanche prochain. C'est évidemment le signe d'une grande déception.

Mais le plus intéressant d'un point de vue politique, c'est le départ vers deux directions opposées des 48% des électeurs qui ne voteraient plus pour lui. Deux blocs quasiment égaux se séparent, 23% vont vers la gauche et 25% vers la droite.

C'est le signe qu'il y avait une très grande diversité politique dans l'électorat de François Bayrou. C'est aussi le signe que cet électorat retourne à sa famille d'origine.

               Partager Partager
Notez


Lu 24310 fois

Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

97.Posté par POIL A GRATER le 18/04/2011 12:47
Les sondages sont un instrument de plus de manipulation de l'opinion publique au profit du financeur cela va de soi ... Tous ces procédés de manipulation de la démocratie , que sont les mediats ( dont le JT joue un role primordial ) , l'ensemble des autres " appareils idéologiques d'état " confisquent purement et simplement la voix de la majorité devenue une fiction instrumentalisée par l'oligarchie de plus en plus totalitaire et belliqueuse ... le DEMOS est HORS JEU !

96.Posté par 1cognita le 04/02/2010 00:47
Vous propose de voir la réponse de Yann Wehrling au sondage :)

http://ywehrling.blogspot.com/ http://ywehrling.blogspot.com/

95.Posté par Roulleaux Dugage le 12/11/2009 16:17
Réponse à Fotini :

" Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt ".

Le sondage sur lequel vous pérorez ne veut rien dire. Tout au plus, rapprocher des autres sondages publiés à la même époque, une chose apparaît clairement, c'est qu'une alliance classique PS Verts l'emportera aux régionales, surtout en IDF. Et que cette alliance se passerait nécessairement au détriment du PS qui a du plomb dans l'aile depuis longtemps.

Si le MoDem commence de son côté à prendre une sacré gite, c'est parce que des personnes en mal d'égo en son sein sont en train d'essayer de mettre bêtement toute la mécanique par terre. Je n'invoque pas la théorie du complot mais l'imbécilité récurrente de certains comportements que je vois ici ou là et le fait que certaines personnes obnubilés par leur égo et leur savoir de pouvoir sont carrément inaptes à représenter leurs concitoyens dans un combat politique digne de ce nom.

Je vous laisse donc à vos âneries sur la théorie du complot ...

94.Posté par FrédéricLN le 11/11/2009 22:17
désolé, Danièle, mais les sondages (et plus largement les études socio-économiques) c'est mon métier, je ne vais pas en dire du mal !

93.Posté par Danièle Douet le 11/11/2009 21:30
Frédéric, toi aussi tu te mets à parler de "sondages"...
C'est une maladie terrible dans ce pays...

92.Posté par FrédéricLN le 11/11/2009 19:59
oups pour l'erreur de rédaction dans mon commentaire #90, les alinéas 3 et 5 sur le différentiel 2007/2009 sont évidemment en doublon.

91.Posté par FrédéricLN le 11/11/2009 19:56
"on peut aussi s'appuyer sur des études et sur une science du marketing qui a fait ses preuves." écrit Christophe. J'ignore s'il y a une science du marketing, mais il y a bel et bien une science sociale, une science qui étudie l'opinion, le consommateur, l'électeur, etc.

Si on l'invoque, le minimum minimorum est de faire preuve d'un peu de rigueur scientifique. Extraire un unique chiffre d'un sondage, le plus déplaisant pour la personne dont on dit que "ja-mais" on ne travaillera avec elle, et en déduire que le sondage est catastrophique pour cette personne, c'est de la basse propagande, pas de la science ni de l'étude.

Sur la base du même sondage, on aurait pu écrire que, en ces semaines où tout le microcosme et toute l'opinion, Christophe Ginisty inclus, croient François Bayrou out, ...

* les intentions de vote en sa valeur restent moitié plus élevées que l'estimation la plus élevée de tous les analyses politiques en 2006,

* les intentions de vote en sa valeur restent plus élevées que l'estimation la plus élevée de tous les partisans de François Bayrou en 2006 (pour mémoire et selon ma mémoire, c'était J.-C. Lagarde qui avait espéré "10 à 12%" ce qui avait fait marrer toute l'UDF),

* la perte parmi l'électorat de 2007 est du même ordre que pour la candidate PS (qui pourtant a été "améliorée" pour ce sondage, la popularité actuelle de Mme Aubry étant supérieure à celle de Mme Royal) et reste proche de celle du vainqueur de 2007,

* environ 5% des électeurs de N. Sarkozy ou S. Royal en 2007 ont été convaincus par cette première moitié de mandat, de préférer F. Bayrou,

* la perte d'intentions de vote de F. Bayrou par rapport au score de 2007 (-5) est du même ordre que celle des candidats UMP (-3) et PS (-6, pourtant après "amélioration" de la candidate),

* la constance du positionnement "au centre" de F. Bayrou est traduite par le fait que les électeurs qui le quitteraient, comme ceux qui le rejoindraient, se répartissent en flux à peu près équivalents à droite et à gauche ...

Attention, je ne prétends pas que mes points ci-dessus soient à eux seuls une analyse scientifique du sondage. Ils le sont déjà plus que le billet de Christophe, mais ça ne suffit pas. Une explication valable au plan scientifique des résultats du sondage, ce serait une explication qui rendrait compte de l'ensemble de ces résultats - ceux soulignés par Christophe comme ceux soulignés ci-dessous.

90.Posté par Chui Kalm le 11/11/2009 00:30
@David78

Oh non vraiment à priori je ne suis pas du même avis.

F. Bayrou n'est pas qu'un porte parole, c'est au moins un homme d'études avec ses vues Economiques et de Société bien à lui et applicables.
Un pouvoir à lui, bien établi, je crois qu'il saurait tout au moins l'exercer avec sa manière.

Tout dépend aussi avec qui et comment il l'aurait obtenu.

Les qualités requises pour conquérir le pouvoir et l'exercer ne sont pas les mêmes.

Mais bon justement tout ça c'est loin ... loin ....




89.Posté par David78 le 10/11/2009 15:03
En fait personne ne peut prédire l'avenir en toute certitude...

Mais ce qu'on peut faire, c'est vouloir ou non que Bayrou soit élu. Personnellement je vois Bayrou comme un magnifique porte parole, mais pas dans une fonction exécutive.

Pour moi il ne ferait pas un bon président et ne pourrait non plus aider à la formation d'un gouvernement de qualité. Je dis ça après avoir pu juger de ses compétences au sein du parti qu'il a créé.

Donc les sondages sont bien jolis, mais pour moi si Bayrou était en tête je prendrais ça comme une mauvaise nouvelle et comme un signe de désaroi de l'électorat qui en serait réduit à fuire les partis traditionnels et à se chercher un messie.

88.Posté par christophehumbert le 10/11/2009 11:48
@Dom

Bien d'accord ! C'est pour cela que Bayrou se trompe...

Mais en tout je crois que FB a pensé à cela en 2007 et y pense encore....

87.Posté par Dom le 10/11/2009 11:22
La présidentielle, c'est la rencontre entre un homme et des électeurs, certes. Mais un appareil politique, c'est une machine guerre. Il est parfaitement illusoire de croire qu'un homme, même santo Bayrou, puisse remporter une présidentielle tout seul, avec ses petits bras. Sans appareil politique et sans moyens financiers conséquents (pas juste pour lui, et pour sa petite pub, mais pour faire tourner la machine), il est foutu. Pourquoi croyez vous donc que des bagarres aussi sanglantes ont lieu, ou ont eu lieu, pour la conquête ou la création du RPR, de l'UMP, du PS... Je me souviens même un petit malin qui avait fait de la Ville de Paris une machine de guerre, avant de déplacer ses armées au RPR. Le lonesome cowboy, en politique, cela ne marche pas.


86.Posté par christophehumbert le 10/11/2009 09:29
« Le problème, c'est que Bayrou a cru que le MoDem pourrait être l'outil de rassemblement, alors que ce sont les idées qui doivent rassembler, pas l'appareil. »

Je préfère porter des idées que des hommes moi aussi.(Et j’aime mettre la technique au service de ce dessin)

« Que faut-il faire ? Travailler sur des idées qui rassemblent et prendre de la hauteur par rapport au parti. Paradoxalement, alors que beaucoup pensaient que ce serait une arme de conquête, c'est le parti qui est le principal frein au rassemblement. »

En sommes tu dis que le parti ne sert à rien même en le dotant de la structure adéquate ? Ceci expliquant en partie pourquoi tu l’as quitté (?).

Je pense que Bayrou ne croit pas avoir besoin de son parti car l’élection présidentielle pour lui est une rencontre entre homme/une femme et un peuple. C’est d’ailleurs ce qui c’est un peu passé en 2007.

Alors pourquoi d’après toi le parti n’est pas une arme de conquête ?


85.Posté par Danièle Douet le 10/11/2009 08:09
Vous me faites sincèrement tous mal de babiller autour de ces pseudo-sondages qui manipulent la vie politique en France et occupent les médias à longueur d'années qui ne font plus de vraies analyses politiques de fond...

Terrible maladie française, téléguidée et dirigée par le centre du pouvoir parisien...

Terrible...

Ne pouvez-vous pas arrêter de disserter sur des os qu'on vous donne à ronger pendant que les choses sérieuses se passent ailleurs dans le pays ???

A quand une REVOLTE contre ces pratiques journalistico-politiques de la part de citoyens lucides???

84.Posté par Dom le 09/11/2009 22:37
@ CG

Vous écrivez :

"Le problème, c'est que Bayrou a cru que le MoDem pourrait être l'outil de rassemblement, alors que ce sont les idées qui doivent rassembler, pas l'appareil."

Tout à fait d'accord avec vous. Je dirais même plus : Bayrou n'a su ni développer les idées ni construire l'appareil. Voilà pourquoi il est (pour le moment, sinon définitivement) out.

83.Posté par Chui Kalm le 09/11/2009 22:27
Christophe, vous avez dit que F. Bayrou perd inexorablement de son électorat,
et là vous dites que F. Bayrou doit ne rien faire.N'est-ce pas un peu contradictoire ?
Ce n'est pas mon avis qui est que le Modem ne peut rester le seul mouvement de France
qui reste tout seul sans accord avec personne.


82.Posté par Christophe Ginisty le 09/11/2009 21:34
Pour répondre à la question : "que conseillerais-tu au candidat ni droite ni gauche pour gagner des voix en haut et en bas sans en perdre au milieu ?", je dirais simplement la chose suivante :

Autant un homme de droite ou de gauche a une problématique basique : rassembler son camp, (ce qu'à fait remarquablement bien Sarkozy ou Mitterrand en son temps) autant un centriste doit attirer dans le camp des autres. C'est une différence majeure.

La difficulté du candidat centriste en France est qu'il n'a pas de camp majoritaire a priori. Soit il se nourrit dans le camp des autres, soit il crée les conditions de sa propre mue en allant dans l'un ou l'autre camp. La vie politique est binaire et l'attractivité à gauche ou à droite est inévitable.

Bayrou est en train d'aller vers la gauche après n'avoir pas pu rassembler au centre. Il ne pourra pas être élu dans ces conditions.

Le problème, c'est que Bayrou a cru que le MoDem pourrait être l'outil de rassemblement, alors que ce sont les idées qui doivent rassembler, pas l'appareil.

Que faut-il faire ? Travailler sur des idées qui rassemblent et prendre de la hauteur par rapport au parti. Paradoxalement, alors que beaucoup pensaient que ce serait une arme de conquête, c'est le parti qui est le principal frein au rassemblement.

Ce n'est que mon avis.

81.Posté par Voltaire le 09/11/2009 20:57
A lire les commentaires, il me semble que beaucoup de lecteurs de ce sondage n'ont pas compris la signification des pourcentages de report.
Ce sondage se caractérise par un très fort taux d'abstention (environ 40%), anormalement élevé pour une élection présidentielle (où l'abstention est plutôt à 20%).
Lorsque le sondage indique que Bayrou par exemple recueille 52% des électeurs de 2007, cela ne signifie pas que 48% de ces électeurs votent pour un autre candidat, mais qu'environ 25% (à lire les chiffres) s'abstiendraient. Cela explique qu'il recueuillerait quand même 14% des suffrages exprimés.
Seul Nicolas Sarkozy est peu affecté par cette abstention: ses électeurs sont principalement des personnes âgées, qui ne s'abstiennent pas...

Il faut toujours relativiser un tel sondage à une telle distance d'une élection: en dehors de toute campagne, il avantage les candidats ayant un électorat acquis, ce qui n'est bien sûr pas le cas de Bayrou. Et comme le montre toutes les élections partielles, un fort taux d'abstention favorise la droite, et dans une moindre mesure le PS.

80.Posté par christophehumbert le 09/11/2009 20:23
Merci Hubert pour ce commentaire fort à propos et complètement d'accord avec toi

La question :

"Christophe toi le pro de la communication, que conseillerais-tu au candidat ni droite ni gauche pour gagner des voix en haut et en bas sans en perdre au milieu ?"

est tout à fait pertinente et mériterait une réponse.

79.Posté par Hubert le 09/11/2009 19:25
Je viens d'accéder aux résultats détaillés du sondage.
Dans le détail quelques résultats intéressants. Quand on classe les personnalités opposées à NS de la gauche vers le centre, plus on se rapproche du centre, plus le candidat améliore son score.
Dans l'état actuel seuls DSK et FB seraient en mesure de l'emporter (rappelons que la marge d'erreur d'un tel sondage même si on ne le considère que comme une photographie est de quelques pourcents).
Ceci valide donc bien la politique de soutien à un candidat qui propose autre chose que droite gauche. Comme dirait CLP "ni droite ni gauche" : uppercut :-)

NS ne doit son succès,même face à DSK, qu'au carton qu'il fait chez les jeunes de moins de 24 ans et chez les séniors de plus de 35 ans, en gros chez les inactifs.
Seul FB se distingue en battant largement NS chez les jeunes mais en plongeant encore plus chez les séniors. Langage du soir Espoir

Christophe toi le pro de la communication, que conseillerais-tu au candidat ni droite ni gauche pour gagner des voix en haut et en bas sans en perdre au milieu ?

78.Posté par Alexandre le 09/11/2009 14:17
Le sondage, en tout cas ces résultats, me semble aller à l'inverse de l'analyse qui en est faite, du moins en partie.
Si 52 % des électeurs de 2007 sont encore là, les 48 % qui sont partis devraient faire tomber l'intention de vote à 10 %, maxi. Or, elle est de 14 % (contre 18 % en 2007, au premier tour).

Franchement, je m'interroge moi aussi sur le MoDem, mais pour l'instant je ne rends pas ma carte. Ce que j'ai aidé à faire au niveau local me satisfait. En revanche, des régionales découlera la suite que je donnerai à cet engagement personnel.

Je pense que Bayrou en 2007 aurait probablement été une très bonne chose. En attendant, on voit bien que le MoDem n'est pas calibré pour se battre localement. C'est un parti né pour pousser un candidat à la présidentielle. C'est également ce que montre ce sondage. De 8 % aux élections locales, il remonte à 14 % d'intentions de vote sur un tour présidentiel.

77.Posté par JML le 08/11/2009 07:56
la seul info intéressante de ce sondage à moitié crédible serait le faible score -et donc la marge importante de progression - de FB chez les + de 65 ans ( 6 % )

76.Posté par Chui Kalm le 08/11/2009 03:25
@Géraldine et jm

"....F. Bayrou n'est pas pertinent sur le plan de la politique internationale ...."
Je ne suis pas de votre avis.
Et puis (Géraldine) "...il n'a pas été trés critiqué pour cela au sein du Modem ...",
Je le comprends trés bien.
Au contraire sur ce plan comme sur d'autres je trouve qu'il a souvent des avis réfléchis.
A vrai dire c'est sa "direction" du Modem qui m'échappe complètement et non ses prises de positions ou ses vues.

75.Posté par David C. le 07/11/2009 23:43
aïe aïe aïe

Il est vraiment temps que naissent une nouvelle génération de leader en France.

Il n’est pas possible que DSK soit même candidat à la présidentiel de notre pays! Souvenez vous il y a quelques jours : DSK se disait “inquiète” après la promulgation par le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, d’une loi augmentant le salaire minimum de 11 % au 1er novembre. Alors que le pays est entrain de traverser une grave crise sanitaire, il ne s’est pas inquiété un moment du financement des dispositifs pour faire face à la maladie.

Nous ne pouvons pas admettre un tel mépris de la population!

David C.
david.cabas.over-blog.fr

74.Posté par Géraldine le 06/11/2009 20:40
@jm qui dit :
"Je trouve qu’il n’est pas pertinent sur le plan de la politique internationale. En particulier, je l’ai trouvé à côté de la plaque au sujet du conflit à Gaza au début de l’année. Tout comme sur l’Afghanistan, sujet sur lequel Villepin a dit ce qu’il fallait dire.
Il semble en permanence hésiter entre la politique de la guerre contre l’"axe du mal" (les musulmans) de Bush, et la politique de "trait d’union" (expression utilisée par Villepin) entre les civilisations. Il s’exprime toujours de manière alambiquée comme s’il voulait ainsi masquer son manque de vision ou ne pas se mouiller"

Tout à fait d'accord ;avec vous. Il n'a pas été très critiqué au sein du MD pour cela et pourtant c'est grave puisque la politique étrangère est le domaine réservé du Président de la République.

73.Posté par Chui Kalm le 06/11/2009 20:35
@jm

C'est vrai que F. Bayrou a montré au départ un bel esprit de résistance à Sarko et
parallèlement a un projet (livresque) de société.

Mais malheureusement ensuite il a montré ensuite (et montre toujours) bien peu de rigueur pour Barons et Baronnets qui sont en connivence (directe ou indirecte) avec Sarko et aussi a fait preuve d'énormément de condescendance envers d'autres qui ont eu et ont bien du mérite a résister et qui ont aussi des projets de sociétés qui ont leurs mérites.

Ainsi F. Bayrou est ressenti comme quelqu'un qui veut décocher le pompon pour lui-même comme président de la république avant que de songer à une société très nouvelle.

L'indépendance soit disant intransigente du Modem vis à vis de tous ressemble plus à un choix de rester à égale distance du Pouvoir et des autres oppositions plutôt que de s'y mettre vraiment.

Sous le coup d'un grand désamour avec le Modem lui-même les présidentielles me semblent loin.




72.Posté par David78 le 06/11/2009 17:56
@Hubert,

Toujours aussi aveugle en amitié qu'en haine?

71.Posté par Céline le 06/11/2009 17:07
@ Sandraissy : ton commentaire # 67 est très révélateur. Je ne m'étais donc pas trompée.

70.Posté par Dom le 06/11/2009 16:05
@ jm

C'est vrai, Bayrou a été courageux en 2007, et le spectacle des trahisons successives de ses amis et alliés était absolument misérable. Mais à la tête du Modem, il ne s'est pas comporté de façon plus glorieuse que ceux qu'il vilipende. On ne juge pas un homme à ses paroles, mais à ses actes : Bayrou a perdu à mes yeux toute crédibilité. Je pense qu'il n'a pas la carrure.

69.Posté par jm le 06/11/2009 15:56
Bayrou se serait définitivement grillé si, en 2007, il avait, comme la plupart de ses colistiers, rejoint la majorité avec Sarko.
Au contraire de cela, il est resté fidèle à ses idées, et s’est engagée dans la voie à la fois ambitieuse et téméraire de la création du Modem et de l’indépendance, et ce malgré les pressions qu’il a reçues de toutes part.
Il y a là quand même un courage politique qui mérite d’être salué, même si, il est vrai, tout n’a pas été parfait dans ce qui a été fait depuis.

68.Posté par Hubert le 06/11/2009 14:52
@ Fotini

Ce n'est pas un sujet d'étonnement. Beaucoup cherchent l'explication de leurs échecs ailleurs qu'en eux-mêmes. Et beaucoup le mettent alors sur le compte d'un juif ou d'un franc-maçon qui leur aurait barré la route.
Cela a été analysé, ça s'appelle la "Théorie du Complot"
Dévastatrice

67.Posté par SandraIssy le 06/11/2009 14:24
ca s'appelle les "interprétations" toujours plus ou moins subjectives

ce que je ne fais pas en revanche c'est interpréter des données qui n'existent pas dans le sondage ce qui revient à de la désinformation

rumeur publique quand tu nous tiens

66.Posté par Dom le 06/11/2009 14:02
@sandralssy

Vous êtes tjs là, #46

65.Posté par SandraIssy le 06/11/2009 13:59
bah mon post d'hier a disparu!??

64.Posté par Fotini le 06/11/2009 12:10
@Roulleaux Dugage

Vos menaces proférées sur ce blog sont malvenues.

Quant à votre bouillie avec les amalgames sur Christophe, les pistons et les Francs-maçons etc., elle est indigeste.

63.Posté par Dom le 06/11/2009 10:55
@ jm

Bayrou est passé pour le "moins pire" en 2007, il a même réussi à faire rêver, c'est la raison pour laquelle il a réalisé un beau score à la présidentielle. Aujourd'hui, son image s'est dégradée, et les électeurs (je ne parle pas seulement des militants) déçus ne lui pardonneront pas d'avoir cassé le rêve. Or, on ne peut pas voter Bayrou pour des raisons pragmatiques, il n'a pas suffisamment d'expérience ou de qualités pour cela. Je pense donc qu'il n'a que très peu de chances de remonter la pente.

62.Posté par jm le 06/11/2009 10:44
Personnellement, je fais aussi partie des déçus de Bayrou.

Je trouve qu’il n’est pas pertinent sur le plan de la politique internationale. En particulier, je l’ai trouvé à côté de la plaque au sujet du conflit à Gaza au début de l’année. Tout comme sur l’Afghanistan, sujet sur lequel Villepin a dit ce qu’il fallait dire.
Il semble en permanence hésiter entre la politique de la guerre contre l’"axe du mal" (les musulmans) de Bush, et la politique de "trait d’union" (expression utilisée par Villepin) entre les civilisations. Il s’exprime toujours de manière alambiquée comme s’il voulait ainsi masquer son manque de vision ou ne pas se mouiller.

Donc, en vue de 2012, j’écouterai avec attention les positions des uns et des autres (sur ce sujet comme sur d’autres), et je voterai pour le moins pire.

Ceci pour dire qu’on peut très bien être déçu d’un homme politique (et à vrai dire, qui ne l’a jamais été ?), et ne pas exclure pour autant de revoter pour lui.

Et puis ceux qui s’éloignent aujourd’hui du Modem parce qu’ils ne le trouvent pas assez démocratique (ou bien parce qu’ils n’y ont pas trouvé la place qu’ils escomptaient) vont malgré tout probablement revenir vers Bayrou en 2012 s’il s’avère le moment venu que c’est lui le moins pire des candidats en compétition.

61.Posté par David78 le 06/11/2009 10:41
@Max,
Mon opinion sur Bayrou c'est que c'est de la flute.
Il n'aura de pires opposants que ceux qui ont cru les paroles, accordé leur confiance, et se sont heurté à la crudité de la réalité de ses actes.
Pour moi la politique c'est des actes en accords avec les discours: car nos concitoyens ont besoin d'actes.

La politique d'avant qu'on veut mettre à terre, c'est celle des discours non suivis d'actes, et je vous garantis que Bayrou en fait partie. Il avait un parti pour mettre en pratique ses valeurs, et il ne l'a pas fait. Voulez vous risquer de lui confier notre pays?

60.Posté par Christophe Ginisty le 06/11/2009 10:33
Max -> Alors là, mon vieux, on prend tous les paris que tu veux, mais alors là tout ce que tu veux. Jamais je ne retravaillerai avec Bayrou. Ja-mais, fut-il président de la République.

59.Posté par Max le 06/11/2009 08:15
Moi je suis sûr d'une chose... Si Bayrou est au 2ème tour, vous verrez Ginesty revenir au galop... Cf . la fameuse chanson de Dutronc!!!

58.Posté par Chui Kalm le 06/11/2009 02:52
Moi je crois que avec ses 14 % F. Bayrou A condition d'Evoluer Politiquement notamment peut ramener des déçus.
Mais comme par hasard pour le présent aux régionales c'est l'immobilisme qui triomphe
encore.
On peut comprendre maintenant qu'au Modem c'est l'immobilisme politique qui gagnera toujours à la fin




57.Posté par Roulleaux Dugage le 05/11/2009 22:35
Christophe s'estime victime d'un système imbécile ... Et pourtant, gràce au pouvoir de la com' et aussi à une certaine facilité voire piston dans les médias dont le commun des mortels ne disposent pas, il s'est fait un nom, il est passé à la télé, alors que nous, nous qui n'avons de réseau particulier, pas d'attaches particulières, pas de piston chez les francs-macs i dans la presse, c'est pire encore. En fait, la médiocrité qui règne à la base du MoDem est une médiocrité propre à la médiocrité française. Là où ce sont les plus racoleurs, les plus jacobins, les plus nuls qui l'emportent. Nos amis allemands, espagnols et anglais nous regardent avec consternation ...

Et j'en profite pour dire à la très communautariste Danielle Douet que ses attaques imbéciles à mon encontre sur le forum des ex commissions Lepage ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Ca se payera tôt ou tard.

56.Posté par David78 le 05/11/2009 19:42
Sur les bases du marketing:
Entièrement d'accord avec ceux qui pensent que la fidélisation est essentielle: elle est d'abord le signe que le produit correspond aux attentes des clients. Elle valide le business model; elle initie une spirale positive de bouche à oreille, elle rend l'entreprise pérenne.

Qu'on ne dise pas que les adhérents du modem sont plus volages que dans les autres partis: ça me fait penser à ces commerçants d'avant qui accusaient la terre entière de leur insuccès sauf eux-mêmes. Ceux ci ne méritent que d'être remplacés par des meilleurs qu'eux et je pense exactement la même chose pour Bayrou et de ses "fidèles" dans le champs politique.

Je n'aime décidément pas dire "jamais", mais j'affirme que comme Bayrou m'a déçu je ne voterai plus pour lui, sauf circonstances exceptionnelles forcément catastrophiques. Bref j'espère que j'aurai jamais à voter pour lui.

55.Posté par David78 le 05/11/2009 19:26
@Danièle,
Je vous trouve vraiment excessive dans votre acharnement sur ces pauvres sondages!! Il n'existe aucune méthode simple pour prédire ce que l'électeur fait dans l'isoloire, donc il est normal et aucunement condamnable qu'ils soient imparfaits.
Cependant dans une démarche rationnelle pour prédire un résultat, il faut demander leurs intentions à un échantillon représentatif d'électeurs: je ne vois pas comment faire d'autre!!

Je ne suis pas favorable à une régulation de ce secteur: d'une part il y a plusieurs instituts qui risquent leur réputation en publiant des résultats loufoques, et d'autre part, comme tous ces instituts sont en compétition, je comprends fort bien qu'ils ne veuillent pas dévoiler les secrets des calculs qu'ils font pour améliorer leurs prévisions.
Les instituts de sondage sont pour moi comme les journaux: on juge de leur fiabilité en les lisant et en les confrontant à la réalité.

54.Posté par Danièle Douet le 05/11/2009 17:30
@ PB:
"C'est vrai. Une personne satisfaite parle de ce qui l'a satisfait à 2 ou 3 personnes, une personne insatisfaite à environ 11 personnes...

L'être humain est ainsi fait. Et pour ne pas en tenir compte, F. Bayrou risque de payer cher, car il s'est rendu otage du cercle hermétique autour de lui qui fait sa petite soupe...

Reste à espérer le coup libérateur et la lucidité devant la nécessité de techniques indispensables pour réussir.

Car il n'y a pas de "miracle", tout se travaille selon des lois bien éprouvées. Ne pas vouloir le voir est suicidaire." #40

53.Posté par PB le 05/11/2009 17:11
Je ne veux pas voler au secours de CG qui n'a pas besoin de moi!
Mais, effecivement, la fidélité à une "marque "est une donnée essentielle du marketing en général et du marketing politique en particulier; Un client (électeur) déçu fera part de sa déception beaucoup plus qu'un client content ne le fera de sa satisfaction.
Spécialement dans la "course de chavaux de longue distance "que constitue l'élection présidentielle!
Le bloc des "toujours contents "de sarko, même s'il s'effrite reste, fort; Pourquoi pas 72 %?

Mais si on veut être lucide (et non un idôlatre bayrouiste à toutes fins), on peut craindre sur le bloc des "clients " de FB, remplacés par seulement des "prospects " volatiles dont on peut craindre qu'ils n'achètent pas, à commencer aux régionales ! Surtout que l'effet de mode, l'effet boule de neige ne semble pas favorable à F.Bayrou .
Cet effet est une variable très importante des présidentielles françaises qui a besoin de produire sa surprise à chaque occasion, mais jamais deux fois la même !Je ne dis pas qu'il s'agisse de "lois", mais celà y ressemble!

52.Posté par jm le 05/11/2009 16:29
@Christophe, tu écriis "Ce serait une donnée intéressante s'il n'y avait pas la moitié des gens qui ont voté pour Bayrou et qui décident désormais qu'ils ne voteraient plus pour lui. Car ces gens là, ils ne reviendront pas".

On ne peut pas affirmer comme ça qu'ils ne reviendront pas.
Beaucoup ont voté Bayrou en 2007 surtout par rejet de Royale ou de Sarkozy.
Donc, tout dépend des autres candidats. Si Villepin n'y est pas est que le candidat du PS n'est pas trop au centre, Bayrou pourra récupérer des voix à gauche et à droite.

Le manque de démocratie au Modem est une cause de déception pour des militants engagés comme toi, mais pas pour l'électeur moyen.

51.Posté par jm le 05/11/2009 16:21
@Danièle Douet,
Entièrement d'accord avec vous, il faudra réglementer les sondages ; et il faudra en particulier exiger que les résultats bruts soient communiqués.

50.Posté par Christophe Ginisty le 05/11/2009 15:53
David -> Certes, on ne peut jamais dire "jamais" mais on peut aussi s'appuyer sur des études et sur une science du marketing qui a fait ses preuves.

49.Posté par David78 le 05/11/2009 15:27
Christophe,

On dit aussi "ne jamais dire jamais".

Ton propos gagnerait en finesse - puisque c'est le sujet - à parler de probabilité faible du retour des électeurs de 2007 chez Bayrou.

Sinon je te rejoins tout à fait pour penser que les sondages sont une information intéressante à prendre en compte avec le recul qui s'impose.

48.Posté par Danièle Douet le 05/11/2009 15:24
Et les commentaires continuent sur ce sondage "bidon" comme les autres...

Juste un objet de manipulation qui fait jaser, sans plus...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
1 2

Démocratie | Valeurs | Poléthique | Gouvernement | Parti Socialiste | UMP | Sarkozy | Communication | MoDem | Présidentielle 2012 | Numérique



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
@inesevoika you've got mail ;-) thanks for your spontaneous cooperation
Samedi 3 Décembre - 13:10
@inesevoika sure, that would be great
Samedi 3 Décembre - 12:51
I do remember 3 years ago when I spoke at #PRilika2016 - it remains a great souvenir
Samedi 3 Décembre - 10:57
Looking for a speaker who could elaborate on the importance of social networks for women in the Arab world as an emancipation tool
Samedi 3 Décembre - 10:55
RT @jjdeleeuw: Grand moment. Les expertes à 12h30 sur @BX1Officiel : @celinefremault @Assita_Kanko @SylvieLausberg @Bea_Ercolini @zariauror…
Samedi 3 Décembre - 09:03
RT @ldcRTBF: #Molenbeek Un nouveau panneau au style hollywoodien à l’entrée de la commune @FredericNicolay #InitiativeBruxelloise #UCLWebCo…
Samedi 3 Décembre - 08:53

Recherche