Christophe Ginisty

Violence des ultras du PSG : Chronique d'une crise d'identité majeure


Rédigé le Mardi 14 Mai 2013



Violence des ultras du PSG : Chronique d'une crise d'identité majeure
Au lendemain des affrontements qui ont opposé les ultras du PSG aux forces de l'ordre dans les rues de Paris et alors que les hasards de la vie on fait que je m'envole ce matin pour le Qatar, je voudrais revenir sur ce que nous apprennent ces incidents en termes de communication. 

Bien sûr, comme tous les observateurs, j'ai trouvé plus que désolant de voir une telle promesse de fête gâchée par des excités violents, irresponsables et totalement marginaux. Mais il ne faut pas s'arrêter à cette indignation de premier degré. Il faut chercher plus loin.

Ce que le PSG a subi hier est un violent conflit d'image, une crise d’identité majeure.

Les investisseurs du Qatar qui ont repris le club de la capitale ont sans doute été séduits par le prestige incomparable de Paris dans le monde entier. La capitale de la France, sa Tour Eiffel, ses Champs-Elysées, ses marques de luxe mondialement connues et enviées, son raffinement légendaire, sa cuisine étoilée, tout pouvait laisser penser que principal club de football de la capitale française pourrait endosser à son tour ces fabuleux attributs d'image.

Ouvrant sans limite les robinets à millions de dollars, se payant les plus grandes stars du ballon rond, y compris les plus vieillissantes et mythiques, les investisseurs ont certainement fait le pari du prestige, du luxe, de tout ce qu'évoque Paris aux étrangers. 

Sauf que le PSG n'est pas Paris et que le foot n'est pas un produit de luxe, nous en avons eu hier soir une très cruelle démonstration.

Dans un bassin de population confronté à une violence constante, à un chômage endémique, à une exclusion rampante, cette société des banlieues n’a plus d’horizon au-delà des murs implacables des barres d’immeubles qui les encerclent. Le foot est leur sport, leur défouloir, leur exutoire et même si je répugne à accepter l’outrance de leur violence, ce club était d’abord le leur.

Regardons les choses en face, les investisseurs qataris ont sans en prendre conscience kidnappé un symbole populaire pour lui infliger de force une violente perfusion de luxe et d’argent liquide.
 
Je n’ai absolument rien contre l’argent de ces gens là mais n’auraient-ils pas pu en investir un peu au service de ces supporters d’en bas afin d’éviter de transformer tout de suite le PSG en un carré VIP, une citadelle imprenable pour les marginalisés des quartiers pérphériques ?
 
Exclus du stade comme ils le sont systématiquement des boites de nuit dans lesquels ils essayent de pénétrer le samedi soir, ils ont peut-être exprimé hier soir leur rage à ce moment si spécial où ce club qui les a quittés allait célébrer une victoire qui n’était finalement plus la leur.
 
En réponse à l’arrogance tranquille et doucereuse de la victoire, ils ont opposé la violence de leur défaite personnelle sur cette capitale et son football de riches. 
 
Pourquoi est-ce selon moi une crise d’identité ? Parce que lorsque l’on essaye de transformer les attributs fondamentaux d’une image, on se heurte toujours à la nostalgie résistante de ceux qui demeurent attachés aux attributs historiques qu’ils chérissaient.
 
Pour faire simple, on ne modifie une image qu’avec l’assentiment de tout son public. Toutes les organisations publiques ou privées qui essayent d’écrire une nouvelle page de leur histoire n’y parviennent que si elles allient à la décision de changer l’adhésion des parties prenantes.
 
C’est une règle absolue en matière de communication.
 
Ne vous méprenez pas, je ne dis à aucun moment que je cautionne ou approuve de quelque manière que ce soit ces débordements qui m’ont désolés. J’émets uniquement l’hypothèse d’en comprendre les moteurs. Je ne fustige pas non plus l'argent qui a permis au club de ce redresser, j'emets l'idée que la transformation ultra rapide a pu laisser bon nombre de personnes sur le bord du chemin. 
 
A ce stade de mon propos, j’imagine que vous pensez que ma lecture des faits ne tient pas la route parce vous vous demandez pourquoi de tels incidents n’arrivent pas dans d’autres villes de France ou dans d’autres capitales européennes où la crise et les conditions de vie sont tout aussi dramatiques et où les clubs de foot sont aussi la propriété de milliardaires à la générosité débordante. 
 
C’est un très bon point et croyez bien que j’y ai réfléchi aussi.
 
Je n’ai pas de réponse toute faite à la pertinence de cette objection. Sans disposer de données factuelles, je pense juste que d’autres villes ou d’autres clubs ont su mieux bâtir une dimension communautaire qui repose forcément sur la promesse de n’exclure personne.
 
Pour ne prendre l'exemple d'une autre ville de France, Marseille et son O.M. me semblent former un couple plus uni où les supporters n’ont jamais été abandonnés malgré les millions de la famille Dreyfus. Le football y demeure une affaire de la plus haute importance et les psychodrames continuent de se jouer avec les supporters dans tous leurs excès.
 
Je pense aussi que la société française est potentiellement plus violente que d’autres sociétés en Europe du fait de politiques publiques qui ont ghettoïsé les banlieues et régulièrement pointé du doigt la culpabilité supposée de minorités plutôt que de leur tendre la main.
 
Le PSG du Qatar n’est pas le PSG de Daniel Hechter ou de Francis Borelli. Et s’il est évident qu’il fallait le faire évoluer pour qu’il puisse espérer jouer un rôle parmi les grands d’Europe, il eut sans doute été plus avisé de le faire grandir en faisant grandir aussi tous ses supporters plutôt que de leur interdire à jamais l’enceinte du stade pour des délits qu'ils ont commis par le passé. 
 
Les événements d’hier doivent faire réfléchir les investisseurs.

S’ils veulent que le club franchisse une nouvelle étape dans son développement, ce dernier va devoir reconquérir l’affection apaisée des milieux populaires, alliés de la première heure. Il va devoir marquer une pause dans sa transformation, concevoir et mener des actions de communication pour embarquer avec lui et sans exclusive tous ceux qui le veulent. Et qui sait s'il pourra à nouveau accueillir des supporters venus de tous les horizons pour leur faire profiter d'un spectacle sportif de qualité. 
 
Et ce n’est qu’à ce prix, lorsque tous les supporters feront à nouveau partie de l’histoire, que les gens s’autoriseront à faire la fête ensemble. 
 
A suivre… 

               Partager Partager
Notez


Lu 9387 fois

Commentaires articles

1.Posté par Jimmy le 19/05/2013 11:35
Ouais... sauf que les ultras du PSG n'étaient pas impliqués dans cette histoire, il s'agissait uniquement des racailles de banlieue. Peut-être qu'il faudrait vous renseigner avant d'écrire des informations erronées M. Ginisty.

2.Posté par Brian Ejarque le 06/06/2013 13:23
Facebook
Après avoir consulté quelques vidéos et photos dans les personnes causant des troubles dans ces événement nous voyons des personnes avec des écharpes ou des maillots à l'effigie du club.

Donc ce sont des racailles / supporter du psg (ce n'est pas incompatible)

3.Posté par Hodder le 23/12/2013 03:13
Tu as même Akhenaton qui à un maillot http://www.maillotdefr.com/paris-saint-germain-c-1_64/ dédicacé de Lavezzi c'est pour dire ^^

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :

Voilà c'est fini - 21/11/2016

1 2 3 4

Politique | Opinion | PERSO | Libertés | Communication | WebDiversity | Culture | ReputationTime



Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.

Professionnel de la communication, optimiste exigeant et idéaliste compulsif, j'essaye de consacrer du temps au projet de changer le monde.


Facebook
LinkedIn
Skype
Twitter
Slideshare

@cginisty
RT @jjdeleeuw: Des Experts très animés demain à 12h30 mvanhees @doulkeridis @cginisty @JulieTestAchats @Karimfadoul @chauchau60 https://t…
Vendredi 9 Décembre - 18:39
Ne manquez pas demain Les Experts sur @BX1Officiel autour de @jjdeleeuw @JulieTestAchats @Karimfadoul @Marco_VanHees @doulkeridis et moi
Vendredi 9 Décembre - 17:58
Très bonne tribune de @FaljaouiAmid dans @redacTendances de cette semaine "Comment les réseaux sociaux nous ramènent à la préhistoire"
Vendredi 9 Décembre - 13:55
#FFback and a great week-end to you too @berteloot @Orange_conseil @ACF_France
Vendredi 9 Décembre - 11:59
E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ? https://t.co/FE48EdlskW
Vendredi 9 Décembre - 10:25
"E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?" https://t.co/gQSIrx3J3D Décryptage perso de quelques événements clés via @Emarketing_fr
Vendredi 9 Décembre - 10:20

Recherche