Christophe Ginisty

Valérie Trierweiler : un tweet et l'addition !


Rédigé le Lundi 13 Janvier 2014



L'histoire de la liaison de François Hollande avec Julie Gayet fait la une des médias du monde entier et représente sans doute un tournant dans le quinquennat. Mais, rassurez vous, je ne vais vous entraîner dans une énième note sur le ridicule de la situation, sur le côté grotesque de ces révélations. Je veux juste m'arrêter deux secondes sur ce que cette histoire nous apprend du point de vue de la gestion de la réputation et notamment sur l'effet d'aubaine que représente l'impopularité de Valérie Trierweiler pour le Président de la République. 

Sans jugement de valeur de ma part, Valérie Trierweiler n'a jamais réussi à s'imposer dans le coeur des français et cela vient très probablement du détestable épisode du tweet envoyé pendant la campagne des élections législatives pour fusiller sur la place publique l'ex-compagne de François Hollande, Ségolène Royal. En commettant ce geste méprisable, elle s'est immédiatement parée des attributs de l'aigreur. Elle est apparue comme celle qui infligeait un coup de couteau dans le dos d'une opposante qui ne l'était plus. Elle est sortie de son rôle, si tant est qu'elle en ait eu un. Elle a dérapé. 

Les conseillers en communication de l'Elysée lui ont alors sans doute recommandé de se faire oublier et c'est ainsi qu'elle n'a jamais franchement été sur le devant de la scène, rendant presque impossible la formation d'une réputation positive. L'opinion en est restée à ce tweet et c'est une chance aujourd'hui pour François Hollande. 

Même si je conçois que mon propos soit d'un grand cynisme, le fait que Valérie Trierweiler ne soit pas aimée par les français rend les escapades en deux roues du Président plus "acceptables." Peu de voix se font entendre en effet pour la plaindre sincèrement, mis à part les correspondants de la presse étrangère. C'est comme si elle n'existait pas dans l'opinion publique française ou plutôt comme si elle était en l'espèce totalement négligeable. 

Encore une fois, ce n'est pas une appréciation de ma part, juste l'analyse de ce que m'inspire le traitement médiatique de cette affaire dans notre pays. Les journalistes et les commentateurs sur les réseaux sociaux se sont certes émus qu'elle ait été hospitalisée mais pas plus que ça. J'ai même lu des commentaires du style : "Si tous les cocus devaient se faire hospitaliser, il y aurait du monde aux urgences." Bref, circuliez, il n'y a rien à voir !

François Hollande est certes confronté à une situation de crise dont il va devoir se dépêtrer mais il évite la pression qui serait la sienne si Valérie Trierweiler avait été super populaire. Et ça, c'est une chance pour lui. 

Globalement, je pense que cet épisode est positif pour le chef de l'état. 

Que nous apprend cet épisode du point de vue de la gestion de la réputation ? Sans doute cette formule "Tout ce que vous direz sera retenu contre vous." Valérie Trierweiler s'est tirée une balle dans le pied quand elle a fait ce tweet. Elle a flingué sa réputation en 140 caractères et le jour où elle a besoin du soutien de l'opinion, plus personne n'est là. 

C'est d'une grande cruauté, mais c'est le principe de la réputation. On travaille son image mais on récolte sa réputation. Il ne faut jamais perdre de vue que celle-ci se forge avec ce que les gens ont compris des messages que vous émettiez. En l'espèce, ils ont compris de la haine et de l'aigreur. 

Et si le sujet de la réputation vous intéresse, je vous invite à visionner cette interview que j'ai accordée à FrenchWeb à l'occasion de l'organisation de la conférence ReputationWar dans deux jours. J'espère sincèrement avoir le plaisir de vous y accueillir (le programme est passionnant). 

A suivre...


               Partager Partager
Notez


Lu 2911 fois

Commentaires articles

1.Posté par jacques-alain VEREULEN le 14/01/2014 15:54
Créer son image....Créer sa différence....L'enjeu est de gérer de manière optimale son image et sa réputation,tout en développant ses revenus et sa flexibilité pour adapter sa croissance aux évolutions du marché

2.Posté par Maite Ansard le 19/01/2014 09:06
Très belle analyse, trop peu de personnalités publiques négligent leur réputation été-réputation, ils n'ont pas conscience du danger et surtout de la puissance de cet outil appelé internet...

3.Posté par gab mastercase le 21/01/2014 11:22
Magnifique interview qui replace la e-reputation dans son vrai contexte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Douce France ? - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 7

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
Ce soir, table ronde & 'speed mentoring sessions' avec les étudiants @ihecs avec @EliseGuillet @avaltat @colingoeu
Jeudi 8 Décembre - 16:03
Et maintenant, il va falloir expliquer pourquoi un type condamné à 3 ans de prison ferme n'est pas incarcéré https://t.co/A9HkhujIOx
Jeudi 8 Décembre - 15:33
Très drôle ! https://t.co/4Fn2ubjbEm
Jeudi 8 Décembre - 11:06
Nice read! https://t.co/7emrU7422u
Mercredi 7 Décembre - 12:44
Great series of GIF created by Twitter ⚡️ “The Top 10 Global Conversations of 2016” by @twitter https://t.co/tbEPaGPTBy
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Manuel Valls : la gauche sans lyrisme https://t.co/V33ua6UkFn
Mardi 6 Décembre - 11:39

Recherche